Safran de Mund 

Nom du produit Safran de Mund
Type de produit Épice
Aire géographique Région Mund-Brig-Aletsch comprenant les communes suivantes: Birgisch, Brig-Glis, Gondo/Zwischbergen, Mund, Naters, Ried-Brig, Simplon-Dorf, Termen, Betten, Bitsch, Bister, Filet, Greich, Goppisberg, Mörel, Ried-Mörel, Mund
Volume de production 14'000 m2, soit 2-4 kg
Groupement demandeur Safranzunft, Daniel Jeitziner, Zunftmeister, 3903 Mund, 027 9235008

 

Dépôt de la demande à l’OFAG

Publication dans la FOSC

Enregistrement

15 novembre 2000

16 mars 2004

02 juillet 2004

 

L’histoire raconte que les Romains, qui appréciaient cette épice, étaient prêts à en payer un prix d’or ! C’est ainsi qu’au XIVe siècle, le Safran venu de l’Orient se développa en Valais, mais aussi à Bâle, au Tessin voire dans les cantons de Vaud et de Genève. Au fil du temps, la tradition de cette culture particulière fut conservée uniquement à Mund, dont le terroir caractérisé par un sol sablonneux, sec et plutôt maigre, est favorable au Crocus sativus, la fameuse fleur produisant le Safran de Mund.

Sur les pentes exposées plein sud, on récolte le Safran dès la première quinzaine d’octobre. La cueillette se termine au plus tard au début du mois de novembre. La floraison de la variété Crocus sativus ne dure que quelques jours et exige ainsi un passage régulier au cœur des parcelles. Seuls les stigmates, trois filaments rouges qui émergent des pétales lorsque le soleil est au Zénith, sont cueillis pour devenir la précieuse épice de Mund après avoir été séchés à l’air et abrités du soleil pour en préserver tout l’arôme.

Publication du Safran de Mund          Cahier des charges (D)          Communiqué de presse de l'OFAG