•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une église sacrifiée pour le super hôpital

L'église St-Sauveur était autrefois anglicane. L'église catholique l'a fait sienne en 1926.

L'église St-Sauveur, autrefois anglicane, est devenue catholique en 1926.

Photo : Luc Lavigne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De l'église St-Sauveur, il ne restera que le clocher et les vitraux quand les démolisseurs en auront terminé de ce bâtiment érigé en 1865, et ce, pour faire place au super hôpital.

L'église, sise à l'intersection des rues St-Denis et Viger, en plein coeur de Montréal, doit en effet s'effacer pour faire place au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM). L'équipe chargée de la planification de la construction de ce super hôpital estime avoir besoin de l'espace occupé par l'église.

Mais des Montréalais dénoncent la destruction quasi complète de cet élément non négligeable du patrimoine religieux québécois.

Pour la petite histoire, l'église St-Sauveur est celle où René Angelil a été baptisé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pour la petite histoire, l'église St-Sauveur est celle où René Angelil a été baptisé.

Photo : Luc Lavigne

L'église St-Sauveur, construite avec des pierres extirpées du sol montréalais, est de style gothique et pouvait accueillir jusqu'à 1250 fidèles. L'église a longtemps été le lieu de piété de soldats canadiens qui logeaient dans les garnisons environnantes. En 1909, la paroisse avait d'ailleurs établi une fondation qui a financé les funérailles de plus de 150 000 soldats canadiens, et ce, à travers le pays.

Le président d'Héritage Montréal, Dinu Bumbaru, s'insurge à l'idée que l'on détruise les édifices avant que les plans du futur hôpital ne soient connus. Dinu Bumbaru s'insurge également contre un décret du gouvernement du Québec qui n'oblige les constructeurs à préserver que le clocher de l'église. Selon Dinu Bumbaru, l'ensemble des bâtiments aurait pu être intégré au nouvel hôpital.

« Dans ce cas, c'est l'intégrité de la rue St-Denis qui est en jeu, un des axes principaux d'accès au Vieux-Montréa », fait remarquer Dinu Bumbaru.

Des Montréalais, tels que les membres d'Héritage Montréal et de Sauvons Montréal, se sont insurgés contre la démolition de l'église St-Sauveur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des Montréalais, tels que les membres d'Héritage Montréal et de Sauvons Montréal, se sont insurgés contre la démolition de l'église St-Sauveur.

Le militant Michael Fish de l'organisme Sauvons Montréal abonde dans le sens de Dinu Bumbaru. Michael Fish a tenu à photographier les immeubles composant l'ensemble architectural de l'église St-Sauveur, avant qu'ils ne disparaissent.

Le vieux presbytère, qui est en pierres grises, c'est dommage de ne pas le sauvegarder. Les façades, le long du restant de cet îlot, elles sont très intéressantes.

Une citation de :Michael Fish de l'organisme Sauvons Montréal

Les passants qui constatent la démolition de l'église St-Sauveur sont désolés : « On devrait les garder [les églises], affirme un passant. On s'en va en Europe et on admire cela alors qu'ici on détruit [...] Je trouve cela navrant ».

D'après le reportage de René Saint-Louis

Avec les informations de The Gazette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !