ÉDITION: FR
CONNECT    

Apple vaut plus que Microsoft et Google réunis

Apple

Le HuffPost   Première Publication: 10/02/2012 13:52 Mis à jour: 10/02/2012 19:17

Cette pomme vaut décidément de l'or. Apple n'en finit plus de tutoyer les sommets en Bourse. À la clôture, jeudi 9 février, l'action valait 493,17 dollars, soit une capitalisation de la compagnie de Cupertino évaluée à 456 milliards de dollars. Un chiffre astronomique qui dépasse à présent les capitalisations de Microsoft et Google réunies, comme l'a remarqué le site AppleInsider ! Microsoft vaut en effet 256,7 milliards de dollars et Google 198,9 milliards, soit 455,6 miliards. Pour 400 "petits" millions de dollars, donc, Apple est parvenu à cette performance historique. D'autres économistes ont également comparé cette capitalisation à des groupes plus industriels: c'est plus que Boeing, Ford, General Motors, Goldman Sachs, Google et Starbucks réunis.

C'est en mai 2010 que la capitalisation d'Apple a dépassé pour la première fois celle de Microsoft. Et en août dernier, elle a dépassé celle du groupe pétrolier Exxon pour lui ravir la place de première valorisation mondiale.

Résultats exceptionnels

Si les investisseurs plébiscitent autant la marque co-fondée par l'emblématique Steve Jobs, c'est qu'elle a récemment annoncé des résultats trimestriels records avec 37 millions d'iPhones, 15 millions d'iPad et plus de 5 millions de Mac vendus en l'espace de trois mois. Le jour de l'annonce, l'action du groupe informatique américain s'envolait de 8% à 454 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle de Wall Street. Ce jour-là, la capitalisation boursière du géant informatique a brièvement dépassé 400 milliards de dollars à Wall Street avant la clôture... soit plus que le PIB de la Grèce, de l’Autriche ou de l’Afrique du sud.

Apple avait alors annoncé, par ailleurs, qu'il disposait d'une trésorerie de 100 milliards de dollars. Soit la somme exacte que doivent lâcher les créanciers privés de la Grèce pour lui éviter la faillite. Les investisseurs n'applaudissent pas seulement les résultats passés mais aussi les projets à venir: entre le lancement de l'iPad 3 prévu pour mars a priori, l'arrivée de l'iTV, la télévision d'Apple avant la fin de l'année, et une sortie à venir de l'iPhone 5, les perspectives sont excellentes.


» iPad 3, lancement: la date annoncée en mars ?


Celui qui a préféré acheter des actions Apple au lieu d'un iPhone 1 pourrait avoir aujourd'hui le plus gros iMac du marché

Comme l'a remarqué le site MacGeneration, une action d'Apple vaut désormais un iPad 2 Wifi 16 Go. Pour aller plus loin, le 11 janvier 2005, l'iPod Shuffle avait été lancé par Steve Jobs au prix de 99 dollars aux Etats-Unis pour le modèle à 512 Mo. À cette époque-là, l'action Apple valait autour de... 35 dollars. Mais 2005, c'est loin. Alors, prenons, plus proche de nous le 29 juin 2007 et le lancement de l'iPhone au prix de 599 dollars. L'action Apple cotait alors 129 dollars. Si le fan avait acheté 5 actions au lieu d'acheter un iPhone, il aurait aujourd'hui 2.463 euros pourrait aujourd'hui acheter le plus gros iMac du marché (27 pouces) amélioré avec le maximum de mémoire supplémentaire possible.

Bientôt la riposte de Google ?

Selon le Wall Street Journal, Google s'apprêterait à se lancer dans la domotique, avec un boitier permettant de diffuser de la musique en streaming partout dans la maison. Après le Google phone, ce serait un nouveau produit physique commercialisé par la firme sous ses propres couleurs.


Evolution du cours de Bourse d'Apple depuis 5 ans:

Lire aussi :

» Ce que le FBI savait sur Steve Jobs

SUIVRE LE HUFFPOST

Cette pomme vaut décidément de l'or. Apple n'en finit plus de tutoyer les sommets en Bourse. À la clôture, jeudi 9 février, l'action valait 493,17 dollars, soit une capitalisation de la compagnie...
Cette pomme vaut décidément de l'or. Apple n'en finit plus de tutoyer les sommets en Bourse. À la clôture, jeudi 9 février, l'action valait 493,17 dollars, soit une capitalisation de la compagnie...
 
