droitshumains.org
XXIe siècle
Attentats terroristes aux États-Unis




>Retour
OUSSAMA BEN LADEN ET L’ORGANISATION TERRORISTE AL-QAIDA

::: Oussama Ben Laden : "Tuer des Américains est un devoir sacré"

1995 – 1998 : les déclarations d'Oussama Ben Laden, le "chef du mouvement [terroriste] Al-Qaida"

Ben Laden
Document diffusé début octobre 2001 par les autorités américaines.

__Avril 1995. Oussama Ben Laden annonce pour la première fois, selon la chaîne américaine PBS, que son ennemi est avant tout l'Amérique, y compris quand les Etats-Unis le soutenaient activement durant la guerre d'Afghanistan : "Pour contrer ces athées de Russes, l'Arabie saoudite m'avait choisi comme représentant, mais je n'ai pas combattu contre les communistes sans oublier le péril venu de l'Ouest. En réalité, pour nous, l'idée était de ne pas s'impliquer plus que nécessaire dans le combat contre les Russes, qui était le business des Etats-Unis, mais plutôt de montrer notre solidarité avec nos frères islamiques. Le plus urgent à combattre était les communistes, la prochaine cible était l'Amérique."

__Juillet 1996. Dans un entretien à un journaliste de The Independent, Ben Laden précise ses griefs contre la monarchie saoudienne : "Notre pays est devenu une colonie américaine. Ce qui s'est passé à Dharan - 23 morts, le 25 juin 1996, dans un attentat contre des habitations du personnel militaire américain d'une base aérienne - et à Riyad - mort de 5 Américains, dont deux officiers encadrant des militaires saoudiens, le 13 novembre 1995 - est la preuve claire de la colère croissante des Saoudiens contre l'Amérique. Les Saoudiens savent maintenant que leur réel ennemi est l'Amérique."

__Août 1996. De l'Afghanistan où il s'est réfugié, Ben Laden diffuse le 23 août une "déclaration de djihad contre les Américains occupant la terre des deux Lieux saints [La Mecque et Médine] qui va fournir une justification religieuse à ses actions futures. "Il n'y a pas de devoir plus important que de repousser les Américains hors de la terre sainte. La présence des forces militaires croisées des Etats-Unis est le danger le plus menaçant pour le plus grand pays producteur de pétrole au monde."

__Automne 1996. Accusé de terrorisme, il répond : "C'est l'Amérique et Israël qui sont coupables de terroriser les innocents et les faibles du monde musulman. Quelques exemples : le massacre de Cana au Liban - mort de 107 civils libanais lors de l'opération israélienne baptisée "Raisins de la colère" -, les populations irakiennes qui meurent faute de médicaments, le soulèvement des musulmans en Bosnie."

__Février 1998. Annonçant la création du ”Front islamique international contre les juifs et les croisés” (International islamic front for djihad against the Jews and the Crusaders), Ben Laden lance une fatwa : "Nous appelons chaque musulman qui croit en Dieu à tuer les Américains et à piller leurs richesses, où que ce soit et dès que ce sera possible. Nous appelons également chaque musulman à attaquer les troupes sataniques américaines et ses démons alliés. L'ordre de tuer des Américains est un devoir sacré dans le but de libérer les mosquée d'Al-Aqsa et de La Mecque."

__Mai 1998. Dans un entretien accordé à la chaîne américaine ABC, Ben Laden précise les menaces contre les Etats-Unis : "Les Palestiniens sont assassinés et, s'ils ont le malheur de répliquer, de la seule façon qu'ils peuvent, ils sont immédiatement taxés de terrorisme. […] La violence de l'Amérique à l'encontre des musulmans n'a cessé de croître depuis la fin de la seconde guerre mondiale. A travers l'histoire, les Etats-Unis n'ont jamais fait la différence entre les civils et les militaires, comme le prouvent les bombardements atomiques sur Hiroshima et Nagasaki. Alors que l'Amérique n'a pas de religion qui l'empêche de commettre de tels actes contre des femmes et des enfants, pourquoi devrions-nous faire une différence ? Ils sont tous concernés."Up

Source :”Le Monde”, 20 septembre 2001 et presse internationale.


'use strict';