Le Corpus Nostradamique
< sommaire >

Epître à Henri
reproduction des Oracles d'Anatole Le Pelletier (1867)
de l'index H001 à H118

H001 A L'INVICTISSIME, / TRES-PUISSANT ET TRES-CHRESTIEN / HENRY ROY DE FRANCE SECOND : / MICHEL NOSTRADAMUS TRES-HUMBLE, / ET TRES-OBEYSSANT SERUITEUR ET SUBJECT, / VICTOIRE ET FELICITE.

H002 Pour icelle souueraine obseruation qui i'ay eu, ô Tres-Chrestien & tres-victorieux Roy, depuis que ma face estant long temps obnubilee se presente au deuant de la deité de vostre maiesté immesuree, depuis en ça i'ay esté perpetuellement esblouy, ne desistant d'honorer & dignement venerer iceluy iour que premierement deuant icelle ie me presentay, comme à vne singuliere maiesté tant humaine.

H003 Or cherchant quelque occasion par laquelle ie peusse manifester le bon coeur & franc courage, que moyennant iceluy mon pouuoir eusse faict ample extension de cognoissance enuers vostre serenissime maiesté.

H004 Or voyant que par effets le declairer ne m'estoit possible, ioint auec mon singulier desir de ma tant longue obtenebration & obscurité, estre subitement esclarcie & transportee au deuant de la face du souuerain oeil, & du premier monarque de l'vniuers,

H005 tellement que i'ay esté en doute longuement à qui ie viendrois consacrer ces trois Centuries du restant de mes Propheties, paracheuant la milliade

H006 & apres auoir longuement cogité d'vne temeraire audace, ay prins mon addresse enuers vostre maiesté, n'estant pour cela estonne, comme raconte le grauissime aucteur Plutarque en la vie de Lycurgue, que voyant les offres & presens qu'on faisoit par sacrifices aux temples des dieux immortels d'iceluy temps, & à celle fin que l'on ne s'estonnast par trop souuent desdictes fraiz & mises ne s'osoyent presenter aux temples.

H007 Ce nonobstant voyant vostre splendeur Royalle, accompagnee d'vne incomparable humanité ay prins mon addresse, non comme aux Roys de Perse, qu'il n'estoit nullement permis d'aller à eux, ny moins s'en approcher.

H008 Mais, à vn tresprudent, à vn tressage Prince, i'ay consacré mes nocturnes & prophetiques supputations, composees plustot d'vn naturel instinct : accompagné d'vne fureur poëtique, que par reigle de poësie,

H009 & la pluspart composé & accordé à la calculation Astronomique, correspondant aux ans, moys & sepmaines des regions, contrees, & de la pluspart des villes & citez de toute l'Europe, comprenant l'Affrique, & vne partie de l'Asie par le changement des regions, qui s'approchent la pluspart de tous ces climats, & composé d'vne naturelle faction :

H010 respondra quelqu'vn qui auroit bien besoin de soy moucher, la rithme estre autant facile, comme l'intelligence du sens est difficile. Et pource, ô tres humanissime Roy, la pluspart des quatrins prophetiques sont tellement sçabreux, que l'on n'y sçauroit donner voye ni moins aucuns interpreter,

H011 toutesfois esperant de laisser par escrit les ans, villes, citez regions, ou la pluspart aduiendra, mesmes de l'annee 1585. & de l'annee 1606. accommençant depuis le temps present, qui est le 14. de Mars, 1557.

H012 & passant outre bien loing iusques à l'aduenement qui sera apres au commencement du 7. millenaire profondement supputé, tant que mon calcul astrnomique & autre sçauoir s'est pû estendre où les aduersaires de Iesus Christ & de son Eglise, commenceront plus fort de pulluler,

H013 le tout a esté composé & calculé en iours & heures d'election & bien disposees, & le plus iustement, qu'il m'a esté possible & le tout Minerua libera, et non inuita [Traduction : avec un génie libre et non forcé],

H014 supputant presque autant des aduentures du temps aduenir, comme des eages passez, comprenant de present, & de ce que par le cours du temps par toutes regions l'on cognoistra aduenir, tout ainsi nommement comme il est escrit n'y meslant rien de superflu, combien que l'on die : Quod de futuris non est determinata omnino veritas [Traduction : il n'y a point de vérité entièrement déterminée pour ce qui concerne le futur.].