 
Publier Aperçu
Comment répondre à un commentaire: Cliquez sur le bouton « Répondre » qui se trouve sous le commentaire. Votre commentaire s'affichera directement en dessous de celui auquel vous avez répondu..
Tout Afficher
Favoris
Ordre chronologique  | 
Popularité
16:56 le 14/02/2012
pour infos, l'action a dépassée 500 $ aujourd'hui ;-)
La meilleure affaire qu'a fait dans sa vie Bill Gates fut d'acheter 200 millions de $ d'action à Apple, en 1996, à une époque ou elles n'en valaient plus que 5 (de mémoire)... :D
Cet utilisateur a choisi de ne pas participer au système des badges.
photo
16:03 le 12/02/2012
La capitalisation d'une société n'est qu'un indicateur. En tant qu'indicateur, ou élément de comparaison, elle montre effectivement dans cet article sa différence à un moment donné, avec d'autres entreprises du même secteur. Que l'on se rassure, la valeur de la capitalisation correspond à de l'argent qui n'existe pas. Seul le gain, résultant de la vente de titres, a valeur probante, le reste n'est qu'illusion.
21:18 le 11/02/2012
Manger des pommes !

Il disait :)
12:16 le 11/02/2012
la plus grosse cap du monde n'embauche presque personne aux USA et ne paye que peu d'impot, aux alentours de 8%, car, comme General électric, un service entier travaille sur la défiscalisation. Obama demandait à Jobs : peut on rapatrier la production ou une partie aux USA, jobs a répondu que cela lui était impossible..la mondialisation permet donc aux entreprises d''être "hors sol" et Apple n'apporte strictement rien aux USA.
Ainsi va l'affaiblissement constant de l'état. En france "nos joyaux industriels" pour certains anciennes société publiques, financées par nous et privatisées depuis, ne payent, elle aussi qu'une misère en impot société.
les 13 milliards de bénéfice de total (ancienne CFP) ne donnent quasiment rien à la France en impots...
Alors, à quoi sert une telle entreprise désormais??
22:11 le 11/02/2012
boite de 40000 personnes....5 milliards de CA en france pour 500 emplois...La misere
23:43 le 10/02/2012
Dans la version américaine du Huff, j'ai essayé de parler de :

Guerre entre le high-tech et les services de demain.
(It's the war between the high tech and the services of the future.)

Pour notre lecteur américain Galaxie, la notion de Service pose problème.
Elle ne doit pas avoir le même sens que chez nous. Ici on parle de
service à forte Valeur Ajoutée, dans le sens où par exemple, comme dans le cas présent
Google tout comme Microsoft (qui ne sont pas de gros producteurs industriels comme Apple)
sont par contre des producteurs de Services à Haute Valeur Ajoutée. Donc producteurs de richesse qui n'a rien à voir avec le vendeur de hamburger, qui produit en effet un service (au sens premier) mal rétribué et qui n'a par conséquent aucun rapport avec ce que génère les moteurs de recherches de Google dans le demaine de la publicité ou les logiciels de MS dans l'utilisation des ordinateurs...
Là ces produits sont très hautement rétribués d'où leur valeur ajouté.
Merci pour m'aider dans la traduction de ce texte en anglais US au besoin
(même en résumé ...)
20:28 le 10/02/2012
Plus dure sera la chute !

Hier (le 9.2..2012) une première manifestions mondiale a vu le jour pour protester contre les mauvaises conditions de travail des sous-traitants chinois des produits Apple.

Si les médias occidentaux ont préférés faire l'impasse sur cette information, les futures autres manifestations pourraient ne pas passer inaperçues…

Apple : manifestations mondiales pour de meilleurs conditions de travail en Chine :
http://chine.aujourdhuilemonde.com/apple-manifestations-mondiales-pour-de-meilleurs-conditions-de-travail-en-chine
19:56 le 10/02/2012
Le fruit préféré des moutons de la consommation futile.
19:50 le 10/02/2012
Le fruit préféré des bovins de la consommation sort prochainement Le IPad 3, sans pépins et sans pesticides.
18:19 le 10/02/2012
Plus haute est la montée, plus rude sera la chute...
18:36 le 10/02/2012
Tiens, lorsqu'on est comme moi profane, si je décide d'acheter une action plutôt qu'un iPad2, concrètement, je fais quoi avec?
18:53 le 10/02/2012
On attends que ça monte encore quelques jours, puis il faut vendre l'action, s'acheter une autre tablette et se faire un petit resto dans le marais avec sa moitié...
20:07 le 10/02/2012
Le plus dur c'est pas la chute, c'est l'atterrissage...
et de toute façon quand on monte si haut,
il n'y a plus de chute, on est en orbite pour un bon moment.
21:37 le 10/02/2012
Pourquoi pas, c'est un point de vue... un point de non-retour alors ?