Comment il poussa une bosse au chameau

De Rudyard KIPLING, ed. du sorbier

 

Biographie de Kipling 

Kipling (1865-1936)

Ecrivain anglais, né en Inde, alors colonie britanique, il passe sa vie à parcourir le monde. Cette existance inspire son œuvre traduite dans toutes les langues et prix Nobel de littérature en 1907 ; les deux Livres de la jungle évoquent le pays de son enfance et les Histoires comme ça recueillent entre autres des contes africains. Ses livres font connaître à l’Europe les autres continents. 

Ce qui est traité dans l'album 

Travail autour du type de texte : « conte des origines »

Un « conte des origines » est un conte qui explique l'origine d'une situation. Par exemple, Kipling explique pourquoi le chameau a une bosse sur le dos. 

Travail autour de la morale 

OEuvres à mettre en réseau 

L'enfant d'éléphant de Kipling

Comment le rhinocéros se fit la peau de Kipling

Les fables d’Esope (La cigale et la fourmi, Les deux chiens, Le forgeron et son chien)

Les fables de La Fontaine (La cigale et la fourmi, Le loup plaidant contre le renard par le singe, Le cheval et l'âne, Les membres et l'estomac, Le laboureur et ses enfants)

Les contes de la Saint glinglin de Robert Escarpit (La poudre de père Limpinpin, Saint Glinglin et la belle Lurette, L'auberge de la bonne Franquette, La poudre d’Escampette) 

Activités possibles (cycle III ) 

-          Etude des trois livres de Kipling par petits groupes pour mettre en évidence la structure d'un « conte des origines » (un défaut => une punition) 

-          Ecrire un « conte des origines »

Pourquoi la coccinelle a des points sur le dos ?

Pourquoi le zèbre a des rayures blanches et noires ? 

- Comparer les contes de Kipling avec ceux d’Escarpit : même principe, on part d'un défaut mais cette fois la punition donne une expression familière «( il y a belle lurette », « à la saint

glinglin » ... )

- Comparaison des contes de Kipling avec les fables d’Esope et de La Fontaine, afin de mettre en évidence la morale des contes 

- Ecrire le conte de Kipling en vers comme les fables de La Fontaine

retour