Vendredi 17 Aout 2007 Contacter France 2 | Tout savoir sur France 2
France 3 France 4 France 5 RFO France Télévisions
France 2
Rechercher sur nos sites

 

GUIDE TV
Nos livres pour l'été ! 
Notre rubrique BD ! 
  Accueil > Culture et loisirs > Livres > L'actu du livre


 L'actu du livre

Un Salon du Livre aux couleurs de l'Inde



Littérature indienne : avant et après Rushdie

Denise CoussyUne interview de Denise Coussy, spécialiste de la littérature indienne ("Le roman indien de langue anglaise", Karthala, 2004):

N’est-ce pas Salman Rushdie qui a fait connaître au monde la littérature indienne de langue anglaise ?
La littérature indienne de langue anglaise est une littérature vivante, vibrante, pleine d’éclat à tout niveau, dans les thèmes comme dans les façons de s’exprimer. L’indépendance de cette littérature vient de loin, mais Salman Rushdie l’a cristallisée en 1981 aux yeux du monde avec « Les enfants de minuit». Son «réalisme magique» a été projeté sur la scène nationale et internationale, mais a aussi étouffé toute une génération. « Les enfants de Rushdie » ont eu du mal à vivre avec une ombre aussi forte. Certains se sont portés vers un réalisme beaucoup plus Salman Rushdie (AFP)militant comme Rohinton Mistry, qui écrit des livres très durs sur la misère. Je situe tout de même un nom à côté de Salman Rushdie, c’est celui d'Amitav Gosh, dont les fresques et les thématiques sont, elles aussi, très liées à l’histoire, mais traitées de façon moins personnelles. Chez Salman Rushdie, tous les personnages sont des porte-parole de l'auteur, jusqu’à celui du clown dans son dernier roman, "Shalimar et le clown".

Y a-t-il un avant-Rushdie ?
Il faut sans doute compter Rudyard Kipling et E.M. Forster, complètement séduits par l’Inde, parmi les premiers écrivains de la littérature indienne de langue anglaise. Kipling a eu le choc indien. Dans « Kim », le héros du roman du même nom dit : « Je suis écossais et indigène". On trouve ici, déjà, une problématique des deux mondes. « Passage to India » (« La route des Indes »), de Forster, est le livre séminal sur le contentieux anglo-indien. Ecrit en pleine période impérialiste, il annonce le choc des civilisations. Au rang des précurseurs, il faut enfin citer RK Narayan qui écrivit : « Il n’a pas été facile de raconter cette histoire. Nous sommes condamnés à exprimer cette âme qui est la nôtre avec des mots venus d’ailleurs». Près d’un demi-siècle plus tard, Salman Rushdie, lui, estimera que l’anglais est une des voix de l’Inde. Mais comme seuls 5% des Indiens maîtrisent réellement l’anglais, celui-ci reste la langue des élites. Et les romanciers qui écrivent en anglais s’adressent aussi et surtout au public anglophone de tous les pays du monde.

Qu'est-ce qui marque l’après-Rushdie ? Vous dites que, désormais, les femmes prennent la parole ?
Oui. Il y a, par exemple, les Desaï mère et fille, Anita et Kiran, toutes deux de la diaspora : elles vivent à New York. Anita Desaï a fait des portraits saisissants d’épouses soumises,. Dans « Le festin et le jeûne », on voit deux portraits s'opposer :  en Inde un portrait de vieille fille qui s’émancipe doucement et n’arrête pas de manger des sucreries, aux Etats-Unis, celui d’une fille anorexique qui sombre lentement.

Tout aussi talentueuse, la fille d'Anita Desaï, Kiran, a reçu le "Booker Prize" (le plus prestigieux des prix littéraire britanniques) en 2006 pour « Inhabitance of loss » (en cours de traduction en France). Son roman raconte l’aller-retour d’un jeune Indien pauvre, qui part en Amérique, et revient avec un petit pécule qu’il se fait voler à son retour. Un excellent livre sur les problématiques indiennes actuelles. La littérature indienne s’est aujourd’hui totalement émancipée du contentieux colonial, même si elle reste habitée par le problème Nord Sud.

Arundhati Roy (photo AFp)Autre figure marquante qui fait irruption en 1997 : Arundhati Roy. C'est l’exception qui confirme la règle : elle ne fait pas partie de la diaspora. Elle n’a pratiquement jamais quitté l’Inde. Elle n’avait rien écrit, puis elle publie un chef d’œuvre, « Le Dieu des petits riens ». Personne ne la connaissait et les éditeurs, à Londres, se sont tout de suite livré à des surenchères pour l’obtenir. Son livre a été publié à des millions d’exemplaires et elle reçoit de Tchécoslovaquie des lettres de lectrices qui lui disent : c’est mon histoire. Elle brise les tabous, mais très doucement, de façon magnifique : audace des audaces, un de ses personnages s’amourache d’un intouchable. Personne n’a été jusque là. Elle est devenue une militante écologiste, notamment contre les barrages, et ô merveille, elle écrit un nouveau roman. Evidemment, on craint la déception : comment ce second livre pourrait-il être aussi beau que le premier ?

 Retour accueil  Page suivante 
sommaire
  Accueil
  Littérature indienne : avant et après Rushdie
  Une sélection de grands romans indiens
  "Calcutta", la BD événement du Salon
  A lire
  Pratique
Vidéo
 L'Inde à l'honneur au Salon du Livre
Autres vidéos
 Le romancier de polars Philippe Le Roy
 Le lieu où l'on rencontre auteurs et éditeurs
 Liens
 L'Inde au Salon du livre : une sélection jeunesse
 "Une nuit pour lire" sur France 5
 France Télévisions au Salon du livre
  Info livre
 Traduction pirate d'Harry Potter: pas de poursuite
 Après le saccage de milliers de livres
 Rentrée littéraire : 727 romans !
 La mort de Raoul Hilberg, historien de la Shoah
 L'affaire Courjault inspire Mazarine Pingeot
 Harry Potter : l'ultime tome, enfin !
 Un cauchemar parisien conté par un américain
 L'édition, un secteur en croissance en 2006
 Vingt BD pour l'été !
 Pélerinage au pays des accents avec Erik Orsenna
 Agenda culturel
Contenant le texte
Type de manifestation
Thème
Ville
Entre le
et le
Comparer les prix
Neufs, occasions... trouvez ici les livres que vous cherchez :
 
Envoyer à un ami
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2005 France Télévisions Interactive | Devenir annonceur sur nos sites | Mentions légales et crédits
  France 2.fr, adhérent du Geste, est un site du groupe France Télévisions
Les sites du groupe France Télévisions : France 2  |   France 3  |   France 4  |   France 5  |   RFO  |   France TVOD  |   France Télévisions
-->