Plus verte mon Apple? Volontiers!

Actualité - 5 octobre, 2006
Greenpeace a lancé un mini-website qui invite Apple à verdir ses ordinateurs. Ce constructeur bénéficie d'une solide réputation en matière de design 'clean' mais la réalité l'est un peu moins. Les Mac et les Ipod contiennent des substances dangereuses que d'autres constructeurs ont déjà abandonnées depuis longtemps. Une firme comme Apple, toujours à la pointe du progrès, devrait se mettre à la page!

Apple e-waste en Chine.

En août dernier, Greenpeace a publié un classement de 14 leaders de l'électronique. Apple s'y classe terriblement mal.Ceci suite à son utilisation de substances toxiques et à son manque d'engagement quant à leur élimination des processus de fabrication.

Apple ne se distingue pas non plus du côté du recyclage. Dans de nombreux pays, pas question pour le fabricant de reprendre les appareils déclassés. C'est comme ça que des vieux Apple se retrouvent dans des pays comme la Chine ou l'Inde, où la main d'oeuvre est bon marché; les PC sont dépecés sans précaution et les substances toxiques qu'ils contiennent se retrouvent dans l'environnement ou dans les organismes humains.

Le lancement du mini-site a coïncidé avec une cyberaction visant à rendre Apple partisan d'une politique environnementale digne de ce nom. Greenpeace espère que les utilisateurs de produits Apple auront à coeur d'inciter leur fabricant fétiche à verdir un bon coup.

Pourquoi n'enverraient-ils pas à Steve Jobs, le directeur général de Appel, leurs créations les plus débridées? Des T-Shirts, des dessins, des pubs ou plus simplement un courriel contenant un projet de speech qu'il n'aura plus qu'à prononcer...

Greenpeace espère qu'Apple ne tardera pas à décider d'éliminer les substances dangereuses de ses produits, de construire des produits d'une durée de vie supérieure et d'instaurer des circuits de recyclage partout dans le monde.

Pour en savoir plus, découvrez le site www.greenpeace.org/apple/