Bloc pub - toutes pages - header

Bloc pub - toutes pages - bandeau haut [bannerscope]

Derniers articles

CAC 40 -0,84%
Ouverture:
3.487,14
+ bas:
3.415,35
Clôt veille:
3.461,65
+ haut:
3.495,80

La petite polémique autour de la valorisation d’Apple

Publié le 21/08/2012 | 11h52 |

La plupart des journaux américains a affirmé que la société de Cupertino est devenue la plus grosse capitalisation boursière de tous les temps, avec  623 milliards de dollars. Mais un observatoire des médias un peu tatillon remet en cause cette couronne, en raison de l’inflation.

Apple est-elle devenue l’entreprise la plus chère de l’Histoire en bourse ? Tout le monde n’en est pas convaincu. Lundi 20 août, les rumeurs autour de la sortie du nouvel  iPhone ont permis à la société californienne de gagner 2,6% à 665,15 dollars. Un cours de bourse qui valorise Apple à 623,5 milliards de dollars, soit un nouveau record en termes de capitalisation boursière. Le précédent avait été établi par Microsoft en 1999 à 620,58 milliards de dollars.

Evidemment, les médias américains n’ont pas manqué de souligner cette performance, la plupart d’entre eux titrant "Apple devient la compagnie la plus chère de tous les temps".

Seulement, un esprit chagrin et un brin pointilleux n'est pas d’accord.  Ainsi l’observatoire des médias américain Columbia Journalisme Review (CJR) tacle violemment la presse états-unienne, en affirmant que tous leurs titres sont faux.  Ils oublieraient, en effet, un détail important : à aucun moment l’inflation n’est prise en compte pour déterminer quelle est la plus grosse valorisation boursière de l'Histoire.

856 milliards de dollars pour battre Microsoft

Selon les données du gouvernement américain, 1 dollar de 1999 vaut 1,38 dollar en 2012, en se basant sur l’évolution de l’indice des prix à la consommation, principale mesure de l’inflation. Partant de ce constat, le Columbia Journalism Review considère tout simplement qu’Apple n’a pas dépassé Microsoft puisqu’il  faudrait non pas 620,5 milliards de dollars mais 856 pour que l’entreprise à la pomme soit "réellement" la société la plus chère de l’Histoire. Apple devrait donc encore gagner 235 milliards de dollars.

Howard Silverblatt, un analyste de S&P Dow Jones Indices cité par l’AFP, tient un raisonnement similaire et estime que l’action d’Apple doit encore grimper à 910 dollars pour dépasser Microsoft.

Les mauvais calculs sur IBM

Mais au petit jeu des calculs très précis, le Columbia Journalism Review s’est lui-même pris les pieds dans le tapis. L’observatoire ajoutait dans sa diatribe contre les médias américains que le vrai record ne serait, en fait, détenu ni par Microsoft ni par Apple.

Se basant sur une infographie du New York Times,  il rappelait que le cours de bourse d’IBM atteignait 192 milliards de dollars, en 1967. Le Columbia Journalisme Review affirmait ainsi qu’en tenant compte de l’inflation, la valorisation d’IBM  en 1967 équivaudrait à 1300 milliards de dollars en 2012 ! Très vite l’observatoire a dû corriger cette information. Les données de l’infographie du New York Times tenaient en fait déjà compte de l’inflation. Il était donc faux d’affirmer qu’IBM était l’entreprise la plus chère de l’Histoire.

A force de trop vouloir jouer sur les chiffres, l’observatoire des médias américains a donc été l’arroseur arrosé. Une chose est sûre : Apple a  bien, en valeur absolue, battu tous les records.

Bloc pub - page article

Bloc pub - bas de page (tout sauf home page)

Bloc pub - bas de page (home page)

Bloc pub - toutes pages - footer