Plaidoyer pour Florence Schaal

X88ZCAGUT7HTCAQP15WBCA9M6NQ8CA191IVECAPRDL1OCANR0389CAQ261AICAENIJEICALUCVC6CAY3WOWFCA2TQ26GCAB1HVT5CANTF5R5CALXHZ2GCA8VMXV3CAKVK9UDCA4ZXJJ7CARY8DCLCAOVF0ED.jpg

 

Je voudrai prendre ici la défense du Florence Schaal, cette consœur émérite de TF1 sur laquelle planent des risques de sanctions lourdes, puisque l’on évoque maintenant son départ de la chaîne. Punie et poussée vers la sortie à la suite d‘une triste bévue, qui a vu cette baroudeuse de « La Une » annoncer malencontreusement la mort du petit louis, ce garçonnet retrouvé vivant au terme d’une escapade de 48 heures, Florence Schaal se retrouve aujourd’hui clouée au pilori. Tout comme Jean-Pierre Elkabbach, piégé par l’affaire Sevran, la journaliste de TF1 trébuche, à son tour, sur une boulette, un malheureux fait-divers qui risque ni plus ni moins de lui ouvrir les portes de l’ANPE et de ternir à jamais un CV plaqué or
 
Certes, cette ancienne correspondante de TF1 à Moscou, aperçue depuis plus de 30 ans sur tous les terrains du globe, où elle prit ses risques, a dérapé. Une sortie de route comme il y en a, hélas, des dizaines dans notre métier et dans nombre d’entreprises de presse, l’Express compris: il y a de cela trois ans, c’est à dire hier, nous nous distinguions avec l’affaire du cardinal Di Falco, injustement accusé dans nos colonnes de pédophilie. Passons…
Pression de la concurrence, excès de précipitation, fatigue passagère, emballement…Toutes sortes de raisons peuvent expliquer ce qui relève du terrible faux-pas. Mais fallait-il pour autant déclencher le feu nucléaire ? Sanctionner de la sorte une consœur dont la probité professionnelle ne peut être mise en doute ? N’existe t-il pas dans l’arsenal des sanctions dont dispose une entreprise comme TF1 des peines adaptées, en rapport avec la faute? Et pourquoi envoyer ainsi à l’abattoir une journaliste désormais marquée au fer rouge ? 

Deux poids deux mesures ? Cette forme d’hallali est en effet d’autant étonnant qu’il y eut aux commandes du journal de 20 heures de TF1, durant plus de vingt années, un journaliste de renom maintenu à l’antenne contre vents et marées et ce malgré une condamnation par la justice dans l’affaire Botton et un flagrant délit de bidonnage au moment de ce que l ‘on appela « la vraie-fausse interview » de Fidel Castro. J’ai nommé PPDA. Si l’icône fut épargnée par son employeur, moins médiatique, Florence Schaal s’apprête à payer la note au prix fort. C’est triste.    

1 trackback

Voici la liste de liens se référant à cette note : Plaidoyer pour Florence Schaal.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lexpress.fr/media/2008/08/13/laffaire_schaal/trackback/

Commentaires (19)

Avatar de Guillaume S Guillaume S  - 

Peut être que s’il n’y avait pas une course au scoop dans les médias, à qui ramenera l’info le premier (et toujours dans les extrèmes) ce genre d’incident n’aurait pas lieu.

Je me préoccupe plus de la place qu’occupe dans vos médias la situation en Ossétie du Sud (loin derrière les Jeux Olympiques) que le sort d’une journaliste qui a comis une faute professionnelle..une faute d’ethique pour ramener bien vite, telle un charognard, de la viande au nid..

Dans une usine ou dans tout autre société privé, si vous commettez une faute grave, une faute professionnelle,; vous êtes lourdé.. Certainement pas avec les indémnitées que la  » journaliste  » de TF& va toucher.. Intérrogez une caissière de grande surface qui se serait planté de 500 euros sur sa caisse.. 500 euros, pour une grande surface c’est rien… n’empêche, qu’elle serait viré.. Alors bon, annoncer la mort d’un enfant sans en avoir  » la preuve  » .. c’est bien pire

Avatar de derrick derrick  - 

J’aimerais vous contacter, comment faire ?

