Magharebia
Nouvelles & visions du Maghreb

L'Algérie pourrait autoriser à nouveau la pêche au corail

08/02/2006

Interdite depuis 1998, la pêche au corail pourrait être à nouveau autorisée en Algérie à partir de 2007. A l'origine, cette mesure ne devait entrer en vigueur qu'en 2015, mais cette autorisation pourrait être à nouveau délivrée par suite du lancement d'une enquête concernant les récifs de corail le long des 1 200 km du littoral algérien.

Par Mohand Ouali pour Magharebia à Alger – 08/02/06

[File] Le corail rouge est une ressource algérienne de grande valeur, mais très vulnérable

La cartographie des récifs de corail algériens, qui doit durer 18 mois, sera effectuée par le groupe français Créocéan en partenariat avec le Centre d'océanologie de Marseille, qui fait appel à des spécialistes mondiaux du corail. Son but est de déterminer la qualité et la quantité des stocks et de proposer un plan de gestion. L'Algérie est favorable à une politique de pêche du corail qui préserve une ressource déjà largement menacée. Ce programme, une première mondiale en termes de taille, constitue une parfaite occasion d'analyser la santé et le développement des populations coraliennes.

Le corail rouge est une ressource d'une grande valeur commerciale, susceptible de procurer un revenu important à l'Algérie. Le corail se vend plus de 800 euros le kilogramme, mais certaines branches peuvent atteindre jusqu'à 15 000 euros pièce. L'Algérie dispose des plus grandes réserves mondiales et est le principal producteur de corail rouge en Méditerranée, avec 48 pour cent des quantités totales pêchées en 1991, selon les chiffres publiés par la FAO. Cette cartographie pourrait permettre de découvrir de nouveaux sites, dans la mesure où le littoral algérien, encore relativement inexploité, n'a pas été souillé par l'industrie touristique.

pêche en Algérie depuis le XVIe siècle

Le corail rouge se pêche en Algérie depuis le XVIe siècle. Traditionnellement utilisé par les artisans locaux, en particulier pour la production de bijoux kabyles, il est également exporté en France et en Italie pour être utilisé en médecine. Les marchands européens sont actuellement approvisionnés par la Tunisie et le Maroc.

Un commerce illégal, qui vise en particulier le corail d'El Kala, à la frontière tunisienne, s'est développé des deux côtés de la Méditerranée et intensifié avec l'interdiction de son exploitation par le gouvernement au vu des menaces occasionnées à cette ressource par une pêche intensive et destructrice. La pêche du corail rouge est entièrement contrôlée par l'Etat algérien, comme en Tunisie.

Loading

Nous nous réjouissons de vos commentaires sur les articles publiés par Magharebia.

Nous espérons que vous utiliserez ce forum pour discuter avec d'autres lecteurs du Maghreb. Pour conserver tout leur intérêt à ces discussions, nous vous demandons de respecter les règles précisées dans la politique relative aux commentaires. L'envoi de vos commentaires implique le respect de ces règles. Bien que Magharebia.com encourage la discussion sur tous les sujets, y compris des sujets sensibles, les commentaires publiés ne reflètent que les seules opinions de leurs auteurs. Les idées, vues et opinions exprimées dans ces commentaires ne reflètent pas nécessairement la position de Magharebia.com.

Politique des commentaires de Magharebia

Loading

Nom
Email (optionel)
Commentaire
turing test
Saisissez les chiffres

Articles liés

Loading
Loading
.