H015 Il est bien vray, Sire que pour mon naturel instinct qui m'a esté donné par mes auites ne cuidant presager, & adioustant & accordant iceluy naturel instinct auec ma longue supputation vny, & vuidant l'ame, l'esprit, & le courage de toute cure, solicitude, & fascherie par repos & tranquilité de l'esprit. Le tout accordé & presagé l'vne partie tripode æneo [Traduction : sur le trépied d'airain (allusion au trépied sacré, sur lequel les prêtresses d'Apollon rendaient leurs oracles).].

H016 Combien qu'ils sont plusieurs qui m'attribuent ce qu'est autant à moy, comme de ce que n'en est rien, Dieu seul eternel, qui est perscrutateur des humains courages pie, iuste, & misericordieux, en est le vray iuge, auquel ie prie qu'il me vueille defendre de la calomnie des meschans

H017 qui voudroyent aussi calomnieusement s'enquerir pour quelle cause tous vos antiquissimes progeniteurs Roys de France ont guery des escroüelles, & des autres nations ont guery de la morsure des serpens, les autres ont eu certain instinct de l'art diuinatrice, & d'autres cas qui seroyent longs icy à racopter.

H018 Ce nonobstant ceux à qui la malignité de l'esprit malin ne sera comprins par le cours du temps apres la terrêne mienne extinction, plus sera mon escrit qu'à mon viuant

H019 cependant si à ma supputation des ages ie faillois on ne pourroit estre selon la voloté d'aucuns. Plaira à vostre plus qu'imperialle Maiesté me pardonner protestant deuant Dieu & ses saincts, que ie ne pretends de mettre rien quelconque par escrit en la presente epistre, qui soit contre la vraye foy Catholique,conferant les calcultions Astronomiques, iouxte mon sçauoir

H020 car l'espace du temps de nos premiers, qui nous ont precedez sont tels, me remettant sous la correction du plus sain iugement, que le premier homme Adam fut deuant Noé enuiron mille deux cens quarante deux ans ne computant les temps par la supputation des Gentils, comme a mis par escrit Varron : mais tant seulement selon les sacrees Escriptures, & selon la foiblesse de mon esprit, en mes calculations Astronomiques.

H021 Apres Noé, de luy & de l'vniuersel deluge, vint Abraham enuiron mille huictante ans, lequel a esté souuerain Astrologue selon aucuns il inventa premier les lettres Chaldaiques :

H022 apres vint Moyse enuiron cinq cens quinze ou seize ans,

H023 & entre le temps de Dauid & Moyse ont esté cinq cens septante ans là enuiron.

H024 Puis apres entre le temps de Dauid, & le temps de nostre sauueur & redempteur Iesus-Christ, nay de l'vnique Vierge, ont esté (selon aucuns Cronographes) mille trois cens cinquante ans :

H025 pourra obiecter quel-qu'vn ceste supputation n'estre veritable, pource qu'elle differe à celle d'Eusebe.

H026 Depuis le temps de l'humaine redêption iusques à la seduction detestable des Sarrazins , sont esté six cens vingt & vn an, là enuiron,

H027 depuis en çà l'on peut facilement colliger quels temps sont passez, si la mienne supputation n'est bonne & valable par toutes nations, pource que tout a esté calculé par le cours celeste, par association d'esmotion infuse à certaines heures delaissees par l'esmotion de mes antiques progeniteurs.

