Plan

Retour au fascicule

Lucain, neveu de Sénèque

[article]

Année 1996 141 pp. 38-47
doc-ctrl/global/pdfdoc-ctrl/global/pdf
doc-ctrl/global/textdoc-ctrl/global/text doc-ctrl/global/imagedoc-ctrl/global/image doc-ctrl/global/zoom-indoc-ctrl/global/zoom-in doc-ctrl/global/zoom-outdoc-ctrl/global/zoom-out doc-ctrl/global/bookmarkdoc-ctrl/global/bookmark doc-ctrl/global/resetdoc-ctrl/global/reset
doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw
Page

Lucain, neveu de Sénèque

On connaît bien la famille de Sénèque, les Annaei. Quelle que soit leur origine ancienne, peut-être étrusque ou illyrienne, ils se sont installés à Cordoue, en Bétique, sans doute au Ile s. av. J.-C, en tant que colons. Cordoue fut donc romanisée assez tôt et c'est là que naquit, après -60, L. Annaeus Seneca, dit « le rhéteur », essentiellement connu par son recueil de Controuersiae et suasoriae, exercices préparatoires à l'art qui ont été conservés. Il était aussi historien, sans doute nostalgique de la (1). Venu très tôt à Rome, après -43, il y resta longtemps, mais sa femme, Helvie, issue elle-même de Cordoue, resta sur place. Le mariage n'avait eu lieu qu'assez tard et la différence d'âge entre les époux était certainement grande. A Cordoue naquirent trois fils, Novatus, plus connu sous le nom de Gallion (2) ; Seneca, dit « le philosophe » et Mêla, dont les dates de naissance respectives ne sont pas exactement connues, mais autour du changement d'ère (3). C'est du dernier des trois qu'est fils le poète Lucain, né lui-même à Cordoue le 3 novembre 39, l'année même de la mort de son grand-père.

I. Les données objectives : liens biographiques

1. Le protégé de Sénèque et l'ami du prince

Sénèque le rhéteur était de rang équestre. Ses deux fils aînés devinrent sénateurs, mais le troisième, Mêla, resta chevalier et accomplit une carrière d'administrateur (4). Il avait épousé dans sa ville natale la fille d' Acilius Lucanus, Acilia, et leur fils reçut le cogno- rnen de son grand-père maternel, dont le talent d'orateur et le prestige étaient réels (5).

Ultime rejeton d'une famille connue, le jeune Lucain n'avait que sept mois lorsqu'il fut amené à Rome où il fut élevé et où il effectua toutes ses études. Agé de dix ans en 49, moment où son oncle Sénèque revient de son exil en Corse, il est de deux années plus

38

doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw
doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw
doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw
doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw
doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw
doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw
doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw
doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw
doc-ctrl/page/rotate-ccwdoc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cwdoc-ctrl/page/rotate-cw