Les Candidats du Mouvement Démocrate aux élections européennes

L'essentiel en quelques mots
Synthèse des contributions

Liste des candidats de la région Massif Central - Centre

1- Jean-Marie Beaupuy - département 37
Jean-Marie Beaupuy logoOriginaire d’Indre-et-Loire, Jean-Marie Beaupuy a poursuivi ses études au collège de Bourgueil et au lycée de Chinon en Indre-et-Loire. Il est diplômé de l’Ecole Supérieure des sciences commerciales d’Angers. Il est le fondateur d’une société de conseil en management des organisations.
Élu député européen en 2004, il est membre de la commission parlementaire de la Politique régionale et est spécialiste de la question des fonds structurels. Il est le président de l’Intergroupe URBAN.


Au Parlement européen, il coordonne l’ensemble de ces questions pour le groupe parlementaire “Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe”. 65 ans


2 - Chérifa Adaissi - 41
Chérifa Adaissi logoChérifa Adaissi est commerçante sur les marchés, après avoir obtenu une maîtrise de droit à la faculté de Tours et un certificat des sciences criminelles à l’institut des études judiciaires de Bordeaux. Elle est ancien maire adjoint de Blois (2001-2008) chargée de la petite enfance et de la solidarité et ancienne Vice-Présidente de l’agglomération de Blois. Elle est membre du Conseil d’administration de deux associations blaisoises : Personnes Relais (mariage forcés et violence faîtes aux femmes) / Femmes du monde. 42 ans


3- Michel Fanget - 63
3-michel-fanget-63-1Très engagé dans le mouvement associatif, Michel Fanget est un des premiers en France à mettre en place un système de portage de repas pour le maintien à domicile des personnes âgées sur Clermont-Ferrand. Elu à la Mairie de cette ville depuis 1989, il est actuellement Conseiller Municipal et Communautaire et Président du Groupe Démocrate à la Mairie. Il est Député dans la 1ère circonscription du Puy de Dôme de 1993 à 1997 et Conseiller Général de Clermont Centre de 1994 à 2001.
59 ans

4- Nadine Rivet - 87
4-nadine-rivet-87-1Née à Limoges, après une enfance rurale et des études secondaires au Lycée Renoir, elle a poursuivi ses études juridiques jusqu’au DEA de droit privé à la faculté de droit et de sciences économiques.
Agent contractuel puis fonctionnaire d’Etat dans la même administration depuis 30 ans, elle est vice présidente du Mouvement Démocrate, et élue depuis mars 2008 conseillère municipale de Limoges.
Depuis de nombreuses années, elle est membre active d’une association qui œuvre pour les autres au nom de la solidarité, de la tolérance et de l’amitié. 56 ans

5- Bernard Coulon – 03
5-bernard-coulon-e28093-03-1Originaire de St Pourçain, il choisit de d’établir son cabinet médical dans cette ville en 1970 alors qu’il décroche son diplôme de masseur-kinésithérapeute à l’institut de Vichy.
Son engagement politique débute en 1982 lorsqu’il est élu au Conseil général de l’Allier. Il fait ensuite son entrée au Conseil municipal de St Pourçain et devient adjoint au Maire.
En 1993, il remporte les élections législatives dans la circonscription Gannat-St Pourçain. Il siège alors au groupe UDF jusqu’à la dissolution de l’Assemblée nationale en 1997.


Les élections municipales de 1995 lui permettent de devenir Maire de St Pourçain. Il réunit alors les conditions pour construire la communauté de communes du Pays St Pourcinois qu’il préside encore à ce jour.
63 ans

6- Monique Bosset - 45
6-monique-bosset-45-1Née dans une famille rurale en région centre, elle rejoint Orléans pour les études secondaires. Diplômée HECJF, après quelques années de vie professionnelle dans le domaine de la gestion, elle décide de se consacrer à l’éducation de ses 4 enfants. Elle s’engage très vite dans la vie associative, puis dans la vie municipale depuis 1989. Elue maire d’Arrabloy, commune associée à Gien, en 2001, elle est confirmée à ce poste en 2008. Elue conseillère régionale en 2004, Monique Bosset devient membre de l’UDF puis du Modem. Elle a été candidate aux élections législatives de 2007 pour le Mouvement Démocrate. 60 ans

