Comment les alliés de Sarkozy ont touché le jackpot à Tahiti

Les ex-UDF du Nouveau Centre ralliés à Nicolas Sarkozy ont enfin trouvé le moyen d'accéder au financement public des partis: en signant une convention de partenariat avec Fetia Api, minuscule formation politique de Polynésie française. Décryptage.

Enfin, car les 21 députés du Nouveau Centre s'étaient cassés une première fois les dents fin octobre en essayant de faire modifier la loi sur le financement des partis datant de 1988. Ne satisfaisant pas aux critères légaux à l'issue des dernières législatives, ils voulaient que la dotation soit également allouée aux formations comptant quinze députés ou plus. La proposition de loi avait cependant été ajournée sine die devant la virulente opposition du PS et du MoDem au sein de l'hémicycle.

Mais les nouveaux meilleurs ennemis de François Bayrou ont très vite échafaudé une nouvelle stratégie, profitant d'une législation plus souple outre-mer. La convention avec Fetia Api, négociée depuis un mois, a été passée la semaine dernière. De justesse: ils avaient jusqu'au 30 novembre, date de clôture du dépôt des demandes de financement public pour les partis politiques.

Un partenariat financier "gagnant-gagnant"

Un stratagème dénoncé par le MoDem. Pour le député Jean Lassalle, ce financement "exotique [...] n'est pas tellement à l'honneur" des centristes et "ne rend pas très crédible la politique". (Voir la vidéo.)



Le Nouveau centre assume. Pour le chef de file du parti, le député François Sauvadet, c'est même plutôt à François Hollande et à François Bayrou de devoir "s'expliquer devant les Français", puisque le PS et le MoDem ont refusé de "changer la loi". (Voir la vidéo.)



Il s'agit d'ailleurs d'un accord "gagnant-gagnant", selon le Nouveau centre. Et ce n'est rien de le dire, quand on se penche d'un peu plus près sur la loi de 1988. L'enveloppe du financement public consécutif aux législatives se compose deux parties. La première distribue 1,63 euros par voix aux partis qui ont satisfait aux exigences légales minimum (1% des voix dans 50 circonscriptions en métropole, et seulement 1% des voix sur l'ensemble des territoires en outre-mer). Exigences satisfaites par le Fetia Api, mais pas par le Nouveau Centre.

Un jackpot inespéré de plus de 900 000 euros

Or ce critère constitue une condition sine qua non pour accéder à la deuxième partie de l'enveloppe, autrement plus intéressante: les partis reçoivent 44 394 euros par député et sénateur ralliés. Le Fetia Api n'en compte pas, le Nouveau centre si. L'équation était donc la suivante: le Nouveau centre et le Fetia Api remplissaient chacun une des deux conditions, mais sans pouvoir accéder à l'enveloppe financière (excepté 1 664,23 euros pour le Fetia Api, après les 1 021 suffrages recueillis en juin). Mais en s'alliant, c'est le jackpot: au total, les deux partis vont se partager au moins 900 000 euros!

"C'est sûr que c'est légal...", indique-t-on à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), avant de glisser dans un sourire: "Nous ne faisons pas de commentaire sur le procédé." Même sourire en coin du côté du sénateur Christian Cointat, rapporteur du projet de loi actuellement en débat au Parlement sur "la stabilité des institutions et la transparence de la vie politique en Polynésie française". Si le texte n'aborde pas la question, l'élu UMP ne peut s'empêcher de remarquer:

"En France, quand on a des problèmes de financement de parti, on arrive toujours à trouver des solutions. Même si la méthode se révèle assez particulière. J'aimerais qu'on fasse preuve d'autant d'imagination pour régler tous les problèmes..."

Même particulière, la méthode convient toutefois parfaitement à Fetia Api. Il faut avouer que la somme de 30 000 euros qu'il va recevoir (et non 20 000 comme indiqué par le Nouveau Centre) n'est pas énorme comparé aux 900 000 euros versés aux deux partis... mais représente une manne inespérée par rapport aux 1 664,23 euros initialement attendus. De quoi retrouver un sourire perdu après les dernières législatives: la formation polynésienne était passée de 16 416 voix en 2002 à 1 021 voix en 2007.

"Je m'interrogeais sur la légalité de la procédure"

D'autant que cet accord contient aussi un "volet politique", révélé par le quotidien local Les Nouvelles de Tahiti: la convention fixe également les relations entre les deux partis. Le Nouveau Centre s'engage à être le porte-parole de Fetia Api à Paris. Et un soutien croisé est acté pour les rendez-vous électoraux à venir.

Largement de quoi satisfaire Philip Schyle, le président de Fetia Api, qui avait pourtant lui aussi quelques réticences au départ, comme expliqué à l'agence Tahiti Presse:

"Cela a été une grosse surprise pour moi. [...] J'ai eu une discussion avec Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin [du Nouveau Centre] car je m'interrogeais sur la légalité de la procédure. Il n'y a pas de difficulté particulière, mais c'est vrai qu'au départ j'étais un peu rétif. Je trouvais un peu bizarre qu'un parti national puisse être financé de cette manière."

La dernière prise du Nouveau Centre dans les rangs bayrouistes apparaît donc comme la plus belle. François Bayrou n'avait pourtant ménagé ses efforts envers le petit parti polynésien, lui qui était venu le soutenir en juin en participant à un colloque et en attribuant l'étiquette MoDem à un des deux candidats du Fetia Api aux législatives.


En notant les commentaires pour leur pertinence, vous en facilitez la lecture. Les moins bien notés se replient d'eux-même mais peuvent s'ouvrir d'un clic. Pour pouvoir commenter et noter, merci de vous inscrire. Les commentaires sont fermés après sept jours. Pour en savoir plus, lire la charte des commentaires.

