En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Me déconnecter

Attentats : la mère et les soeurs de Coulibaly «condamnent ces actes odieux»

Le Parisien |
réactions
73
Amedy Coulibaly, 32 ans, a été abattu par les policiers lors de l'assaut dans le magasin dans lequel il était retranché avec des otages. Hayat Boumeddiene, 26 ans, sa compagne, serait, elle en Syrie.
Amedy Coulibaly, 32 ans, a été abattu par les policiers lors de l'assaut dans le magasin dans lequel il était retranché avec des otages. Hayat Boumeddiene, 26 ans, sa compagne, serait, elle en Syrie.

«Moi, la mère d'Amedy Coulibaly et toutes mes filles présentons nos sincères condoléances aux familles des victimes de la boutique Hyper Cacher, à la famille de la policière de Montrouge, ainsi qu'aux victimes de Charlie Hebdo», ont-elles écrit samedi soir dans un communiqué adressé à l'AFP.

D'origine malienne, Amedy Coulibaly, 32 ans, avait neuf sœurs. Délinquant qui a basculé dans l'islam radical en prison, il a revendiqué appartenir à l'Etat islamique, vendredi, deux heures avant sa mort lors de l'assaut donné par les forces de police contre le supermarché casher dans lequel il détenait des otages après avoir abattu quatre clients en fin de matinée. La veille, c'est lui selon toute vraisemblance, qui avait abattu d'une rafale de kalachnikov tirée dans son dos, une policière municipale intervenant dans le cadre d'un simple accrochage à Montrouge (Hauts-de-Seine).

«Nous condamnons ces actes, affirment encore la mère et les sœurs du jihadiste. Nous ne partageons absolument pas ces idées extrêmes. Nous espérons qu'il n'y aura pas d'amalgame entre ces actes odieux et la religion musulmane», poursuivent-elles.

Alors que la France s'interroge régulièrement sur ses rapports avec l'islam, qui compte de 3,5 à 5 millions de fidèles dans le pays, de nombreuses personnalités, dont les représentants de la religion musulmane, avaient déjà appelé à ne pas entrer dans le jeu des jihadistes en mêlant dans une même réprobation terroristes et musulmans.

La famille du policier abattu mercredi rejette tout amalgame

Un peu plus tôt dans la journée, c'est la famille d'Ahmed Merabet, policier tué mercredi lors de l'attaque contre Charlie Hebdo, qui a elle aussi appelé, au cours d'une conférence de presse à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), à refuser tout amalgame entre les attentats et la religion musulmane. «Je m'adresse à tous les racistes, islamophobes et antisémites: arrêtez de faire des amalgames, de déclencher des guerres, de brûler des mosquées ou des synagogues», a lancé Malek Merabet, frère du policier tué mercredi lors de l'attaque contre Charlie Hebdo, au cours d'une conférence de presse à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis).

Par ailleurs, le famille du policier s'est dite scandalisée par la Une de l'hebdomadaire Le Point illustrée par la photo montrant un des frères Kouachi tirer à bout portant sur Ahmed Merabet au sol.



Leparisien.fr avec A

réactions
73
   
   
-->