Helio vs Santana
Hélio subit une deuxième et dernière défaite mémorable quelques années plus tard dans ce qui est reconnu comme le plus long combat libre de l'histoire. Valdemar Santana, un colosse (1m85 pour 95 kilos) tailleur de pierre de profession, avait été un élève de la famille Gracie pendant prés de 12 ans ; il avait même combattu plus de 20 fois pour son école. Mais selon Rorion Gracie, le fils d'Hélio, Santana, avait trahi son maître : il s'était permis de le discréditer publiquement dans les journaux. Ce dernier ne pouvait laisser passer pareille calomnie, cet outrage devait être réglé dans un vale tudo en bonne et due forme.


Le début du combat ne fut pas aussi violent que prévu car Santana restait à distance tandis qu'Hélio tentait de venir au contact. Le corps à corps vint enfin et tandis que l'ex-élève se déchaînait en assénant son ancien maître de violentes frappes, celui-ci arrivait sans peine à le contenir de par sa grande expérience. Cependant, ses tentatives de soumissions manquaient cruellement de puissance face à un adversaire de cette corpulence.

 
 
 
De même qu'avec Kimura, il souffrait de son endurance plus que son opposant. Il réussit tout de même l'exploit de résister 3h45 durant lesquelles soumissions manquées, projections et percussions s'enchaînaient avec une rage folle dans un combat de titans qui devait se conclure par un coup de pied reçu de plein fouet dans le visage d'Hélio immédiatement évanoui.
 
 
                                    
A noter les journalistes attentifs et les secouristes vigilant.
 
 
Hélio, alors âgé de 49 ans, avait fait son dernier combat et l'avait perdu mais cette défaite ne ternit en rien son image ; au contraire, puisqu'il venait de prouver que même à son âge il n'avait rien perdu de son esprit de guerrier. Et puis l'histoire ne s'arrête pas là, car le fils aîné de Carlos : Carlson alors âgé de 17 ans et champion de l'école défia Santana à six reprises et obtint quatre victoires et deux nuls.
 
 
 
 
Hélio reste aujourd'hui le maître spirituel de nombreux combattants de part sa volonté d'acier et son courage à toute épreuve. De plus, il a formé le combattant le plus respecté de l'histoire du jiu-jitsu brésilien, son fils : Rickson Gracie. 
 


 

-->