L'Expansion "); aff[1]=true; //-->
L'économie au quotidien   ven 1 nov 2002
Le 18h.comEconomieEconomieHightechCarrière Management
OK
  Services
  Newsletters gratuites
  Fiches d'entreprises - Les 1000
  Le baromètre France
  Fiches pays
  Jeunes diplômés
  Evaluez votre salaire
  L'espace emploi
  Finances personnelles
  Calcul des stock-options
  L'annuaire du pouvoir
  18h.com sur PDA
  1800 livres critiqués
  Le magazine
 
N°669   Novembre 2002
 
Sommaire
 
+WWW Plus sur le web
  Témoigner et réagir
  Archives
  S'abonner maintenant
  La Lettre de L'Expansion
  Présentation
  S'abonner maintenant
  Nos publications
  Expansion Management Review
  Résumés
  Le Tableau de Bord
  Les cahiers du Management
Abonnez-vous maintenant!
Vous êtes ici : Accueil > Entreprises > Article
Comptes 2001
Vivendi Universal taille 15,7 milliards d'euros dans son bilan
lexpansion.com 05/03/2002
Sommaire du dossier

- Les survaleurs plombent les résultats des entreprises
- Les survaleurs modifient l'image de l'entreprise
- Les dépréciations d'actifs dans les entreprises du CAC 40


Imprimer cet article
Envoyer cet article à un ami
Réagisser à cet article

« Un groupe qui va mieux que bien ». La mine bronzée, l’œil gourmand, Jean-Marie Messier s’est délecté mardi soir en dévoilant les résultats annuels du groupe qu’il dirige. Pour son exercice 2001, Vivendi Universal affiche ainsi un Ebitda pour son pôle média de 5 milliards d’euros. Soit une hausse de 34% sur une base pro forma. Autant dire aussi un chiffre supérieur aux dernières prévisions des analystes (4,9 milliards). Le bénéfice net d’exploitation de cette branche éminemment symbolique se monte à 1,83 milliard. Soit un peu moins de la moitié du bénéfice d’exploitation total du groupe (3,79 milliards).

Cela étant, en marge de cette présentation flatteuse, le nettoyage de bilan a bien eu lieu : Vivendi Universal a annoncé 15,7 milliards d’euro de dépréciation d’actifs. Là où le Wall Street Journal anticipait ce matin 14 à 15 milliards. Résultat ? Le groupe accuse une perte nette de 13,6 milliards pour un chiffre d'affaires de 57,4 milliards d'euros.

En effet, du fait du changement des normes comptables américaines depuis le 1er janvier, le numéro deux mondial de la communication et des médias ne pouvait différer plus longtemps ses amortissements de survaleurs. Dans le détail, ces provisions se ventilent notamment à raison de 6 milliards d’euros pour Canal+, 3,1 milliards pour la branche musique, 1,3 milliard pour les studios de cinéma et pour les actifs internationaux dans les télécoms, 600 millions pour Vivendi Environnement et enfin 300 millions pour le pôle internet. La dette du géant français atteint, elle, 14,6 milliards. A Paris, le titre du groupe a clôturé en repli de 0,9%. Depuis le début de l’année, le recul atteint désormais 22,6%. Sur un an, la valeur du titre a fondu de près d’un tiers et de deux tiers sur deux ans.

.


L'économie au quotidien
- Une recapitalisation de 2,5 milliards d'euros pour Fiat Auto (31/10)
- IBM lance sa stratégie à 10 milliards de dollars (31/10)
- Moral des ménages en hausse, chômage stabilisé (31/10)
- La Deutsche Bank victime de créances douteuses (31/10)
Suite

Dossiers de référence
Industrie, Mondial de l'automobile, Dassault/Thales, Fiat Auto, Industries de défense, Airbus, Tyco, Automobile, Alstom
Services, Aérien "low cost", Crise de l'aerien US, Semestriels des banques, Air France, Messier débarqué, Banque en ligne, Marché de l'eau, BNP Paribas, Arthur Andersen, Publicité, Banques, Journaux gratuits, Enron, Aérien
Finance et marchés, Le krach, La faillite de Worldcom, BOURSE, Gouvernement d'entreprise, France Télécom, COB, Analystes financiers, Comptes des entreprises, Capital risque, Stock-options, Comptes 2001, Reprise, Participations croisées
Fusions et acquisitions, Schneider/Legrand (2), Antitrust européen, HP-Compaq, Restructurations, Veto de Bruxelles, Schneider-Legrand

Nos grands dossiers d'entreprises
Industrie
Services
Finance et marchés
Fusions et acquisitions
 
Contacts  |  Publicité  |  Mentions légales  |  Charte internet
Copyright © 2002 Groupe Express-Expansion - Les autres sites : L'Entreprise | La Vie Financière | L'Express

-->