H028 Mais l'iniure du temps, ô serenissime Roy, requiert que tels secrets euenemens ne soyent manifestez, que par aenigmatique sentence, n'ayant qu'vn seul sens, & vnique intelligence, sans y auoir rien mis d'ambigue n'amphibologique calculation :

H029 mais plustost sous obnubillee obscurité par vne naturelle infusion approchant à la sentence d'vn des mille & deux Prophetes, qui ont esté depuis la creation du monde, iouxte la supputation & Chronique punique de Ioël, Effundam spiritù meum super omnem carnem, et prophetabunt filij vestri, et filiae vestrae [Traduction : Je (Dieu) répandrai mon esprit sur toute chair, et vos fils et vos filles prophétiseront.].

H030 Mais telle Prophetie procedoit de la bouche du S. Esprit, qui estoit la souueraine puissance eternelle, adioincte auec la celeste à d'aucuns de ce nombre ont predit de grandes & emerueillables aduentures :

H031 Moy en cest endroict ie ne m'attribue nullement tel tiltre, ia à Dieu ne plaise, ie confesse bien que le tout vient de Dieu, & luy en rends graces, honneur & loüange immortelle, sans y auoir meslé de la diuination que prouient à fato [Traduction : du destin.] : mais à Deo, à natura [Traduction : de Dieu et de la nature.], & la pluspart accompagnee du mouuement du cours celeste,

H032 tellement que voyant comme dãs vn miroüer ardant, comme par vision obnulilée, les grans euenemens tristes, prodigieux, & calamiteuses aduentures qui s'approchent par les, principaux culteurs. Premierement des temples de Dieu, secondement par ceux qui sont terrestrement soustenus s'appocher telle decadence, auecques mille autres calamiteuses aduentures, que par le cours du temps on cognoistra aduenir :

H033 car Dieu regardera la longue sterilité de la grande dame, qui puis apres conceura deux enfans principaux :

H034 mais elle periclitant, celle qui luy sera adiousce par la temerité de l'aage de mort periclitãt dedans le dixhuictiesme, ne pouuant passer le trentesixiesme qu'en delaissera trois masles, & vne femelle, & en aura deux, celuy qui n'en eut iamais d'vn mesme pere,

H035 des trois freres seront telles differences puis vnies & accordees, que les trois & quatre parties de l'Europe trembleront :

H036 par le moindre d'aage sera la monarchie crestienne soustenue & augmêtee : sectes esleuees, & subitement abaissees, Arabes reculez, Royaumes vnis, nouuelles Loix promulguees :

H037 des autres enfans le premier occupera les Lions furieux couronnez, tenans les pattes dessus les armets intrepidez.

H038 Le second se profondera si auant par les Latins accompagné, que sera faicte la seconde voye tremblante & furibonde au mont Iouis descendant pour monter aux Pyrennees ne sera translatee à l'antique monarchie, sera faiste la troisiesme innondation de sang humain, ne se trouuera de long temps Mars en Caresme.

H039 Et sera donnee la fille par la conseruation de l'Eglise Chrestienne tombant son dominateur à la paganisme secte des nouueaux infidelles elle aura deux enfans, l'vn de fidelité, & l'autre d'infidelité par la confirmation de l'Eglise Catholique.

H040 Et l'autre qui a sa grande confusion & tarde repentance la voudra ruiner, seront trois regions par l'extreme difference des ligues, c'est assauoir la Romanie, la Germanie, l'Espagne, qui feront diuerses sectes par main militaire, delaissant le 50. & 52. degrez de hauteur,

H041 & feront tous hommage des religions loingtaines aux regions de l'Europe & de Septentrion de 48. degrez d'hauteur, qui premier par vaine timidité tremblera, puis les plus occidentaux, meridionaux & orientaux trembleront,

H042 telle sera leur puissance, que ce qui se fera pas concorde & vnion insuperable des conquestes belliques. De nature seront esgaux : mais grandement differents de foy.

H043 Apres cecy la Dame sterille de plus grande puissance que la seconde sera receüe par deux peuples, par le premier obstiné par celuy qui a eu puissance sur tous, par le deuxiesme & par le tiers qui esteindra ses forces vers le circuit de l'Orient de l'Europe aux pannons l'a profligé & succombé & par voile marine fera ses extensions à la Trinacrie Adriatique par Mirmidons, & Germaniques du tout succombé, & sera la secte Barbarique du tout des Latins grandement affligee & dechassee.

