Des Floralies
pour grands
et petits

 Depuis hier après-midi et jusqu'à ce soir, la petite commune de Concèze (Corrèze) vit au rythme des fleurs, avec la septième édition des Floralies
  Le thème retenu cette année est la poésie. le public, toujours présent en nombre à cette manifestation, peut savourer rimes et alexandrins au milieu des gerbes colorées.
  Pour la bonne organisation de ces deux jours de fête, toute la population du village est mobilisée autour des stands, qui proposent des fleurs, mais aussi des objets divers à la vente. même les enfants (notre photo) ont mis la main à la pâte en participant à la préparation des pots.



La montagne édition du 14 mai 2000  inauguration du 13 mai 2000
(photo : Frédéric LHERPINIÈRE)
LA MONTAGNE DU 14 MAI 2000  1ère page

 SUR LE THÈME DE LA POÉSIE

 Les Floralies de Concèze sous le soleil


 
La décoration de l'église a nécessité deux mois de travail
le résultat est un petit bijou.
La montagne édition du 14 mai 2000  inauguration du 13 mai 2000

  La 7e édition des Floralies de Concèze a débuté, hier, sous un grand soleil revenu et se poursuit aujourd'hui, toute la journée, sur le thème de la poésie. Histoire de montrer qu'on peut le dire avec des fleurs mais aussi déclamer avec des mots.

 BRIVE. - II n'existe pas, à l'évidence, le moindre rapport entre la réussite des Floralies de Concèze et la progression démographique de la commune qui a franchi la barre dés 400 habitants lors du dernier recensement. Sinon que l'on veuille bien y trouver la preuve par deux du dynamisme de ce petit village niché entre Pompadour et Juillac et qui vit essentiellement de la production arboricole.

    Les Floralies se poursuivent aujourd'hui, de 9 heures à 19 heures. L'entrée est de 20 F (gratuit pour les moins de 14 ans).

    Ce dynamisme, que se plaît à vanter le maire Georges Macary, est indéniable. Que ce soit à travers la Fête de la framboise, organisée au cœur de l'été, ou avec ces désormais très célèbres Floralies qui ont largement dépassé le cadre IocaI en terme d'audience puisque l'année dernière, la sixième édition. sur le thème d'Astérix et des irréductibles gaulois, avait accueilli près de dix mille visiteurs.
    Cette année, nos ancêtres ont laissé la place à la poésie. Un thème qui, avouons le, se marie bien avec les fleurs. Pour l'occasion. les organisateurs ont invité des poètes et notamment Matthias Vincenot, un jeune parisien de 18 ans qui a des racines dans la région et qui a déjà publié trois recueils aux éditons Lettres du Monde. << La poésie peut aller partout et doit aller partout, avoue ce dernier. Elle a la vocation de se rendre dans les petits villages >>. Hier matin, lors de l'inauguration officielle de cette septième   édition, Matthias Vincenot a lu un poème de sa composition sur la jeunesse. Tout au long des deux jours, il proposera des moments de poésie au public. Une poésie que l'on retrouve partout et notamment dans l'église entièrement transformée en uns vaste composition florale par une équipe de dix personnes de la section fleuriste du centre de formation de Clairvivre.
    Sous la responsabilité de Corinne Talbot, ces dix personnes ont travaillé pendant près de deux mois, de la conception à la finition, pour réaliser leurs oeuvres, véritable feu d'artifice de roses, pivoines ou lys jaune. Le spectateur pourra lire entre les gerbes de fleurs des poèmes d'auteurs réputés comme Ronsard, Colette ou encore Joachim du Bellay.
    Pour le reste, Les Floralies proposent encore les bonnes vieilles recettes qui ont taillé son succès. De nombreux pépiniéristes et artisans proposent des plants et des fleurs à la vente, de la rose au géranium en passant par les primevères et le bégonia, et prodiguent des conseils pour décorer son jardin ou sa maison.
    Au fil des stands, on découvre des bougies décorées de fleurs séchées, des poteries et des céramiques, des fleurs des champs sur résine, des bijoux anciens et modernes, de la verrerie, de la broderie, une exposition de tableaux et de petites sculptures d'artistes Iocaux ou corréziens et mille choses encore. Les quatre associations de la commune participant activement à cette manifestation.
    Le lycée agricole de Voutezac présente de nouvelles variétés florales  et donne de précieuses informations techniques. Enfin, entre deux  poésies, les amateurs de nourritures terrestres, ne sont pas pris au dépourvu et peuvent, par exemple, découvrir les tourtes chaudes sorties du four, à pain rénové par la commune.

                                                                          LA MONTAGNE DU 14 MAI 2000  2ème page

 

Copyright © 2000 Commune de Concèze

 

-->