Envoyer cette page à un ami

Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

Le sacre de Sarkozy

Par Renaud PILA et C.M, le 28 novembre 2004 à 06h00, mis à jour le 28 novembre 2004 à 14:23

Nicolas Sarkozy est élu président de l'UMP avec 85,1% des voix, selon les résultats officiels annoncés dimanche. Plus de 40 000 personnes sont rassemblées au Congrès du parti au Bourget Seine-Saint-Denis.

0(0)
Article suivant dans France : Emile Louis : 29 ans d'affaire
Sarkozy ump bourget

Nicolas Sarkozy a été élu président de l'UMP avec 85, 1 % des voix, Nicolas Dupont-Aignan a lui obtenu 9,1 % des voix et Christine Boutin a rassemblé 5, 82 % des voix. La participation  a été de 53,29 %.

Sarkozy en fait-il trop ? Pour certains chiraquiens, cela ne fait aucun doute tant l'homme aurait du mal à se brider. Mais l'intéressé se défend d'avoir organisé "son sacre" : "Est-ce que vous connaissez des empereurs qui ont été élus?", a-t-il demandé à son arrivée au Bourget où selon lui 40 000 adhérents sont présents aujourd'hui.

Rendre le goût de la politique

Une chose est certaine : Sarkozy fait les choses autrement. Ce jour J qu'il a préparé minutieusement depuis des semaines symbolise la tâche qu'il s'est assignée comme  président de parti : redonner aux Français le goût de la politique et du débat d'idées. Finies les grand-messes gaullistes et l'ambiance "à la papa". Il a été conseillé par le publicitaire Christophe Lambert (Publicis Conseil) et par le réalisateur de show télévisé Renaud Le Van Kim.

Visuellement, les innovations ont fait appel à la high tech utilisée depuis longtemps dans les conventions américaines. Derrière l'orateur se trouve un mur d'écrans plasma amovibles. Et pour permettre à l'assemblée de ne pas manquer une miette du spectacle, la scène est dominée par un autre écran, gigantesque et amovible.

"On va rajeunir la vie politique"

Faire du parti un lieu de vie, c'est aussi, pour Nicolas Sarkozy, accueillir les militants différemment. Dès samedi soir, les jeunes de l'UMP ont été conviés à une fête à la Olé Bodega, sur une île à Sèvres. "On va rajeunir la vie politique française. Elle en a besoin. On va montrer qu'on peut apporter du sang neuf, des idées nouvelles et un peu de joie", a promis le futur patron de la formation de droite au milieu de 3000 jeunes militants.

Dimanche, les participants ont eu l'occasion tout au long de la matinée d'assister à une demi-douzaine de débats organisés dans différentes "agoras" installées dans le Parc des expositions du Bourget. "Nous sommes en train de bâtir une nouvelle culture politique", a lancé le très sarkozyste député des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi. A côté des "agoras", de nombreux restaurants offrent tout au long de la journée une cuisine variée, de régions de France ou d'autres pays de l'Union européenne, en lieu et place du traditionnel repas unique.

Un congrès à cinq millions d’euros ?

Le coût du congrès de l'UMP, estimé à au moins 5 millions d'euros, suscite la polémique. François Hollande a ouvert le feu des critiques en début de semaine en jugeant "indécentes" ces dépenses. "On est dans la démesure totale", a renchéri le trésorier du PS Michel Sapin. A l'UDF, dont les responsables ont décliné l'invitation de Nicolas Sarkozy, Hervé Morin, président du groupe à l'Assemblée nationale, et Michel Mercier, trésorier du parti, ne se sont pas privés de souligner que le coût du congrès dépassait le budget annuel du parti centriste (de l'ordre de 4 millions d'euros). "Je suis habitué à toutes ces polémiques: on me réserve un sort particulier", a répliqué l’intéressé. Selon lui, "ce sera un congrès où il n'y aura absolument rien de somptueux" et "je m'engage à rendre public le coût net de ce congrès", a-t-il assuré.

(Image LCI : samedi soir à la Bodega)

Par Renaud PILA et C.M le 28 novembre 2004 à 06:00
J'aime0 personne(s) ont aimé cet article
Partager sur :
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

Afficher : Les plus récents | Les plus appréciés

        La rédaction vous recommande

        Le meilleur des émissions info de TF1 et LCI

        À ne pas manquer

        • Une semaine après les terribles inondations, le Var ...

          Un arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle a été publié mardi au Journal Officiel. Neuf cantons de la région de Draguignan sont concernés. Un état qui permettra d'activer la garantie des assurés contre les effets des pluies diluviennes.

        • Le Cannibale

          En janvier 2007 à Rouen, un détenu est retrouvé mort et mutilé dans sa cellule. Un co-détenu raconte avoir cuit et mangé un morceau de ses poumons. Portrait de Nicolas Cocaign baptisé le "Cannibale de Rouen" .

        • TF1 News
          JT OFF - Magie blanche pour dîner chic

          L'endroit est secret jusqu'à la dernière minute. Le Dîner blanc a regroupé plus de 12000 personnes au carrousel du Louvre à Paris. Chic et choc avec le JT OFF

        Les blogs de la rédaction

        logAudience 'use strict';