H044 Puis le grand Empire de l'Antechrist commencera dans la Atila & Zerses descendre en nombre grand & innumerable, tellement que la venue du Sainct Esprit procedant du 48. degré, fera transmigrastion, dechassant à l'abomination de l'Antechrist, faisant guerre contre le royal qui sera le grand Vicaire de Iesus-Christ, & contre son Eglise, & son regne per tempus, et in occasione temporis [Traduction : pour un temps (court), et à la fin du temps.],

H045 & precedera deuant vne eclypse solaire le plus obscur, & le plus tenebreux, qui soit esté depuis la creation du monde iusques à la mort & passion de Iesus-Christ, & de là iusques icy,

H046 & sera au moys d'octobre que quelque grande translation sera faicte, & telle que l'on cuidera la pesanteur de la terre auoir perdu son naturel mouuement, & estre abismee en perpetuelles tenebres, seront precedens au temps vernal, & s'en ensuyuant apres d'extremes changemens, permutations de regnes, par grands tremblemens de terre,

H047 auec pullulation de la neufue Babylonne, fille miserable augmentee par l'abomination du premier holocauste, & ne tiendra tant seulement que septante trois ans, sept moys,

H048 puis apres en sortira du tige celle qui auoit demeuré tant long temps sterille, procedant du cinquantesme degre, qui renouuellera toute l'Eglise chrestienne.

H049 Et sera faicte grande paix vnion & concorde entre vn des enfans des fronts esgarez, & separez par diuers regnes

H050 et sera faicte telle paix que demeurera attaché au plus profond baratre le suscitateur & promoteur de la martiale faction par la diuersité des religieux, & sera vny le royaume du Rabieux : qui contrefera le sage.

H051 Et les contrees villes, citez, regnes, & prouinces qui auront laissé les premieres voyes pour se deliurer, se caftiuant plus profondement seront secrettement faschez de leur liberté, & parfaicte religion perdue, commenceront de frapper dans la partie gauche, pour retourner à la dextre,

H052 & remettant la saincteté profligee de long temps, auec leur pristin escrit, qu'apres le grand chien sortira le plus gros mastin, qui fera destruction de tout, mesmes de ce qu'au parauant sera esté perpetré, seront redressez les temples comme au premier temps, & sera restitué le clerc à son pristin estat,

H053 & commencera à meretricquer & luxurier, faire & commettre mille forfaits.

H054 Et estant proche d'vne autre desolation, par lors qu'elle sera à sa plus haute & sublime dignité se dresseront de potentats & mains militaires & luy seront ostez les deux glaiues, & ne luy demeurera que les enseignes,

H055 desquelles par moyen de la curuature qui les attire, le peuple le faisant aller droict, & ne voulant se condescendre à eux par le bout opposite de la main aigue, touchant terre, voudront stimuler

H056 iusques à ce que naistra d'vn rameau de la sterile de long temps, qui deliurera le peuple vniuers de celle seruitude benigne & volontaire, soy remettant à la protection de Mars spoliant Iupiter de tous ses honneurs & dignitez, pour la cité libre, constituee & assise dans vn autre exigue Mezopotamie,

H057 Et sera le chef & gouuerneur ietté du milieu, & mis au haut lieu de l'air, ignorant la conspiration des coniurateurs, auec le second Trasibulus, qui de long temps aura manié tout cecy :

H058 Alors les immundicitez des abominations seront par grande honte obiectees & manifestees aux tenebres de la lumiere obtenebre, cessera deuers la fin du changement de son regne, & les clefs de l'Eglise seront en arrier de l'amour de Dieu, & plusieurs d'entre eux apostatizeront de la vraye foy,

H059 & des trois sectes, celle du milieu, par les culteurs d'icelle, sera vn peu mis en decadence. La prime totallement par l'Europe, la plus part de l'Affrique exterminee de la tierce, moyennãt les pauures d'esprit, que par insêsez esleuez par la luxure libidineuse adultereront.

