Située dans le 6ème arrondissement de Lyon, la cité internationale est un quartier tout récent de la ville. Achevée en 2006, la cité internationale est particulièrement appréciée par les citadins, connue plus particulièrement pour son centre des congrès, les hôtels, les nombreux restaurants, le cinéma, le casino et plusieurs infrastructures de bureaux.

L’histoire de la cité internationale à Lyon

La cité internationale à Lyon est un quartier vivant situé entre le Rhône et le célèbre Parc de la Tête d’Or, poumon vert de la ville. C’est le secteur le plus récent de Lyon, une véritable innovation urbaine réalisée par l’architecte italien Renzo Piano.

La cité internationale à Lyon lancée par un concours international

L’histoire de la cité internationale, devenue l’un des quartiers les plus emblématiques de Lyon, débute en 1995 suite à un projet inédit conceptualisé par l’architecte italien Renzo Piano et par le paysagiste français Michel Corajoud.

La foire de Lyon déménage en 1984 sur le site d’Eurexpo et va libérer un terrain de plus de 35 hectares qui est idéalement situé entre le Rhône et le Parc de la Tête d’Or. L’occasion ne se fait pas attendre pour réfléchir à un tout nouveau projet d’urbanisme au cœur de la ville.

La cité internationale à Lyon lancée par un concours international

En 1985, le maire de l’époque, Francisque Collomb, lance un concours international permettant la création d’un groupe de travail totalement dédié aux hypothèses de réaménagement possible de ce tout nouveau site.

Le futur palais des Congrès top départ d’un superbe projet d’aménagement

Après de nombreuses réflexions, la ville de Lyon décide d’implanter un nouveau Palais des Congrès au sein de ce futur site qui sera le pôle central de la métropole. L’objectif est de créer un quartier qui reste ouvert aux Lyonnais. Le projet se développe avec l’installation d’une rue piétonne intérieure semi-couverte, considérée comme « l’épine dorsale » du site.

En 1993, dix ans après le départ de la foire de Lyon, les travaux pour le nouvel aménagement débutent. Il est décidé que le site comprend donc un Palais des Congrès, une première tranche de bureaux et la création du MAC : le Musée d’Art Contemporain de la ville.

L’amphithéâtre ou la salle 3000 de la cité internationale

La cité internationale continue de se développer avec, en 1996, le projet de l’amphithéâtre. La ville de Lyon doit accueillir le sommet du G7 et se rend compte que, malgré la présence du Palais du Congrès et du MAC, les installations présentes sont insuffisantes pour accueillir cette importante manifestation.

L’idée est donc de créer une salle de congrès ayant une grande capacité d’accueil, et c’est là que le projet de la salle 3 000 est lancé. Grand espace modulable, la salle 3 000 est originale avec sa forme qui ressemble à une coque de bateau et l’aménagement de la salle permet aux spectateurs d’être à proximité directe de la scène.

La cité internationale un quartier vivant

La cité internationale n’est pas qu’un site accueillant uniquement du public pour des spectacles en tout genre, c’est aussi un quartier rythmé par des hôtels, des restaurants, de nombreux appartements et une nature omniprésente.

De nombreux hôtels et appartements au sein de la cité internationale

En 1999, la cité internationale à Lyon accueille son premier grand hôtel avec le Hilton international disposant de 4 étoiles, de 204 chambres et de suites.

De nombreux hôtels et appartements au sein de la cité internationale

Les premiers logements sont également lancés par le promoteur Georges V. Ils seront livrés en 2001 et d’autres suivront en 2003. En 2006 viendra s’ajouter l’hôtel Crowne Plaza Lyon.

Une cité internationale de divertissements

La cité internationale propose de nombreuses activités de divertissement avec notamment un casino intitulé « Le Pharaon », mais aussi des activités culturelles comme un cinéma et le Musée d’Art Contemporain qui est composé d’un auditorium.

Le Musée d’Art Contemporain de Lyon propose au public de découvrir l’art contemporain et l’art plastique à travers 1 400 œuvres présentées sous de nombreuses formes, matériaux ou dimensions. Le musée se caractérise par une proposition d’installations monumentales incitant le public à découvrir et à expérimenter l’évolution de l’art et la création d’univers uniques.

La cité internationale, c’est aussi un quartier pour tous les amoureux de la gastronomie où l’on retrouve un large choix de restaurants allant de la brasserie, au restaurant italien, à des tables étoilées, des cafés branchés ou de très bons bouchons lyonnais si l’on décide de s’y promener un peu plus loin.

Une cité internationale proche de la nature

La cité internationale a été réalisée en harmonie avec son environnement naturel. Véritable écrin de verdure, situé entre le Rhône et le Parc de la Tête d’Or, tous les bâtiments sont disposés en arc, épousant le fleuve et imitant les serres du parc. Les bords du Rhône ont été préservés et plusieurs arbres et coins de verdure ont été créés.

L’art est également présent au gré des promenades où l’on découvre des jeux de lumière réalisés par François Morellet ainsi que des statues créées par Xavier Veilhan, qui offrent un parcours plus que plaisant au visiteur.

-->