En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'oeil Des Series : Retour Sur La Trilogie Du Samedi [page 2]

Edité par
le 11 avril 2008 à 05h05
Temps de lecture
3min
loeilserieshaut.jpg

loeilserieshaut.jpg /

News dossier
L'incroyable succès des affaires non-classées de Chris Carter finit de convaincre les directeurs de programmation de persévérer dans leur démarche. Ainsi naquit “La Trilogie du Samedi” en cette fin d'année 1997 qui succéda aux enquêtes de Mulder et Scully. Premier programme : Le Caméléon/Dark Skies, l'impossible vérité/Profiler. Cependant, il convient de se rappeler que le regroupement de ses trois séries n'est pas un hasard ou un choix volontaire de la chaîne française. De son propre aveu, celle-ci avait bien décidé de calquer cette soirée sur une autre existante en Amérique sur NBC, baptisée elle “Thrillogy” (on admire le jeu de mot mêlant Thriller et Trilogie, totalement intraduisible). Dans ce premier temps, notre “Trilogie” est donc bien la simple transposition de la “Thrillogy” américaine, ce qui confirmait la volonté de la chaîne française de vouloir s'aligner sur les programmes américains.


Le succès répond bien présent à l'appel, mais la chaîne doit déjà faire face à quelques difficultés : Dark Skies, l'impossible vérité n'est pas renouvelée pour une saison supplémentaire, quel autre programme va venir la remplacer ? La réponse se fit tout naturellement : par une autre série, en l'occurrence La Sentinelle. Dès lors, pendant quatre à cinq ans, la Trilogie fit son petit bonhomme de chemin et réussit même à supplanter le programme qui l'a aidé à exister : si la 4e saison de X-Files devint le programme de la Trilogie lors de la rentrée suivante, un nouveau créneau horaire fut créé pour sa 5e saison le jeudi soir. Dès ce moment, les séries allaient s'enchaîner à un rythme constant, on a ainsi vu passer les FX, la série, Buffy contre les vampires, Roswell, Charmed pour ne citer que celles qui ont fait les beaux jours de cette case plusieurs mois consécutifs.

De plus, prenant conscience de ce succès toujours croissant, M6 se met à créer quelques cases supplémentaires : Stargate – SG1 se verra octroyer le vendredi soir par exemple. De sorte que l'on pouvait déjà sentir une sorte de banalisation de la Trilogie, mais n'était-ce pas là le but de la chaîne ? Aussi, si Le Caméléon ou Buffy contre les Vampires devinrent vite les vedettes de cette case du samedi soir, combien d'autres séries sont tombées dans l'oubli sitôt leur diffusion achevée ? Qu'en est-il de Freakylinks, 7 jours pour agir, Players ou Unit 9 ? On se rend déjà à l'évidence : si la Trilogie peut offrir un tremplin inespéré, elle ne garantit pas pour autant le succès. Elles rencontrent donc tous des fortunes diverses : Roswell réussit à marquer les esprits, Freakylinks et Strangeworld passent vite à la trappe sitôt leur dernier épisode diffusé.


Qui plus est, sur TF1 et Canal +, des tentatives atteignent leur but. La première choisit de mettre Les Experts en prime-time (mais dans le désordre) et 24 heures chrono fait son apparition sur la chaîne cryptée. En somme, revers de la médaille des efforts de M6 : la concurrence contre-attaque. Cette guerre ouverte se fait d'ailleurs sentir au stade des acquisitions : France 2 achète Millennium en pensant tenir un nouveau X-Files en puissance et TF1 acquiert Angel dans l'optique d'amener le public de Buffy contre les vampires vers elle.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      WAT
      logAudience