Voulez-vous faire du français votre langue par défaut sur ce site ?

2012-09-12

Le Maroc développe l’enseignement du tamazight

Par Siham Ali pour Magharebia à Rabat – 12/09/12

  • 3

Alors que le tamazight est devenu une langue officielle au Maroc à côté de l’arabe en vertu de la nouvelle constitution, son enseignement n’a pas encore atteint les objectifs escomptés.

De grands efforts seront déployés pour doubler l’effectif des élèves bénéficiaires, a promis le ministre de l’Education nationale Mohammed El Ouafa. Cette année, le nombre des élèves qui suivaient des cours de tamazight dans les écoles publiques était de 545 000, soit 15 pour cent des effectifs totaux. Lors de cette rentrée scolaire, El Ouafa a promis de faire bénéficier de cet enseignement un million deux cent mille enfants.

Il indique que des efforts ont été entrepris au niveau de la formation des enseignants qui doivent cette année dispenser trente heures par semaine dans des écoles différentes pour pouvoir répondre au programme. Le ministre reconnaît qu’il faut dorénavant œuvrer dans le domaine de la formation des enseignants pour pallier les insuffisances et généraliser l’enseignement du tamazight.

Le Maroc a longtemps lutté pour y parvenir.

L’expérience avait démarré en 2003 dans la perspective d’atteindre la généralisation en 2008. Chaque année, 20 pour cent des écoles devaient intégrer l’enseignement de cette langue. Ahmed Boukous, recteur de l’Institut royal de la culture amazighe, impute ce retard à plusieurs raisons, notamment l’absence de planification stratégique et le manque d'enseignants. Il estime qu’il est on ne peut plus urgent de s’atteler à la formation des cadres pour pouvoir atteindre les objectifs fixés.

Nombreux sont ceux qui appellent les responsables à mettre en place une stratégie claire, tant en matière de l’enseignement qu’au niveau de l’utilisation du tamazight dans les institutions publiques.

Le parlementaire Mohamed Boudra signale que dans les campagnes électorales, les partis politiques ont formulé des engagements en la matière auprès de la population amazighe. Il exprime l'espoir que lors de la prochaine rentrée parlementaire, l’institution législative sera dotée des moyens nécessaires pour l’utilisation du tamazight.

Lors de la session parlementaire de printemps, la parlementaire et chanteuse amazighe Fatima Tabaamranet avait créé une polémique en posant une question orale en tamazight. Mais en l’absence d'outils de traduction instantanée, il est difficile d’utiliser la langue amazighe dans les institutions et administrations.

"Le tamazight a été déclaré langue officielle depuis plus d’un an, et nous devons mettre en place les moyens juridiques et didactiques pour pouvoir appliquer cette disposition. La situation est compliquée pour le moment, mais grâce à l’enseignement, les choses seront plus simples dans quelques années", explique Ahmed Chentoufi à Magharebia.

Du côté des citoyens, nombreux sont ceux qui veulent que leurs enfants apprennent le tamazight à l’école, mais d’autres pensent que le plus pragmatique serait de s’intéresser plutôt aux langues internationales. C’est ce que pense Mehdi Charifi, cadre bancaire, qui signale qu’il vaut mieux renforcer leurs compétences en langues française et anglaise.

" Il faut leur laisser le choix en matière d’apprentissage du tamazight", a-t-il affirmé.

Que pensez-vous de cet article ?

54 N'aime pas

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les derniers articles de Magharebia dans votre boîte aux lettres électronique.

PUBLIEZ VOTRE COMMENTAIRE 3

Anonymous_thumb

Vous n'êtes pas inscrit. Les commentaires anonymes sont vérifiés. Inscrivez-vous pour que votre commentaire soit publié immédiatement - En savoir plus

Ou publiez votre commentaire en utilisant :

* INDIQUE UN CHAMP OBLIGATOIRE

  1. Anonymous_thumb

    Idder 2012-9-21

    La langue amazighe est une langue officielle dans la constitution marocaine aujourd'hui au même titre que l'arabe. Ce n'est ni une langue facultative ni une langue des uns et pas des autres. Elle appartient à tous les marocains sans exception. Elle doit être enseignée à tous les marocains de la 1ère année du primaire au Bac et utilisée dans toutes les institutions publiques (médias, santé, justice, espaces publics). Je crois que certaines personnes comme M.Mehdi Chrifi, ne l'ont pas encore compris. Il faut que les médias et les partis politiques expliquent mieux ce qu'est une "langue officielle".

    • 0 Aime

  2. Anonymous_thumb

    bachir 2012-9-19

    Ici commence l'Amazigh.l'Amazigh et l'Islam règneront sur le monde.

    • 0 Aime

  3. Anonymous_thumb

    mohamedelbaki 2012-9-12

    Le Maroc dans sa grande diversité de linguistique régionale (Tarifiyett,Tachelhiyette etc...) ne peut que se réjouir de l'institution de la langue Amazighe comme langue officielle au même titre que l'Arabe. La diversité marocaine ne doit pas être un obstacle,mais une force.Le Maroc avec ses éthnies,ses coutumes et ses traditions s'inscrivent dans un Histoire et une civilisation arabo-berbèro-musulmanes.Une richesse et un patrimoine familial,social et culturel qui sont notre héritage. Dans l'espoir que la Mauritanie,l'Algérie,la Tunisie et la Libye puissent suivre l'exemple du Maroc dans cette démarche de renaissance et reconnaissance de l'Amazighité dans nos pays. Mohamed EL BAKI originaire de Souss-Massa-Draa,Maroc. France/Haute-Savoie).

    • 0 Aime

-->