picturetank.com
Français Anglais Retour Retour

Reunionnais de la Creuse


Bruno Arbesu

Les personnes concernées parlent de “déportation”. Dans les années 60’ pour pallier au déficit démographique de certains départements français, le ministre de l’intérieur de l’époque, Michel Debré, a l’idée d’amener en métropole des enfants de La Réunion. Plus d’un millier de ces enfants, dont l’âge allait de quelques mois à l’adolescence, se sont ainsi retrouvés d’un jour à l’autre éparpillés dans plusieurs départements français, et en majorité dans la Creuse. Bien que les dossiers aient été gérés par la DASS, les enfants étaient souvent, tout simplement, issus de milieux défavorisés. Les familles recevaient des promesses d’avenir meilleur pour leurs enfants, mais parfois elles étaient mises devant le fait accompli. Une fois arrivés en France, les réunionnais ont souvent été confrontés à des conditions de vie difficiles, et de longues années se sont écoulées avant que certains d’entre eux ne puissent retourner chez eux en visite ou définitivement pour une minorité. Aujourd’hui, une association d’enfants déportés, à La Réunion, et une autre en métropole, viennent d’assigner en justice l’Etat Français pour ces faits. Mes images, sont des portraits de quelques uns des ces enfants d’autrefois, qui se battent pour un devoir de mémoire, ainsi que des photos de leurs environnement proche, celui de la métropole, bien loin de leur île.



top
Retour Retour
-->