H060 La plebe se leurera soustenant, dechassera les adherans des legislateurs, & semblera que les regnes affoiblis par les Orientaux que Dieu le Createur aye deslié Satan des prisons infernalles, pour faire naistre le grand Dog & Doham, lesquels feront si grande fraction abominable aux Eglises, que les rouges ne les blancs sans yeux ne sans mains plus n'en iugeront, & leur sera ostee leur puissance.

H061 Alors sera faicte plus de persecution aux Eglises, que ne fut iamais.

H062 Et sur ces entrefaictes naistra la pestilence si grande que des trois pars du monde plus que les deux defaudront. Tellement qu'on ne sçaura ne cognoistre les appartenans des champs & maisons, & naistra l'herbe par les ruës des cités plus haute que les genoux :

H063 Et au clergé sera faicte totalle desolation, & vsurperont les martiaux ce que sera retourné de la cité du Soleil de Melite,& des iles Stechades, & sera ouuerte la grãd chaisne du port qui prêd sa denomination au boeuf marin.

H064 Et sera faite nouuelle incursion par les maritimes plages, voulant le sault Castulum deliurer de la premirere reprinse Mahumetane.

H065 Et ne seront du tout leurs assaillemens vains, & au lieu que iadis fut l'habitation d'Abraham, sera assaillie par personnes qui auront en veneration les Iouialistes. Et icelle cité d'Achem sera enuironnee & assaillie de toutes parts en tres grande puissance de gens d'armes.

H066 Seront affoiblies leurs forces maritimes par les Occidentaux. Et à ce regne sera faicte grande desolation, & les plus grandes citez seront depeuplees, & ceux qui entreront dedans seront comprins à la vengeance de l'ire de Dieu.

H067 Et demeurera le sepulchre de tant grande veneration par l'espace de long temps soubs le serain à l'vniverselle vision des yeux du Ciel, du Soleil, & de la Lune. Et sera conuerty le lieu sacré en ebergement de troupeau menu & grand, & adapté en substances prophanes.

H068 O quelle calamiteuse affliction sera par lors aux femmes enceinte : & sera par lors du principal chef Oriental, la plus part esmeu par les Septentrionaux & Occidentaux vaincu, & mis à mort, profligez, & le reste en fuite, & ses enfans de plusieurs femmes emprisonnez, & par lors sera accomplie la Prophetie du Royal Prophete : Vt audiret gemitus compeditorum, vt solueret filios interemptorum [Traduction : Afin qu'il entendit les gémissements des prisonniers ; afin qu'il délivrât les fils des morts.].

H069 Quelle grande oppression qui par lors sera faicte sur les Princes & gouuerneurs des Royaumes, mesmes de ceux qui seront maritimes & Orientaux, & leurs langues entremeslees à grande societé : la langue des Latins & des Arabes par la communication Punique,

H070 & seront tous ces Roys Orientaux chassez profligez, exterminez, nõ du tout par le moyen des forces des Roys d'Aquilon & par la proximité de nostre siecle par moyen des trois vnys secrettement cherchant la mort, & insidies par embusches l'vn de l'autre, & durera le renouuellement de Triumuirat sept ans, que la renommee de telle secte fera son estenduë par l'vnivers, & sera soustenu le sacrifice de la saincte & immaculee hostie :

H071 & seront lors les Seigneurs deux en nombre d'Aquilon, victorieux sur les Orientaux, & sera en icieux faict si grand bruit & tumulte bellique, que tout iceluy orient tremblera de la frayeur d'iceux freres non freres Aquilonaires.

H072 Et pource, Sire, que par ce discours ie mets presque confusement ces predictions, & quand ce pourra estre & l'aduenement d'iceux, pour le denombrement du temps que s'ensuit, qu'il n'est nullement ou bien peu conforme au superieur : lequel tant par voye Astronomique, que par autres mesmes des sacrees escritures, qui ne peuuent faillir nullement,

H073 que si ie voulois à vn chacun quatrain mettre le denombrement du temps, se pourroit faire : mais à tous ne seroit aggreable, ne moins les interpreter iusques à ce Sire, que vostre Maiesté m'aye octroyé ample puissance pour ce faire, pour ne donner cause aux calomniateurs de me mordre.

