Deuxième année

Les apprentis sont confrontés à plusieurs intervenants. Elle nécessite d’être bien ancré avec son clown et requiert une belle maturité pour bénéficier de tous les regards proposés.

Les provocations pour activer le clown

Le clown en public
- réaliser un exploit (“bidesque” ou réussit) ;
- effectuer une mission ou face à un challenge.

Le clown chez lui

Le clown en bande.

La transgression, les entrées et les lazzis des clowns traditionnels

Les provocations pour activer l’auteur

Dramaturgie : objectif/obstacle, protagoniste, pouvoir, combat

Ecriture de monologues, de scènes de théâtre

Ecriture pour le clown et la caméra

La construction de numéros : le solo, duo ou trio sont les formes que l’on retrouve le plus souvent dans l’écriture clownesque. À chaque forme, ses conflits. Ils placent le clown différemment dans la hiérarchie :

- En solo, le clown nous donne à voir ses conflits intérieurs. Le blanc, l’auguste et le contre pitre ne font qu’un. C’est malgré tout un rapport à deux, avec lepublic.

- En duo, la première difficulté est de trouver le bon partenaire ! Celui quirenvoie du jeu. Dans les grands duos, si l’un part, l’autre meurt. L’un a le pouvoir, l’autre le subit, le détourne, se l’approprie. Les conflits naissent de ce rapport de couple. Le jeu s’articule à trois : les deux clowns et le public.

- Le trio, c’est déjà un monde, ça circule vite ! Les rapports se multiplient en fonction des changements de camp. Le public est un larron supplémentaire. Le chef (le blanc) tente une organisation entre l’auguste qui veut bien faire, tout en disgressant, le contre pitre n’est plus canalisable. On retrouve ces archétypes à plus ou moins forte dose dans toute écriture comique, tant àl’écran que sur la piste ou sur scène.

La construction d’un cabaret
C’est le moment de faire la synthèse. Nous collectons tous les matériaux trouvés pendant les deux premières années. C’est le moment de mettre à l’épreuve la “fameuse” liberté du clown dans une mise en scène. Les répétitions se déroulent sur un mois à temps plein. Le spectacle se joue en public durant une semaine en juin.

Admission

Elle est organisée en trois étapes :

La première sélection est faite sur dossier : lettre de motivation, CV et deux photos (à partir de début mai).

Deuxième étape : les candidats doivent préparer un travail théâtral, un morceau de musique, un exercice de solfège, puis de jonglage et à venir travailler une semaine avec l’équipe pédagogique en début septembre.

Dernière étape : les auditions

Contact

Estelle Cheminat
e.cheminat@lesamovar.net

Tél : 01 43 60 98 08
Fax : 01 43 60 91 04
-->