Ingénieur en mathématiques de l’Université de Cambridge, docteur en aéronautique à l’Université de Southampton, aujourd’hui professeur en mathématiques et en physique, Stephen BAXTER fut également candidat astronaute en 1991 pour rejoindre la station Mir... en vain cependant.

Bref BAXTER est un scientifique, un vrai. et de sa part, on ne pouvait guère s’attendre qu’à de la SFhard-science pure et dure. - ce qui ne l’empêche pas d’être très imaginative.


(JPG)DE LA TERRE A LA LUNE... ET AU-DELA

Sa première nouvelle publiée, "The Xeelee Flower", vendue au magazine Interzone en 1986, ouvrait une histoire du futur qui vient d’être rassemblée dans le recueil "Vacuum Diagrams" [1997].

Depuis, le Cycle des Xeelees s’est étoffé de 4 romans et d’une douzaines de nouvelles qui couvre toute le futur de l’Humanité [salué par la critique anglo-saxonne, il n’a pas encore été traduit en français.

BAXTER est écrivain à plein temps depuis 1995, après le succès, critique et populaire, des "Vaisseaux du Temps".

Son sujet de prédilection : la conquête spatiale, comme pour le roman "Voyage". Il a également une passion pour tout ce qui concerne la NASA et ses échecs [il a fait des recherches historiques assez poussée sur elles, et se permet de critiquer ouvertement l’Agence spatiale américaine.]

Stephen BAXTER a publié une douzaine de romans et n’est traduit en France que depuis peu d’années. Il est aussi connu pour ses réécritures de H.G. WELLS, ["The Time Ships" est une suite de "La Machine à explorer le temps"]

Il a écrit deux romans de SF à destination des ados : "Gulliverzone" et "Webcrash". Son dernier roman, baptisé Evolution, doit sortir l’an prochain.

Le numéro 3 d’Etoiles Vives, paru en mars 1998, lui a été consacré.

Stephen BAXTER est marié et vit dans le Buckinghamshire. 



Lire la critique

COMMANDER

« Les Univers multiples T.1 : Temps » de Stephen BAXTER

[« Manifold : Time », 1999]

« Bien sûr, Emma savait que Reid Malenfant - son astronaute raté d’ex-mari, et son patron actuel, achetait des moteurs de navette spatiale et les mettait à feu dans le désert californien. Elle croyait que ça faisait partie d’un plan compliqué de traitement des déchets.
Elle ignorait qu’il avait l’intention d’utiliser les fusées pour se rendre dans les astéroïdes.
Pas avant que Cornélius Taine ne lui en parle.
De cela, et de bien d’autres choses encore. »

Lire la critique

COMMANDER

« Les enfants de la destinée », Tome 1 : « Coalescence », de Stephen BAXTER

["Destiny’s Children", T.1 "Coalescent", 2003]

Un an après « Evolution », gigantesque fresque qui retraçait 565 millions d’années d’évolution de l’humanité, Stephen BAXTER récidive sur le même thème avec « Coalescence », premier tome des « Enfants de la destinée ».

Lire la critique

COMMANDER

"Titan" de Stephen BAXTER

["Titan", 1997]

La hard science n’est plus très à la mode ces dernières années, dépassée par le renouveau du space opera et par une science-fiction davantage tournée vers l’imaginaire que vers les sciences dures. Qu’à cela ne tienne, il existe encore quelques écrivains forcenés, adeptes des équations mathématiques et du vocabulaire technique, et parmi ceux-là, Stephen BAXTER est sans doute l’un des plus talentueux. C’est la raison pour laquelle on se réjouit qu’après "Voyage", les éditions J’ai lu aient décidé de rééditer "Titan".

Lire la critique

COMMANDER

"Poussière de lune" de Stephen BAXTER

["Moonseed", 1998]

Le récit prend pour point de départ ces échantillons de Lune collectés par les astronautes américains, puis conservés et oubliés dans leurs conteneurs.

86047, un bloc lunaire, est confié à l’attention du géologue Henry Meacher, et par un concours de circonstances, quelques fragments de celui-ci sont répandus sur un cône volcanique éteint à Edimbourg. C’est le début d’un enchaînement cataclysmique.


Mr.C

 
Le forum du cafard cosimque
-->