H074 Toutefois comptans, les ans depuis la creation du monde, iusques à la naissance de Noë, sont passez mil cinq cens & six ans,

H075 & depuis la naissance de Noë iusques à la parfaicte fabrication de l'arche, approchant de l'vniuerselle inondation, passerent six cens ans (si les dons estoyent Solaires ou Lunaires, ou de dix mixtions) ie tiens ce que les sacrees escriptures tiennent qui estoyent Solaires.

H076 Et à la fin d'iceux six cens ans, Noë entra dans l'arche pour estre sauué du deluge : ñ & fut iceluy deluge vniuersel sur la terre, & dura vn an & deux mois.

H077 Et depuis la fin du deluge iusques à la natiuité d'Abraham, passa le nombre des ans de deux cens nonante cinq.

H078 Et depuis la natiuité d'Abraham iusques à la natiuité d'Isaac, passerent cent ans.

H079 Et depuis Isaac iusques à Iacob, soixante ans,

H080 dès l'heure qu'il entra en Egypte iusques à l'yssue d'iceluy passerent cent trête ans.

H081 Et depuis l'entrée de Iacob, en Egypte iusques à l'issue d'iceluy, passerent quatre cens trente ans.

H082 Et depuis l'yssue d'Egypte iusques à l'edification du Temple faicte par Salomon au quatriesme an de son regne, passerent quatre cens octante ou quatre vingts ans.

H083 Et depuis d'edification du temple iusques à Iesus Christ selon la supputation des hierographes, passerent quatre cens nonante ans.

H084 Et ainsi par ceste supputation que i'ay faicte, colligee par les sacrées lettres, sont enuiron quatre mille cens septante trois ans & huict mois, peu ou moins :

H085 Or de Iesus Christ en ça par la diuersité des sectes ie le laisse, & ayant supputé & calculé les presentes Propheties, le tout selon l'ordre de la chaisne qui contient sa reuolution, le tout par doctrine Astronomique, & selon mon naturel instinct,

H086 & apres quelque temps et dans iceluy comprenant depuis le temps que Saturne qui tournera entrer à sept du mois d'Auril, iusques au 25. d'Aoust Iupiter à 14. de Iuin iusques au 7. Octobre Mars depuis le 17. d'Auril, iusques au 22. de Iuin, Venus depuis le 9. d'Auril iusques au 22. de May, Mercure depuis le 3. de Feurier, iusques au 24. dudit.

H087 En apres le premier de Iuin, iusques au 24. dudit, & du 25. de Septembre, iusques au 16. de Octobre, Saturne en Capricorne, Iupiter en Aquarius, Mars en Scorpio, Venus en Pisces, Mercure dans vn moys en Capricorne, Aquarius & Pisces, la lune en Aquarius la teste du Dragon en Libra : là queüe à son signe opposite

H088 suyuant vne conionction de Iupiter à Mercure auec vn quadrin aspect de Mars à Mercure, & la teste du Dragon sera auec vne coionction du Soleil à Iupiter, l'annee sera pacifique sans eclypse, & non du tout,

H089 & sera le commencement comprenant ce de ce que durera & cõmençant icelle annee sera faicte plus grande persecution à L'Eglise Chrestienne, que n'a esté faicte en Afrique, & durera ceste-icy iusques à l'an mil ept cens nonante deux que l'on cuydera estre vne renouation de siecle :

H090 apres commencera le peuple Romain de se redresser, & deschasser quelques obscures tenebres, receuant quelque peu de leur pristine clarté, non sans grande diuision & continuels changemens.

H091 Venise en apres en grande force & puissance leuera ses aisles si treshaut, ne distant gueres aux forces de l'antique Rome. Et en iceluy temps grandes voyles Bisantines associees aux Ligustiques par l'appuy & puissance Aquilonaire, donnera quelque empeschement que des deux Cretenses ne leur sera la foy tenueë.

