850 euros par mois sans travailler : la révolution de Dominique de Villepin

Le Point.fr - Publié le - Modifié le

Avec son "revenu citoyen", l'ancien Premier ministre prend ses adversaires à contre-pied. Décryptage.

L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin propose de verser 850 euros à tous les Français sans revenu.
L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin propose de verser 850 euros à tous les Français sans revenu. © Patrick Kovarik / AFP
Par

Dominique de Villepin, le révolutionnaire. Dans ses habits neufs de quasi-candidat, l'ancien Premier ministre, qui rêvait en 2005 d'imposer aux jeunes un contrat première embauche (CPE), veut aujourd'hui garantir aux Français de plus de 18 ans un chèque mensuel de 850 euros. Un "revenu citoyen garanti", sans aucune contrepartie concrète. Pas d'obligation de se lever le matin pour aller travailler ni même de rechercher un emploi. Seulement un engagement "librement assumé vis-à-vis des autres" à travers une "activité d'intérêt général" : "bénévolat", "engagement", "création". "C'est la base d'un nouvel ordre social (...). C'est plus de dignité, plus de liberté, plus de sécurité", s'est enflammé Villepin lors de la présentation de son programme, jeudi, à Paris.

Simple promesse de campagne pour marquer les esprits ou réelle proposition ? Le revenu citoyen est en fait un énième avatar de l'allocation universelle, encore appelé "revenu social garanti", "revenu universel", "revenu d'existence" ou "dividende universel". Un concept "libéral de gauche", décrypte Claude Gamel, économiste spécialiste de cette question à l'université d'Aix-Marseille. Libéral parce qu'on "fait confiance à l'individu". De gauche parce qu'il s'agit de distribuer une allocation. Philippe Van Parijs a théorisé les fondements de l'allocation universelle dans un livre, Real freedom for all, what - if anything - can justify capitalism (La liberté réelle pour tous, ce qui peut justifier - si c'est possible - le capitalisme), un clin d'oeil à Karl Marx, qui dénonçait les libertés formelles des libéraux. Une philosophie "à l'opposé du système dans lequel on baigne depuis 1945, l'État providence, qui ne s'est pas construit sur une logique de liberté, mais une logique de besoins fondamentaux à satisfaire par des allocations", commente Claude Gamel.

Allocation dégressive jusqu'à 1 500 euros de salaire

Une incitation à l'assistanat généralisé ? Le risque est réel. Pour y parer, Dominique de Villepin couple sa proposition d'une forme d'"impôt négatif", censé faire en sorte que les gens gagnent toujours plus s'ils occupent un emploi. En clair, une personne qui travaille pourra conserver une partie de l'allocation jusqu'à 1 500 euros de salaire (dégressive), sur le principe du revenu de solidarité active (RSA) mis en place par Martin Hirsch. Des travaux empiriques effectués sur de jeunes chômeurs de moins de 25 ans montrent par ailleurs qu'une allocation universelle n'incite pas à l'oisiveté, selon Claude Gamel. "Dans l'état actuel des mentalités, le travail reste une valeur-clé", explique l'économiste. Reste à savoir si l'importance de la somme avancée par Dominique de Villepin peut bouleverser ce constat.

Et ceci, même si le revenu citoyen "se substitue aux allocations existantes", comme le précise bien Dominique de Villepin. Le RSA et la prime pour l'emploi, au premier chef. Peut-être même les allocations logement de rentrée scolaire et les allocations familiales. "La simplification des allocations existantes crée une lisibilité et une responsabilisation individuelle", estime l'ancien Premier ministre. "Elle est plus intelligente que le mille-feuille de prestations existantes", confirme le très libéral Alain Madelin, lui-même fervent défenseur de l'allocation universelle. Mais, ajoute-t-il, ce n'est pas non plus une "solution miracle". L'ancien ministre de l'Économie propose d'ailleurs de l'assortir d'une obligation de travail d'intérêt général, non pas pour parer une quelconque tendance naturelle à l'oisiveté, mais pour maintenir une dignité.

