Portail Québec


Pour obtenir un fond cartographique plus détaillé, cliquez ici!

Rivière Saguenay
Spécifique Saguenay  
Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière  
Type d'entité Rivière 
Région administrative Côte-Nord 
Municipalité régionale de comté (MRC)
ou territoire équivalent à une MRC
La Haute-Côte-Nord 
Municipalité Sacré-Cœur (Municipalité)  
Code géographique de la municipalité 95010  
Latitude Nord 48° 07' 45" 
Longitude Ouest 69° 42' 13" 
Carte topographique 1/20 000 22C04-200-0202
Carte topographique 1/50 000 22C/04
Officialisé le 1968-12-05 
Le Saguenay est un affluent de la rive gauche du Saint-Laurent et son embouchure, près de Tadoussac, est située à près de 200 km au nord-est de Québec. Long de quelque 160 km, il prend sa source dans la Grande et la Petite Décharge du lac Saint-Jean. Son bassin occupe 88 000 km² et son débit moyen est de 1 760 m3/s. Le Saguenay arrose les villes d'Alma, Jonquière, Chicoutimi et La Baie. Après avoir devisé longtemps sur le Royaume du Saguenay, Jacques Cartier signale un peu plus loin dans sa Relation de 1535-1536 que le cours d'eau qui conduit à ce territoire porte le même nom. Il l'indique d'abord sous forme de périphrase « la rivière et chemin du royaume et terre du Saguenay ». Le nom Saguenay désigne le territoire d'où l'eau sort et non pas la rivière, ce qui est d'ailleurs conforme à l'étymologie du mot amérindien saki-nip qui signifie eau qui sort ou source de l'eau. Ce nom de lieu, toujours orthographié Saguenay par Cartier, est répété dix-neuf fois dans sa Narration de 1535-1536, et deux autres fois dans celle de 1541-1542. Cette constance graphique a certainement été un facteur déterminant de la stabilité du toponyme, car c'est cette forme orthographique primitive qui s'est imposée. Toutefois, quelques variantes graphiques du toponyme Saguenay, telles que Sagnay et Saguene ont paru surtout sur des cartes du XVIe et du début du XVIIe siècles. Elles ont disparu rapidement pour être remplacées par la forme Saguenay. Par ailleurs, les récits de voyages de Samuel de Champlain témoignent d'une démarche analogue à la cartographie de cette époque. Dans un premier temps, le fondateur de Québec orthographie ce nom de lieu de trois façons différentes : Sagenay (1603), Sacqué (1609) et Sacquenay (1615). Ensuite, Champlain emploie toujours la graphie Saguenay qui avait été retenue par le découvreur du Canada. Le nom de cette rivière a conservé le genre masculin jusqu'à nos jours. C'est Champlain qui aurait fait connaître le genre masculin de ce cours d'eau; dès 1603, il utilise les deux formes « rivière du Saguenay » et « le Saguenay, qui est une belle rivière ». Très peu d'auteurs ont employé le genre féminin. Parmi ceux-ci, signalons le cartographe français Levasseur qui indique sur sa carte de 1601 « La Saquenee ». Nicolas Bellin intitule un document cartographique de 1744 Carte du Cours de la rivière du Saguenay appellée par les Sauvages Pitchitaouichetz. Saguenay s'est appliqué à de nombreux autres lieux, en particulier à des espaces et à des accidents topographiques naturels.
Source: Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire. 


Nouvelle recherche


Date de la dernière mise à jour : 2 décembre 2008


©Tous droits réservés 2007

-->