H092 Les arcs edifiez par les antiques Martiaux, s'accompagneront aux ondes de Neptune.

H093 En l'Adriatique sera faicte discorde grande, ce que sera uny sera separé, approchera de maison ce que paravant estoit & est grande cité, comprenant la Pompotam la Mesopotamie de l'Europe à quarante cinq & autres de 41. 42. & 47.

H094 Et dans iceluy temps,& en icelles contrees la puissance infernale mettra à l'encontre de l'Eglise de Iesus Christ la puissance des aduersaires de sa loy, qui sera le second Antechrist, lequel persecutera icelle Eglise & son vray Vicaire, par moyen de la puissance des Roys temporels, qui seront par leur ignorance seduicts par langues, qui trencheront plus que nul glaiue entre les mains de l'insensé.

H095 Le susdit regne de l'Antechrist ne durera que iusques au definement de ce nay pres de l'aage & de l'autre à la cité de Plancus accompagnez de l'esleu de Modone Fulcy, par Ferrare, maintenu par Liguriens Adriaticques, & de la proximité de la grande Trinacrie :

H096 Puis passera le mont Iouis, le Gallique ogmium, accompagné de si grand nombre que de bien loing l'Empire de sa grande loy sera presenté, & par lors & quelque temps apres sera espanché profuseement le sang des Innocens par les nocens vn peu esleuez : alors par grands deluges la memoire des choses contenues de tels instrumens receura innumerable perte, mesmes les lettres : qui sera deuers les Aquilonaires

H097 par la volonté diuine, & entre vne fois lié Satan. Et sera faicte paix vniuerselle entre les humains, & sera deliuree l'Eglise de Iesus Christ de toute tribulation, combien que par les Azoarains voudroit mesler dedans le miel du fiel, & leur pestifere seduction :

H098 & cela sera proche du septiesme millenaire, que plus le sanctuaire de Iesus Christ ne sera conculqué par les infideles qui viendront de l'Aquillon, le monde approchant de quelque grande conflagration combien que par mes supputations en mes propheties, le cours du temps aille beaucoup plus loing

H099 Dedans l'Epistre que ces ans passez ay dedié à mon fils Cesar, Nostradamus, i'ay assez appertement declaré aucuns poincts sans presage.

H100 Mais icy, ô Sire, sont comprins plusieurs grands & merueillieux aduenemens, que ceux qui viendront apres verront.

H101 Et durant icelle supputation Astrologique, conferee aux sacrees lettres, la persecution des gens Ecclesiastiques prendra son origine par la puissance des Roys Aquilonaires, vnis auec les Orientaux, et ceste persecution durera onze ans, quelque peu moins, que par lors defaillira le principal Roy Aquilonaire,

H102 lesquels ans accomplis suruiendra son vny Meridional, qui persecutera encore plus fort par l'espace de trois ans les gens d'Eglise, par la seductiõ apostatique, d'vn qui tiendra toute puissance absoluë à l'Eglise militante, & le sainct peuple de Dieu obseruateur de sa loy, & tout ordre de religion sera grandement presecuté & affligé tellement que le sang des vrais Ecclesiastiques, nagera par tout,

H103 & vn des horribles Roys temporels par ses adherans luy seront donnes telles louanges, qu'il aura plus respandu de sang humain des innocens Ecclesiastiques, que nul ne sçauroit auoir du vin.

H104 & iceluy Roy commettra des forfaicts enuers d'Eglise incroyables, coulera le sang humain par les rues publiques, & temples, comme l'eau par pluye impetueuse, & rougiront de sang les plus prochains fleuues, & par autre guerre nauale rougira la mer que le rapport d'vn Roy à l'autre luy sera dit : Bellis rubuit naualibus aequor [La mer a été rougie par le sang versé dans les batailles navales].

H105 Puis la mesme annee & les suiuanstes s'en ensuiura la plus horrible pestilence, & la plus merueilleuse par la famine precedente, & si grandes tribulations que iamais soit aduenue telle depuis la premiere fondation de l'Eglise Chrestienne, & par toutes les regions Latines, demeurant par les vestiges en aucunes contrees des Espaignes.

