Philippe Verdier Slide

Philippe Verdier, né le 23 mai 1968 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est journaliste-présentateur météo.

Diplômé d’un master II en Développement Durable à l’Université de Paris-Dauphine, il est depuis 2011, présentateur météo sur France 2 et chef du service météo à France Télévisions.

Télévision

  • En 1994, il présente la météo en voix-off sur La Cinquième (Aujourd’hui France 5).
  • En 1995, il devient journaliste sur la Chaîne Météo en pleine création.
    Il y restera treize ans et devient le seul journaliste-permanent.
  • En 2006, il rejoint BFMTV en plein essor où il devient présentateur météo de la matinale et chef du service météo.
  • En 2011, il est appelé sur France 2.
  • En 2012, il prend la direction du service météo où il commence à apporter des changements visuels.
  • Début 2014, il lance avec succès la nouvelle offre météo de France Télévisions avec son amie Florence Klein (France 3). Cette refonte des météo de France 2 et France 3 entraina une modernisation des process et une économie de 30% sur la fourniture de données météo.

Radio

  • En 1992, il débute à Radio-France Internationale.
  • Outre ses émissions, il présente la météo marine jusqu’en 1999.
  • En 2001-2002, il rejoint BFM RADIO pour la météo avec C.Laborde.
  • En 2005-06, il remplace ponctuellement L.Cabrol sur EUROPE 1.
  • En 2009-10, il présente la météo dans « Bourdin&Co » sur RMC.

Changement Climatique

Il est le seul présentateur-météo français à avoir couvert des conférences des Nations-Unies sur le changement climatique.

Il rédige à l’Université de Paris-Dauphine un mémoire sur le thème du changement climatique et le rôle des médias.

Depuis 2007, Il anime régulièrement des conférences sur le climat au « Forum International Météo et Climat » parrainé par le climatologue du GIEC, Jean Jouzel.

WEB

En 2009-10, lors d’une mission au journal économique La Tribune, il a crée sous l’impulsion d’Érik Izraelewicz la plateforme numérique Green Business inauguré par Chantal Jouanno alors Secrétaire d’Etat à l’Ecologie.