7- Philippe Lescure – 19
7-philippe-lescure-e28093-19-1Dans la fonction publique depuis 36 ans, Philippe Lescure est actuellement inspecteur des impôts à Tulle, chargé de la communication. Depuis mars 2008, il s’engage pour sa ville comme adjoint au maire de Brive (19) pour l’action municipale Grand Centre, il siège au conseil communautaire de l’agglo de Brive (80.000 habitants), ainsi qu’au conseil d’administration du centre hospitalier de Brive et au comité du syndicat de l’aéroport de Brive-Souilhac. Sportif de haut niveau, il a pratiqué le triathlon et le cyclisme. Président de la Fédération française de triathlon, il est aussi membre du comité national olympique et sportif français.
En 2006, il a été fait Chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur.
55 ans

8- Nadia Essayan - 18
8-nadia-essayan-18-11Elle vit à Vierzon, dans le Cher depuis 1982. Née en Côte d’Ivoire en 1957, elle a vécu là-bas et au Maroc, puis au Liban, avant d’atterrir en France. Elle est à Vierzon depuis 25 ans. Mariée, 4 enfants, elle tâte de plusieurs métiers et engagements, après une formation (DEA) en sciences sociales à la Sorbonne. Elle arrête récemment l’accompagnement à la parentalité pour un poste de déléguée nationale au sein de l’ACI, Action Catholique des Milieux Indépendants.


Après avoir été maire-adjointe à l’enseignement, elle est aujourd’hui conseillère nationale du Mouvement Démocrate, et vice-présidente du Modem du Cher. 52 ans

9- Vanik Berberian - 36
9-vanik-berberian-36-1Titulaire d’un Diplôme d’études supérieures économiques, option gestion des collectivités locales, Vanik Berberian est maire de Gargilesse-Dampierre depuis 1989, réélu en 1995, 2001 et 2008. Président de l’Association des maires ruraux de l’Indre, il est également depuis juin 2008 Président de l’Association des maires ruraux de France (AMRF). Vanik Berberian s’est beaucoup investi en tant qu’élu local et responsable d’association d’élus sur le maintien des services publics, notamment de la Poste, et sur la question des Technologies de l’Information et de la Communication dans le monde rural. 54 ans

10- Lucie M’Faddel - 28
10-lucie-me28099faddel-28-1Assistante sociale au centre hospitalier de Dreux puis dans une collectivité publique, Lucie M’Faddel a été aussi inspecteur territorial dans un service d’aide sociale à l’enfance. Elle est à présent responsable d’un observatoire social en Eure-et-Loir.
Par ailleurs, cette mère de trois enfants est vice-présidente d’un club d’athlétisme, sport qu’elle aime pratiquer.
Lucie M’Faddel est conseillère municipale à la Ville de Chartres. Il s’agit de son premier mandat électoral.
43 ans


Les réactions à cet article

CAVAILLES dit : 1 mai 2009 à 17:48

Bonjour.
Je suis désolé que sur votre liste ne figurent “personne” du Sud de l’Auvergne, Haute-Loire et ou Cantal.
Cécile Gallien, maire de Vorey sur Arzon et femme de grand talent, n’était pas candidate je suppose.
Bon, je suis déçu mais je voterai malgré tout pour la liste du Modem.
Et puis je vais acquérir, très rapidement, c’est à dire dès demain samedi 2 mai, le livre de François Bayrou, que j’ai eu le plaisir de photographier, pour le Journal la Tribune-le Progrès, au Puy en Velay.
Bon courage pour la campagne.
Gérard Cavaillès

chambord dit : 11 mai 2009 à 13:29

je ne connais pas les élus, mais vous pouvez prendre contact avec
Annie Echard, responsable du Journal La Montagne si vous avez un
article à donner pour vous aider, son mari ancien militaire est un
des cousins, sa maman est la soeur de la sienne.