Merci,

Derrick

Avatar de marc marc  - 

malheureusement florence schaal n’en est pas à son coup d’essai:http://fr.youtube.com/watch?v=dGH15uxH5p8

ppda, c’est clair qu’il aurait dû être éjecté il y a 20 ans déjà…

Avatar de bobleponge bobleponge  - 

D’accord pour la remarque sur le 2 poids 2 mesures: PPDA devait également subir de vraies sanctions pour ses fautes.
Maintenant, la chasse aux scoops, la volonté d’être « le premier sur l’info » comporte des risques et des conséquences. Il faut les assumer.
La journaliste va trinquer, et par équité, toute sa hiérarchie devrait également en prendre un coup si cette « chasse aux scoops » est organisée de haut.

Avatar de ALAMKHAN ALAMKHAN  - 

Certes, il y a faute professionnelle. Mais dans quelle mesure n’avons-nous pas laisser des patrons de media exploiter nos instincts les moins nobles et donc mettre la pression sur des journalistes. Oui, une caissière commet une erreur de caisse est sanctionnée suivant la récurrence et le montant du « délit » mais dans quelle mesure notre attitude en tant que client (pressé, indifférent) n’en rajoute pas au stress de ce métier ? Il serait aussi utile de nous interroger en notre qualité de citoyen de notre influence sur les priorités de notre société. Notre pouvoir n’est pas seulement dans les urnes, mais si nous montrions plus d’intérêt pour le conflit de la Georgie que pour la rubrique des faits divers (sans en sous estimer la gravité), les journalistes feraient moins ce type d’erreurs.

Avatar de Patrice GUILLON Patrice GUILLON  - 

Bravo, Renaud, de défendre une journaliste professionnelle de 58 ans, encore sur le terrain qui si j’en crois le donneur de leçons, Marc, n’a commis que deux erreurs dans sa vie.

Dont une en ossétie (du nord donc) où il semblerait que TF1 ait été désinformée par l’agence d’informations russes (est ce possible ?)

Remarquez, en ossetie (du sud donc cette fois) on a voulu nous faire croire qu’un pays de 4,5 millions d’habitants avait attaqué le premier un autre pays où les habitants sont 30 fois plus nombreux et plus armés.

J’espère que TF1 n’a pas relayé ce mensonge grossier.

Courage, Florence, l’erreur est humaine, le monde de la télé peut être pas.

Avatar de Zélie Zélie  - 

PPDA fait une vraie fausse interview du tyran cubain, il essuie quelques quolibets
alors oui, c’est sans l’ombre d’un doute que je soutiens Florence Shaal, une vraie pro

Avatar de marc marc  - 

j’ai mis ce lien (dont je ne suis pas l’auteur) pour rappeler qu’elle avait déjà dérapé et en aucun cas pour donner des leçons à qui que ce soit…

il est clair que ppda a fait des trucs bien pire mais avait beaucoup d’amis haut placés chez tf1…

florence schaal a annoncé cette dispartion tragique car elle aurait mal « interprété » une conversation téléphonique (site arrêt sur images)…

c’est quand même assez léger pour justifier d’annoncer à l’antenne la mort présumée d’un enfant…

Avatar de narvic narvic  - 

Vous minimisez la faute pour épargner votre consoeur et vous n’avez pas un mot ni sur les victimes de cette faute ni sur ses conséquences pour eux.

Pas un mot non plus sur les raisons qui font qu’une telle faute est possible, pas la moindre introspection professionnelle, pas la moindre proposition pour que ça ne se reproduise plus, ou en tout cas moins souvent.

C’est très gentil de votre part pour votre consoeur, mais votre réaction reste épidermique, affective et ne sort malheureusement pas d’un étroit corporatisme.

C’est bien dommage, car ce sont de telles occasions qui permettraient aux journalistes de manifester de saines réactions et de prouver qu’il s’occupent sérieusement de redresser la barre face à des dérives professionnelles qui conduisent aujourd’hui à ce que la crédibilité des journalistes est en miettes et qu’une véritable défiance s’est installée durablement dans une partie de l’opinion.

