Battisti: manifestations en Italie, Berlusconi promet la fermeté

publié le 04/01/2011 à 18:33

ROME - Des manifestations contre le refus du Brésil d'extrader Cesare Battisti ont eu lieu mardi dans toute l'Italie, et le chef du gouvernement Silvio Berlusconi a promis d'être ferme sur le dossier, tout en affirmant que les rapports avec Brasilia ne changeraient pas.

Battisti: manifestations en Italie, Berlusconi promet la fermeté

Manifestation pour l'extradition de Cesar Battisti, le 4 janvier 2011 à Rome

AFP/Filippo Monteforte

A Rome, un sit-in a rassemblé 300 personnes devant l'ambassade du Brésil, sur la célèbre Piazza Navona. Parmi les manifestants figurait la ministre de la Jeunesse Giorgia Meloni, selon laquelle "Battisti doit payer, parce que le fait d'avoir écrit quelques romans ne lui garantit pas l'immunité".

Le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, en rencontrant à Milan Alberto Torregiani, fils d'un bijoutier tué en 1979 lors d'un attentat imputé à Cesare Battisti, a promis de continuer la "bataille" auprès de la nouvelle présidente brésilienne Dilma Rousseff pour obtenir l'extradition de l'ex-militant d'extrême gauche.

M. Berlusconi a promis "plus de fermeté et de détermination", a indiqué M. Torregiani, blessé à 15 ans lors de l'assassinat de son père par un commando du groupe d'extrême gauche Prolétaires armés pour le Communisme (PAC) et bloqué depuis dans un fauteuil roulant.

M. Berlusconi a notamment annoncé qu'il tiendrait avec M. Torregiani une conférence de presse à Bruxelles durant "la troisième semaine de janvier, pour faire connaître la réalité des faits et arriver jusqu'à la cour de justice de La Haye".

Tout en traitant Cesare Battisti de "vrai criminel qui s'abrite derrière une idéologie politique", M. Berlusconi s'est employé à calmer le jeu en soulignant "l'ancienne et solide amitié" qui lie l'Italie au Brésil. "Cette affaire ne concerne pas les rapports entre nos deux pays, c'est une affaire judiciaire", a-t-il ajouté.

Battisti: manifestations en Italie, Berlusconi promet la fermeté

Manifestation pour l'extradition de Cesar Battisti, le 4 janvier 2011 à Rome

AFP/Filippo Monteforte

A Rome, beaucoup de jeunes, certains brandissant le drapeau italien, ont participé à la manifestation aux côtés de M. Torregiani. Ils scandaient des slogans devant le porche de l'ambassade brésilienne tels que "Nous voulons l'extradition tout de suite" ou encore "L'Italie veut que justice soit faite".

"Battisti assassin, Brésil complice", affirmait une banderole.

Une protestation similaire a rassemblé une centaine de personnes à Milan dans la matinée et d'autres sit-ins ont eu lieu devant des représentations brésiliennes à Palerme (Sicile), Bari, Naples et Venise.

A Rome, les partis de la droite au pouvoir et de l'opposition de gauche, bien que tous opposés au refus brésilien, avaient choisi de manifester séparément.

Une vague d'indignation a suivi en Italie la décision du président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, annoncée au dernier jour de son mandat, le 31 décembre, de refuser l'extradition de Battisti, condamné en 1993 à la réclusion à perpétuité pour quatre meurtres et complicité de meurtres dans les années 1970, des crimes dont il se dit innocent.

Rome a rappelé son ambassadeur Gherardo La Francesca pour consultations et annoncé son intention de faire appel devant la Cour suprême du Brésil et de recourir éventuellement à un arbitrage de la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye.

Le chef de la diplomatie, Franco Frattini, a reçu mardi M. La Francesca "pour examiner les suites de l'action judiciaire du gouvernement italien concernant l'affaire Cesare Battisti et ses répercussions au niveau européen".

"Une initiative européenne, promue par l'Italie, n'est pas à exclure dans les prochaines heures", a affirmé son ministère.

  • Partager l'info :
  • Envoyer par e-mail
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager cet article avec mon réseau professionnel sur VIADEO
  • Partager sur del.icio.us
  • Partager sur Google
  • Partager sur Wikio

LEXPRESS.fr vous présente l'information en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, la politique, les évènements culturels, les rendez-vous sportifs, les nouveautés scientifiques et high-tech et bien d'autres sujets.