"Refondation aussi importante que la Sécurité sociale" (Claude Gamel)

Pour Xavier Timbeau, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques, le revenu citoyen de Dominique de Villepin est, en tout cas, "un bouleversement complet de notre système". "Il y aura des gagnants, mais aussi de nombreux perdants", prévient-il. "C'est mettre le doigt dans un immense effort de réforme de la protection sociale, y compris les prestations fondées sur les cotisations d'assurance comme les retraites, le chômage", renchérit Claude Gamel. Les questions qui se posent sont infinies. Faut-il, par exemple, maintenir une assurance chômage complémentaire au revenu citoyen et, si c'est le cas, comment la financer ? Comme Claude Gamel, Jean-Pierre Grand, fidèle d'entre les fidèles de Dominique de Villepin, y voit un chantier aussi important que les grandes réformes sociales du Conseil national de la Résistance (CNR) en 1944.

Ce qui est sûr, c'est que l'ancien Premier ministre prend tout le monde à revers. Le PS - doublé sur sa gauche -, mais aussi ses propres amis. Le porte-parole de République solidaire, Daniel Garrigue, a claqué la porte sitôt le programme dévoilé. "Nous trouvions que cette mesure allait dans le sens de l'assistance et nous avons émis des inquiétudes sur son coût : 30 milliards d'euros", a-t-il confié au Point.fr. Un surcroît de dépenses par rapport au système actuel que l'ancien Premier ministre entend financer par la refonte de l'impôt sur le revenu, fusionné avec la CSG, débarrassé de ses multiples exemptions et plus progressif. L'homme qui avait instauré le bouclier fiscal à 60 % des revenus veut maintenant une tranche d'impôt marginale (à partir d'un million d'euros par an) à 60 % ! Une proposition qui ressemble furieusement à celle du Parti socialiste. Dominique de Villepin n'a pas fini de jouer les trouble-fêtes.

320 Commentaires

Ajouter un commentaire
petites gens le 18/04/2011 à 16:20  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

@ taz le 18/04/2011 à 10:35

Ta tendre et chère toucherait 1500€. Son salaire + la différence pour atteindre 1500€. Après c'est un choix 850€ ou 1500€
Allez à +.

mistigri18 le 18/04/2011 à 16:09  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

@Nicolas dufief

Comment faites vous pour vivre avec 400 euros par mois ?
Pour la nourriture peut-être mais logement et chauffage assurances diverses ?
Je ne comprends pas ! Expliquez nous.

marjorie le 18/04/2011 à 15:08  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

C'est pas gratuit les 850 euros

De Villepin propose 850 euros contre du bénévolat ou autre travail pour inciter la jeunesse à travailler faut lire pour comprendre.

Six le 18/04/2011 à 12:31  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

@marjorie

Au lieu d'affirmer que c'est faux, renseigne toi un peu mieux, les textes de lois se trouvent sur le net :
En gros et en arrondissant les sommes : 750 € de retraite pour une personne étrangère n'ayant jamais travaillé en France de plus de 65 ans en bonne santé, ou 60 ans avec un problème de santé ! Et pour un couple un peu plus de 1200 € par mois ! Alors que nombres d'artisans ayant travaillé toute leur vie (et cotisé) ne touche pas plus de 450 € par mois...
Alors ton exemple à deux centimes...

marjorie le 18/04/2011 à 11:43  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

@ frmg retraite sans cotisé

C'est faux car je connait une femme musulmane d'Algérie qui n'a jamais travaillé et qui vit en France depuis des années, mariée et mère de famille :cette femme perçoit rien car elle n'a jamais travaillé.

marjorie le 18/04/2011 à 11:32  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

Rsa

@méghane suite à votre commentaire sur le RSA en déclarant 120 euros vous devriez percevoir le RSA complet et vous dites percevoir 300 euros, vu qu'un jeune qui retravaille à mi-temps qui perçoit 417 euros de l'employeur perçois au RSA 300 euros mensuel = 717 euros pour lui mensuellement.

marjorie le 18/04/2011 à 11:24  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

Bonne idée

Ca donnera du courage aux jeunes à faire quelque chose de bien ! Du bénévolat et un salaire de 850 euros ! L'idée est bonne...