Ils sont de chamalières
bien amicalement pour les démocrates.fr

vous êtes effectivement peu connus de ce département des habitants
du centre.

jean chambord de six fours les plages 83140

Pierre Dieumegard dit : 14 mai 2009 à 11:43

Madame, Monsieur,

Dans moins d’un mois auront lieu les élections au Parlement Européen, et de nombreux électeurs s’abstiendront de voter.
Nous pensons que les problèmes de langues sont un élément important de l’euroscepticisme actuel, et nous avons rédigé un document de quatre pages à ce sujet, disponible sur http://esperanto.loiret.free.fr/documents/pourquoi_euroscepticisme.pdf
Nous aimerions connaître la position de vos candidats à la députation européenne au sujet des langues : quelle(s) langue(s) pour communiquer entre citoyens européens ?

Nous sommes à votre disposition pour d’autres informations ou interview sur le problème des langues en Europe :
- soit par courrier électronique : esperanto.loiret@free.fr
- soit par téléphone : 02 38 21 77 26

Pierre DIEUMEGARD
vice-président d’Espéranto-Loiret

Yves Cazaux dit : 15 mai 2009 à 14:07

A propos du commentaire de Pierre Dieumegard, j’ai moi-même été interpellé, lors d’une distribution de tracts en Charente, par une personne qui attachait une certaine importance à l’usage de l’espéranto.Je vous avoue avoir été “scotché” sur le moment, car je n’ai pas trouvé d’argument de réponse pour expliquer la position du MoDem sur ce sujet.
Je m’en suis tiré avec une “pirouette”, du style “excusez-moi mais je vais rechercher des informations”.
Peut-on combler cette lacune?

NdM : Le Mouvement Démocrate soutient la sauvegarde du pluralisme linguistique et la diversité culturelle. C’est pourquoi nous sommes favorable à la reconnaissance de l’espéranto, ainsi qu’au respect de la charte des langues et des cultures régionales et minoritaires.

Nous vous invitons aussi à consulter les “propositions” de François Bayrou sur le site de campagne de la présidentielle de 2007, vous y trouverez les réponses à vos interrogations :
http://www.bayrou.fr/propositions/langues-regionales.html

Yves dit : 16 mai 2009 à 19:23

Bonjour,
je ne trouve pas de candidat dans le département 43 … est-ce normal ?
Bon WE
yves

NdM : il y a 10 départements représentés sur cette liste alors que cette circonscription… pour 13 départements existants dans cette “région”.

Lefort Pierre dit : 21 mai 2009 à 8:41

Jean-Marie Beaupuy est un excellent député européen, quant à Mme Chérifa Adaissi, c’est une femme de terrain très compétente qui place l’humain et la solidarité avant tout, loin des apparatchiks ‘toutous” de l’UMP et des doctrinaires vieillissants du PS. Je souhaite ardemment son élection, nous aurons quelqu’un de plus proche des gens.

Dans cette circonscription géographiquement bizarre, une UMP inconnue de tous qui déclare déjà vouloir prendre la mairie de Tours !!! et une 2e de liste PS, compagne de l’actuel député de la 1e circonscription de Tours !!! Après M. Descamps maire et ancien député UMP de Loches (37) et Mme Descamps, députée européenne UMP de cette circonscription, au PS, il faut aussi que les affaires restent en famile. C’est affligeant !

Bon courage à la liste MoDem dont le programme ne privilégie pas le fric comme celle de l’UMP !

Jean-Louis Bouineau dit : 21 mai 2009 à 19:07

Ou puis-je trouver la liste des candidats sud-est avec leurs photos ?

NdM - sur cette page :
http://europe.lesdemocrates.fr/liste-des-candidats-de-la-region-sud-est/

-->