ACTUALITÉS > ACTUALITÉS : News et informations sur le Japon

 

Des législatives anticipées auront lieu le 30 août au Japon

le 13/7/2009 à 11h58  par AFP et la rédaction

Poster un commentaire : (2 avis)    Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par email

Le Premier ministre japonais et son parti ont décidé de dissoudre la Chambre des députés et de convoquer des élections anticipées, le 30 août prochain, après une cuisante défaite lors d'un scrutin local

Le Premier ministre japonais Taro Aso et le parti conservateur au pouvoir ont décidé de convoquer des élections législatives anticipées le 30 août, ont annoncé lundi les médias japonais. M. Aso a eu des entretiens lundi avec les principaux stratèges du Parti libéral démocrate (PLD), au lendemain d'une cuisante défaite de la majorité à l'élection de l'assemblée municipale de Tokyo, remportée par l'opposition. Les participants à la réunion ont décidé de dissoudre la Chambre des députés le 21 juillet et de fixer au 30 août la date des élections législatives qui devaient être organisées au plus tard en octobre, d'après les médias.

Pour la première fois depuis plus de 40 ans, les conservateurs du Parti libéral-démocrate (PLD) ont été relégués à la deuxième place derrière le Parti démocrate du Japon (PDJ), principale force d'opposition, à l'issue du scrutin organisé dimanche pour élire l'assemblée municipale de la capitale. Le PDJ a obtenu 54 sièges, soit 20 de plus qu'il y a cinq ans, le PLD 38 et son allié, le New Komeito, 23, le reste des 127 sièges allant à des candidats d'opposition ou indépendants.

Avec un total de 61 sièges seulement, contre 70 avant le scrutin de dimanche, les deux partis de la coalition au pouvoir perdent le contrôle de l'assemblée municipale, au profit de l'opposition, ce qui va compliquer la tâche du gouverneur-maire de Tokyo, le conservateur Shintaro Ishihara, réélu pour un
troisième mandat en 2007.

Le PDJ, grand vainqueur de ce scrutin, est désormais bien placé pour remporter les élections législatives du 30 août et ravir le pouvoir aux conservateurs du PLD, qui dirigent le Japon depuis plus d'un demi-siècle, avec une seule brève interruption de 10 mois.

Le Premier ministre, dont la cote de popularité est en chute libre dans les sondages, fait face à un front de critiques au sein de son propre parti, où de
plus en plus de voix s'élèvent pour réclamer publiquement sa démission, avec le mince espoir de sauver le PLD du désastre annoncé.

M. Aso, qui a pris ses fonctions en septembre 2008, est le troisième Premier ministre en trois ans, depuis le départ du très populaire Junichiro Koizumi.
Certains caciques du PLD prônent la désignation immédiate d'un nouveau président du parti, qui deviendrait automatiquement Premier ministre comme le prévoit la Constitution, en vue des élections.

"Les pressions pour pousser Aso à la démission vont augmenter, mais je doute qu'un changement de Premier ministre puisse aider le PLD", estime Yoshinobu
Yamamoto, professeur de sciences politiques à l'université Aoyama Gakuin de Tokyo.

Politique

Poster un commentaire : (2 avis)

Dépêches...




En vidéo

Liens commerciaux

Votre portail d'information sur le Japon : Tout savoir sur l'actualité économique et culturelle, l'investissement, le tourisme et la vie au Japon

Aujourd'hui le Japon est une production conjointe Hikari Productions (articles, vidéos) et Sumhit (développement et référencement)

Découvrez également nos sites d'information sur l'Asie : Chine, Japon, Corée, Inde, JO Pékin 2008 et notre portail pour les français expatriés

Vidéos sexy des télés étrangères

-->