Six le 18/04/2011 à 11:00  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

Le top

Le top, comme ça j'arrête de travailler, je ne paye plus d'impôts, je fais un peu de black, et me retrouve avec un meilleur salaire qu'actuellement... Nos politiques ne vivent vraiment pas dans le vrai monde ! Ce n'est pas en faisant des annonces aussi ridicules qu'il sera élu.

Philippe le 18/04/2011 à 10:47  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

Fou à lier

Ce type est FOU à lier ! Complètement dément... Foutre à la poubelle 30 milliards d'euro... Pour payer des br... Leurs à ne rien foutre, alors que les caisses de l'Etat sont VIDES ! C'est du DELIRE.

taz le 18/04/2011 à 10:35  Signaler un contenu abusif Signaler un contenu abusif

Merci de nous en préciser le motif (obligatoire) :


Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous
  

Mais oui

Ma femme travaille 30 h semaine ; elle rentre 950 €. Avec ce revenu elle n'a plus qu'a démissionner. On paiera moins d'impôt, on n'aura plus les frais de garde de cantine... Bien bien bien Il faudrait que Galouzeau arrête de se foutre de notre g... Et qu'il trouve un moyen de faire bosser ceux qui doivent se lever (les pauvres... ) pour regarder la TV toute la journée.

Votre commentaire

Voir les conditions d'utilisation

Calcul des plus-values Immobilières

Inscrivez-vous à la newsletter

Et restez connecté à l'actualité au quotidien.

Suivez-nous

Facebook Twitter Google + Flux RSS Applications mobile
Retraites et épargne
 
Indices Cours Variation
CAC 40 4189,890   -0,89%
BEL 20 3144,590   -0,61%
AEX-INDEX 411,430   -0,42%
PSI 20 5142,250   -0,69%

Mise à jour : 07/11/2014 23H59

Dernières nominations des états-majors avec

Marc Pisicchio

Banque Rhône-Alpes

Directeur groupe Lyon Est

François-Xavier Le Menn

Groupe Ciprés

Directeur général adjoint

Indices du CAC 40 en hausse

Action Cours Variation
ARCELORMITTAL 10.11 hausse 2.32%
ALCATEL-LUCENT 2.68 hausse 1.75%
LAFARGE 55.25 hausse 1.43%
TECHNIP 60.42 hausse 0.85%
ALSTOM 27.95 hausse 0.83%

Indices du CAC 40 en baisse

Action Cours Variation
CREDIT AGRICOLE 10.67 baisse -2.91%
SOCIETE GENERALE 36.18 baisse -2.4%
RENAULT 58.98 baisse -2.35%
SCHNEIDER ELECTRIC 61.75 baisse -2.15%
ESSILOR INTL. 85.96 baisse -2.07%

Mise à jour : 07/11/2014 23H59

Cours de l'euro

Libellé Cours Variation
usDollar 1.2393 hausse 0,15%
ukLivre Sterling 0.7834 baisse -0,70%
japonYen 142.8900 hausse 0,22%
SuisseFranc Suisse 1.2040 baisse -0,59%

Mise à jour : 07/11/2014 23H59

Les cotations de l'or

Libellé Cours Variation
1/2 NAPOLEON 101,00 hausse 3,06%
LINGOT 1 KG 29990,00 hausse 1,39%
NAPOLEON 178,00 hausse 3,37%
SOUVERAIN 225,00 baisse -2,17%

Mise à jour : 07/11/2014 23H59

Les dernières annonces Immobilières

avec

Le Point en ligne iPad iPhone sur le kiosque ePresse.fr
--> 'use strict';