En cette fin de semaine, Apple a ajouté de nouvelles têtes sur sa page liée aux portraits des dirigeants. On y retrouvait les principaux jusqu’à aujourd’hui, à savoir Tim Cook, Angela Arhrendts, Eddy Cue, Craig Federighi, Jony Ive ou encore Phil Schiller. Les cinq nouvelles têtes ont différents postes au sein de la hiérarchie, tous aussi importants les uns que les autres.

Apple Nouveaux Dirigeants Août 2014
Apple liste Paul Deneve. L’ancien patron de la marque de luxe Yves Saint-Laurent a rejoint Apple en 2013. Il s’occupe de « projets spéciaux », aucun détail particulier n’est donné. Vient ensuite Lisa Jackson, la responsable de l’environnement. On l’a déjà vue à la télévision américaine notamment pour vanter les mérites d’Apple dans l’énergie recyclable. Elle a rejoint la firme de Cupertino l’année dernière.

Les trois autres personnes sont Joel Podolny, il s’occupe d’Apple University ; Johny Srouji, qui gère les technologies liées au matériel ; Denise Young Smith, qui supervise les ressources humaines d’Apple à l’échelle mondiale. Joel Podolny et Denise Young Smith sont arrivés cette année au sein d’Apple, Johny Srouji est présent depuis un petit moment.

Cette ambition de mettre en avant l’équipe est la philosophie de Tim Cook. Le patron d’Apple cherche à montrer les personnes qui font tourner l’entreprise à plein régime, en plus de lui. Il préfère avoir un rôle de directeur général et exposer les autres, plutôt que devoir gérer plusieurs domaines, dont les interviews. Ce n’est pas un mauvais point en soi, chacun a ses fonctions et peut se focaliser sur certains points.

Autre détail, on notera la présence de deux femmes parmi les cinq nouveaux arrivés. Apple a reçu quelques critiques à ce sujet, comme quoi les femmes n’étaient pas assez mises en avant. Tim Cook et ses équipes corrigent progressivement le tir.



Signaler une erreur dans le texte

Intéressant ? Partagez la news !

6 commentaires pour cet article :

  1. Iphone68 (via iAddict v3)

    On peut leur reprocher d’employer trop d’hommes ou de blancs mais dans ce domaine ce sont,les compétences qui comptent

  2. Ça fait un moment cette mise à jour… Je l’ai vu il y a quelques temps et c’était déjà modifié.

  3. Pour avoir fait passé des entretiens d’embauche et travaillant dans le domaine technique, composé majoritairement d’homme il est très difficile de trouver des femmes qui correspondent à nos attente.
    Ceci est principalement du à l’orientation de ces dames ( les métier techniques pour les monsieurs, le social et la compta pour les femmes, merci les conseillés d’orientation incompétents …) .
    Si malgré ça vous avez trouvé la perle rare, reste l’autre problème, l’intégration de celle -ci dans les équipes composées principalement d’hommes.
    Il m’est souvent arrivé de demander  » vous serez la seul femme de l’équipe pour l’instant, cela vous dérange t-il ? » La réponse est la plupart du temps « non » mais lors du suivie de la personne on se rend vite compte de la détresse de la salarié et on ne peut pas engagé une autre femme si nos besoin en terme de personnel sont suffisant.
    Les femmes on leurs place dans le domaine des technologies, mais ils faut une réelle volonté de nos institutions pour que l’offre soit suffisante et que ces dames ne se retrouve pas esseulé dans le monde du travail

    • Sextant (via iAddict v3)

      Tu as raison , mais une multitude de facteurs interviennent pour que l’intégration d’une jeune femme en entreprise soit une réussite . 1- La personnalité propre de la postulante est déterminante . Extravertie , elle aura bien plus de facilité à s’imposer et à trouver sa place au sein d’une équipe d’hommes . 2- Les diplômes . Une femme ingénieur , appelée à diriger une équipe , est souvent bien accueillie par ses collègues masculins , et l’ambiance est le plus souvent cordiale . Par expérience , j’ai souvent remarqué que l’intégration d’une jeune femme au sein d’une équipe exclusivement féminine posait parfois bien plus de problèmes , l’accueil dans une équipe masculine apportant souvent plus de respect et de convivialité de part et d’autre .

      • Pour l’intégration des ingénieures il y a rarement des problème car le cursus leur apprend à s’intégrer dans un groupe et a se faire respecter de celui-ci. Mais dans le domaine technologique il n’y a pas que des ingénieurs…

  4. Généralement il faut une fille avec un « gros côté » garçon pour bien s’intégrer et bien gérer.

Laisser un commentaire

Fil des commentaires

Quelques règles à respecter :
1. Restez dans le sujet de l'article
2. Respectez les autres lecteurs: pas de messages agressifs, vulgaires, haineux,…
3. Relisez-vous avant de soumettre un commentaire : pas de langage SMS, et vérifiez l'orthographe avant de valider (les navigateurs soulignent les fautes).
4. En cas d'erreur, faute d'orthographe, et/ou omission dans l'article , merci de nous contacter via la page Contact.

Nous nous réservons le droit de supprimer les commentaires qui ne respectent pas ces règles