Vous avez raté cette occasion.

Avatar de Abner de Sabatier Abner de Sabatier  - 

Solidarité journalistique oblige, mais il y a faute grave. Qui plus est de la part d’une journaliste dite chevronnée. A force de faire des copier/coller de l’AFP on fait finalement des erreurs. Mais je croyais que tout journaliste qui se respecte recoupe ses informations? Ce qui n’a certainement pas été le cas. D’où, je me répète, il y a faute grave qui doit être sanctionnée.

Avatar de Patrice GUILLON Patrice GUILLON  - 

Euh ! en fait je ne suis pas journaliste mais la fraternité n’est heureusement pas réservée aux confrères et consoeurs de sa profession.

Je ne pense d’ailleurs pas que la solidarité journalistique existe dans ce cas là.

Acharnez vous mes frères, c’est justement pour ne pas reprendre l’AFP, que l’erreur a été faite.

Alors, conformisme ou recherche du scoop ? dans les deux cas au revoir Florence!

A moins, et je pense que c’est ce qui va se passer , TF1 en tant qu’entreprise responsable et fraternelle décide de soutenir sa collaboratrice et de ne pas la virer.

Avatar de Daniel Muller Daniel Muller  - 

Dans n’importe quelle profession, une faute de cette ampleur entrainerait immanquablement un licenciement.
Sauf peut-être dans la presse ; en effet, nous venont encore une fois d’en avoir la preuve avec ce plaidoyer ! Cela s’apparente à une sorte de clan ou de secte !
Par ailleurs, je suis à 100% d’accord avec ce qu’a dit Narvic.

Avatar de Morgan Morgan  - 

M.Revel, n’oubliez pas aussi que Florence Schaal est une proche PPDA. Elle a été longtemps rédactrice en chef du 20 H de PPDA. Cela a sans doute facilité la prie de décision en éridiquant ainsi une PPDophile de la rédaction de la Une.

Avatar de Alpi94 Alpi94  - 

Bravo Narvic ! Quant à vous M. Revel, si vous n’aviez pas à assumer certaines erreurs de votre journal (Di Falco par exemple), peut-être seriez-vous moins corporatiste ?!
Si en France nous avons une classe politique minable, les journalistes ne relèvent pas le niveau. Tout comme les politiques s’amnistient quand il le faut, les journalistes se liguent pour défendre les leurs au mépris de tout respect des tiers ! Annoncer la mort d’un enfant encore vivant, c’est fort quand même, non ? Et rien ne saurait justifier le renoncement au B.A.B.A du journalisme : vérifier ses sources. Ne prenez pas pour excuse la course au scoop et à l’audience. Ce sont de vastes imbécilités qui vous font monter l’adrénaline. Interrogez-vous un peu sur le bienfondé de ces excuses et des conséquences des erreurs et manipulations quotidennes des journalistes. Pour terminer, qu’appelle-t-on un journaliste aujourd’hui ? Un gratte papier qui reprend les dépêches d’agence, un type sans même un CAP qui interroge un people sur ce qu’il mange le midi ? Un costard cravate qui pose des questions à des années lumières des préoccupations des français ? Une future présentatrice du JT de 20H de TF1 qui déjeune avec une ex-candidate à la présidence de la République et qui lui fait la bise en la quittant ? Quelqu’un qui règle des comptes (personnels ?) sur son blog avec un ex-présentateur du JT de 20H de TF1 ? Un pigiste (voir mieux) qui intérroge 2 péquins sur un trottoir et en déduit que ces personnes sont la voix de la majorité des français ?
Bref, vous l’aurez compris, Florence Schaal a fait une faute et doit être sanctionner pour cela. En revanche, elle n’est qu’un exemple d’une profession totalement à la dérive.