H106 Par lors le tiers Roy Aquilonaire entendât la plaincte du peuple de son pricipal tiltre, dressera si grande armee, & passera par les destroits de ses derniers auites & bisayeuls, qui remettra la plus part en son estat,

H107 & le grand Vicaire de la cappe sera remis en son pristin estat : mais desolé, & puis du tout abandonné, & tournera estre Sancta Sanctorum [le Saint des Saints] destruicte par Paganisme & le vieux & nouueau Testament serõt dechassez, bruslez,

H108 en apres l'Antechrist sera le prince infernal,

H109 encores par la derniere foy trembleront tous les Royaumes de la Chrestienté, & aussi des infideles, par l'espace de vingt cinq ans, & seront plus grieues guerres & batailles, & seront villes, citez chasteaux, & tous autres edifices bruslez, desolez, destruicts, auec grande effusion de sang vestal, mariees, & vefues violees, enfans de laict contre les murs des villes allidez & brisez, & tant de maux se commettront par le moyen de Satan, prince infernal, que presque le monde vniuersel se trouuera defaict & desolé :

H110 & auant iceux advenemens aucuns oyseaux insolites crieront par l'air, Huy huy, & seront apres quelques temps esuanouys.

H111 Et apres que tel temps aura duré longuement, sera presque renouuellé vn autre regne de Saturne, & siecle d'or, Dieu le createur dira entendant l'affliction de son peuple, Satan sera mis, & lié dans l'abysme du barathre dans la profonde fosse : & adonc commencera entre Dieu & les hommes vne paix vniuerselle,

H112 & demeurera lié enuiron l'espace de mille ans, & tournera en sa plus grande force, la puissance Ecclesiastique, & puis tourne deslié.

H113 Que toutes ces figures sont iustement adaptees par les diuines lettres aux choses celestes visibles, c'est à sçavoir, par Saturne, Iupiter, & Mars, & les autres conioincts, comme plus à plain par aucuns quadrins l'on pourra voir l'eusse calculé plus profondement, & adapté les vns auecques les autres.

H114 Mais voyant ô Serenissime Roy, que quelqu'vns de la sensure trouueront difficulté, qui sera cause de retirer ma plume à mon repos nocturne :

H115 Multa etiam, ô rex omnium potentissime : praeclara et sanè in breui ventura, sed omnia in hac tua epistola innectere non possumus, nec volumus : sed ad intelligenda quaedam facta horrida fata, pauca libanda sunt, quamuis tanta sit in omnes tua amplitudo et humanitas homines, deosque pietas, vt solus amplissimo et Christianissimo Regis nomine, et ad quem summa totius religionis auctoritas deferatur dignus esse videare [Traduction : J'aurais encor à dire, ô le plus puissant de tous les Rois, beaucoup de choses admirables et qui arriveront certainement sous peu ; mais je ne puis ni ne veux les refermer toutes en cette tienne épître. Cependant, afin de comprendre certains faicts, qui sont d'horribles coups du destin, il en faut effleurer quelques-unes : quoique votre majesté, votre humanité à l'égard de tous et votre piété envers les dieux soient si grandes que vous paraissiez seul digne de porter le très-auguste nom de Roi très-chrétien, à qui doit être déférée l'autorité souveraine de toute la religion.].

H116 Mais tant seulement ie vous requiers, ô Roy tres clement; par icelle vostre singuliere & prudente humanité, d'entendre plus tost le desir de mon courage, & le souuerain estude que i'ay d'obeyr à vostre Serenissime Maiesté, depuis que mes yeux furent si proches de vostre splendeur Solaire, que la grandeur de mon labeur n'attainct ne requiert.

H117 De Salon, ce 27. de Iuin, 1558.

H118 Faciebat Michaël Nostradamus Salonæ Petreæ Prouinciæ [Traduction : Fait par Michel de Nostredame, de la province de Salon Pétra.].


< sommaire >
--> 'use strict';