Retour

 

Les cloches de la cathédrale

article paru dans la revue NOTRE DAME de CHARTRES

N° 62 de Mars 1985

Cliquez ici pour gravure du XVIIIème siècle

Depuis l'époque révolutionnaire, le Clocher Vieux ne contient plus aucune cloche. Il en possédait six, dont trois bourdons. Deux d'entre eux s'appelaient Marie et Gabrielle. Ils étaient les plus gros et les plus anciens de la cathédrale. Leur poids était respectivement de « trente mille livres », soit quinze tonnes, et de plus de « vingt mille livres », soit plus de dix tonnes. Les six cloches ont servi, vers la fin de 1793 ou le début de 1794, à fondre des canons et à fabriquer des sous de bronze.

Actuellement la cathédrale possède sept cloches, qui toutes sont suspendues dans le Clocher Neuf. Une seule est ancienne : le « Timbre », qui sonne les heures et les demies. Elle entra en fonctions le 23 septembre 1520 et on la doit à Pierre Savyet, fondeur de cloches et de canons pour la marine à Boulogne-sur-Mer. Il avait reçu commande d'une cloche « pesant dix mil livres ou environ » et il devait prendre pour modèle « la cloche de l'orloge du Palais de Paris».

L'inscription en relief qui contourne la « robe » donne le nom de l'auteur et fait allusion, après l'indication de la date, à l'entrevue du Camp du drap d'or, alors toute récente, entre François 1 " et Henri VIII : « en cette même année où le Francais eut une entrevue avec l'Anglais, et où ils firent entr'eux une alliance perpétuelle ». C'était le 7 juillet 1520.

Elle mesure 1,95 m de diamètre et occupe la « lanterne », c'est-à-dire l'étage en forme de couronne octogonale sous la flèche. Elle est immobile : dépourvue de battant, elle a été fondue sans anneau à l'intérieur de son « cerveau ». Depuis 1887, elle est frappée alternativement par deux marteaux, commandés par le mouvement d'horlo­gerie qui fut installé cette année-là à l'étage immédiatement au-dessous, c'est-à-dire l'ancienne

« chambre des sonneurs ». Auparavant il n'y avait qu'une seul marteau, mis en mouvement par une suite de tringles grimpant du pavillon de l'horloge le long de la paroi nord du clocher. D'ailleurs on voyait encore, voilà plusieurs décennies, quelques-­uns des anneaux scellés dans la pierre pour le passage des tringles. Le mécanisme de 1520, complètement usé au XIXe siècle, dut être remplacé par le dispositif actuel. A l'endroit où, pendant des siècles, le marteau unique a frappé, il s'est produit une usure qui a presque échancré le bord de la « robe ».

La Révolution n'avait laissé dans le Clocher Neuf que deux cloches : le « Timbre », qui non seulement donnait l'heure mais servait aussi pour le tocsin, et une autre cloche pour la sonnerie des offices, qui alors n'étaient pas encore supprimés. Cette cloche disparut dans l'incendie du 4 juin 1836.

En effet, le feu qui consuma toute la grande charpente s'était propagé dans les beffrois à l'intérieur des deux clochers. D'étage en étage, celui du Clocher Neuf s'embrasa, tandis que toutes les demi-heures le « Timbre », imperturbable, continuait à sonner. Par chance, le feu s'arrêta avant d'atteindre la « lanterne » contenant le « Timbre ».

Quatre ans après, en 1840, on mit en place deux nouvelles cloches et, en 1845, quatre autres. A l'une des cloches de 1845 on donna le nom d'Anne, en souvenir de celle que la reine de France Anne de Bretagne (1 ) avait offerte lors d'un de ses pèlerinages à Chartres, celui de 1510. Comme elle avait été ravie par le chant d'un jeune enfant de choeur, elle dit aux chanoines : « Messieurs, vous m'avez donné une petite voix, et moi je veux vous donner une grosse ».

Nous donnons ici, sous forme de tableau, les renseignements concernant les sept cloches

 

NOM

POIDS

CIRCONFÉRENCE

NOTE

DATE

SITUATION

Le Timbre

5 tonnes

6,10m environ

La

1520

Étage supérieur

 

environ

 

 

 

(la lanterne)

Anne

2 040 kg

4,48 m

1845

1er étage

Elisabeth

1 515 kg

4,02 m

mi

1845

octogonal

1er étage

Fulbert

1 095 kg

3,63 m

Fa

1845

octogonal

1er étage

 

 

 

dièse

 

octogonal

Piat

870 kg

3,34 m

Sol

1845

1er étage

Marie

6 tonnes

6,65 m

Sol

1840

octogonal

Dernier étage

(gros bourdon)

environ

 

 

 

carré (côté nord)

Joseph

2 350 kg

5 m

si

1840

Dernier étage

 

 

 

 

 

carré (côté sud)

 

(1) Veuve de Charles VIII (1498), elle était alors l'épouse de Louis XlI Elle était déjà venue en pèlerinage à Chartres le 1" juin 1498.

 

mise en page Bernard GASTÉ Octobre 2006

 

 

 

--> 'use strict';