Avatar de Max Marceau Max Marceau  - 

A l’attention de Patrice GUILLON
Vous avez écrit:
« Remarquez, en ossetie (du sud donc cette fois) on a voulu nous faire croire qu’un pays de 4,5 millions d’habitants avait attaqué le premier un autre pays où les habitants sont 30 fois plus nombreux et plus armés.
J’espère que TF1 n’a pas relayé ce mensonge grossier. »

Heureusement que le ridicule ne tue pas vous seriez mort depuis longtemps.

Avatar de alpi94 alpi94  - 

Merci Thomas pour cet éclairage !

Avatar de pousky pousky  - 

Honte à elle d’avoir peut être annoncé par écran interposé la mort d’un enfant à ses parents.
Est elle une mère pour pouvoir prendre un tel risque ?
Croyez vous à ce professionnalisme qui cache des lacunes impardonnables ?
J’imagine bien la scène où cette journaliste a laissé trainé ses oreilles avant la fin du 20h00 car elle sentait que ca bougeait là ou elle était.
La tentation de scooper était bien plus grande que la raison qui l’aurait poussé à ne pas annoncer cette mort.
Sous prétexte que c’est une grande journaliste, peut on laisser cela impuni, qu’aurait on dit s’il s’agissait d’une autre journaliste moins connu ? L’aurait on autant défendu ?

Avatar de maman3enfants maman3enfants  - 

votre consoeur, n’est sans nul doute une grande journaliste; mais comment peut-on annoncer une nouvelle aussi tragique que la mort d’un enfant sans vérifier au préalable ses sources.
imaginez-vous seulement le choc de la famille, des proches devant leur téléviseur, suspendu à la moindre nouvelle rassurante et qui entendent cette terrifiante annonce.
florence schaal doit de toute façon étre sanctionnée.
et cela justement pour regagner un quelque peu de crédibilité.
mesdames, messieurs les journalistes n’oubliez pas que de l’autre coté de la caméra il y a des hommes , des femmes qui souhaitent recevoir de l’information, le scoop, l’audience… nous n’en n’avons rien à faire.

Avatar de Perceval Perceval  - 

LE CSA serait donc l ‘ autorité suprême en matière d’audio visuel ! …
Oui mais audio visuel ne veut pas dire obligatoirement informations. IL ferait mieux de s ‘occuper des programmes télévisés complètement abêtissants pour la jeunesse et mentalement débiles pour les adultes ! les mentions déconseilés au – 10 ans ne veulent rien dire: l’âge de raison est de
7 ANS, la majorité 18 ( insuffisant de nos jours )/ il existe des cycles naturels à ce sujet qu ‘il faut connaître…
Parce qu’ils conviennent à l’infantilisme américain, le public doit se réjouir de ces idioties pour raisons économiques ET PUIS QUOI ENCORE?.Dans ces conditions le C-S-A merite le titre de C-S-A:conseil spécial pour l’abrutissement
D’autre Part TF1 est une chaîne privée, donc indépendante, autorisée par la loi selon un régime démocratique: en quoi est-elle soumise à une quelconque autorité publique d ‘état ?
Démocratie quand ça vous arrange, sinon c’ est la
dictature ! BANDE DE FAUX JETONS …

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Publier un commentaire

Pseudo

Bienvenue  

Vous êtes connecté(e). Vous pouvez commenter en direct.

A propos du blog

Renaud REVEL


L’univers des médias, plus encore que celui de la politique, se prête, on ne peut plus, à l’exercice du blog. Car pour sillonner, depuis maintenant près de vingt cinq ans, cette petite planète, où tout n’est que rumeurs, manipulations et désinformations, pour avoir été le témoin, depuis le début des années 80, des grandes et petites révolutions du paysage médiatique français, je peux affirmer, sans risque, que les coulisses du Paf valent nettement sa devanture. J’espère ainsi, avec cette espace de libre expression, pouvoir éclairer votre lanterne, de temps à autre. Pouvoir vous livrer, au fil de ces petites chroniques quotidiennes, clés et commentaires. A vous également de me donner votre sentiment. De m’apporter vos éclairages, de nourrir ma réflexion. A vous de me zapper, s’il y a lieu. Ou de me blâmer, aussi, si l’humeur vous y incite.

Voir mon profil

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]

Derniers commentaires

Archives