 
Francki Ki (Expat à Dublin)
00H06 28/11/2007

Quand cesseront les affronts ?
Pourquoi la probité chez ceux sensés produire les lois défendant l'intérêt de tous ne semble même plus être une vertu ?
Aucun clientélisme ne semble trop ignoble, aucune sournoiserie trop incongrue, aucun mensonge trop gros.
Messieurs les politiques, reprenez vous. Après avoir dilapidé votre honneur, il ne vous restera rien.

 
16H49 28/11/2007

que dire de plus face à tent d'irrespect du peuple ? pour certains (auto augmentation, magouilles diverses), pas beoin du travailer plus pour gagner plus... Frank Ki disait "Messieurs les politiques, reprenez vous. Après avoir dilapidé votre honneur, il ne vous restera rien." mais ces pratiques démontrent bien qu'il ne faut plus avoir d'honneur pour faire de la politique aujourd'hui...
c'est criant de bassesse, mais combien de temps va-t-on devoir attendre pour se soulever?

 
Courageux anonyme
00H09 28/11/2007

Hum que cela fleure bon la basse-politique. On savait déjà que le Nouveau Centre c'était du vent. D'où leur alliance "île-du-ventesque" (copyright).

Charles.
http://charles.hautetfort.com

 
Rik
00H10 28/11/2007

Ca devient n'importe quoi.
Au regard des difficultés sociales de ces jours-ci, il faut bien être conscient que l'argent qui va dans la poche de ces margoulins qui arrangent les lois à leur avantage, ne va pas en direction des plus démunis ou des associations qui pourraient aider à une meilleure insertion sociale.
C'est écoeurant.

 
Courageux anonyme
09H16 30/11/2007

Le plus pénible et le plus incompréhensible, c'est la mollesse des réactions!!

 
Squarepusher (cherche son emploi....)
00H18 28/11/2007

Encore un belle action du nouveeau centre qui ne va pas aider à renforcer la confiance que les francais ont envers les politiques...au contraire.
Ca en est même ecoeurant.....

http://silentbo.blogspot.com

 
Courageux anonyme
00H21 28/11/2007

Si on leur disait qu'il y a moyen de choper des finances publiques plus grosses en passant un partenariat avec un parti politique très sympa situé sur Mars, ils iraient.

 
skalpa (actif et militant ?)
08H14 28/11/2007

Comment ça les politiques attirés par l'argent?
Les amis de l'hyper omniprésident aussi?
Que nenni!!!

Magouiller plus pour gouverner plus!

http://kprodukt.blogspot.com

 
Courageux anonyme
13H43 29/11/2007

A bon, sur Mars vous dite?

Quand pars la prochaine navette??

 
Courageux anonyme
00H35 28/11/2007

Vous disiez ? La politique business n'existe pas ?
Celui qui pense qu'il vote pour être représenté, est vraiment naïf.
La politique est devenue du showbiz.
Ils s'accordent des retraites ralongées
des augmentations de salaires
ils votent des lois qui les avantages et nous, on les met au pouvoir et on paye...
La taxe de télé que l'on fait payer aux retraités qui ne sont pas imposables (faibles revenus)
Les plafonds rabaissés pour faire payer un plus grand nombre.
Les nouveaux pauvres qui bossent et dont le salaire n'est plus siffisant pour s'en sortir...etc etc

Pauvres de nous....
Fusius

 
Courageux anonyme
00H35 28/11/2007

On ne peut que saluer tant d'ingéniosité ... et se demander à quel moment ces politiques peuvent bien se préoccuper du sort du peuple qui les a élus ? Entre 2 montages financiers autant qu'exotiques ?

 
Courageux anonyme
00H38 28/11/2007

Toujours aussi exemplaires nos politiques !
Comment voulez vous avoir confiance dans "la république" alors même que nos représentants continuent, dans l'indifférence totale, leurs petites magouilles entre amis ! Bel exemple à méditer une fois de plus...
Je suis consterné de voir que le culte de l'argent facile est toujours entretenu par nos élus.

 
Courageux anonyme
22H26 28/11/2007

les élus en question sont de droite, donc rien d'étonnant.

 
00H45 28/11/2007

Les rapetous ne sont pas à un hold up près.

Après avoir vidé, avec l'aide de l'U.M.P., la liste des parlementaires élus de François Bayrou, ils se sont retrouvés sans le sou aux dernières élections législative.

Les arrivistes parviennent toujours à leur fin quand il s'agit de se remplir les poches !

Pourvu que ces dernières soient pleines d'oursins.

 
Courageux anonyme
00H46 28/11/2007
 
01H43 28/11/2007

Le Fetia Api s'est bien fait par avoir le nouvean centre qui ne lui laisse que des miettes.
Mon chien est tout de même mieux traité que cela!

 
Courageux anonyme
03H22 28/11/2007

Virez Sarkozy et ses magouilles qu'on en finisse et prenez Bayrou bon sang!

 
Courageux anonyme
09H01 28/11/2007

vous saviez tres bien qu'il ne fallait pas le lui mettre

 
Courageux anonyme
06H03 28/11/2007

Et vous savez quoi ?? Devinez qui les a mis sur la piste ??

 
Courageux anonyme
07H32 28/11/2007

Comment dans une "Démocratie" La France tolère de telles magouilles ???
Eh !les Cheminots vous êtes des nantis, des privilégiés!

Quelle honte ces politicards, ça me dégoute de plus en plus, toutes ces merdes "politico-financières"

Les députés se votent des avantages, pour leur retraite,indemnités, etc ... Et le bon peuple serrez vous la ceinture !

Un pour tous, et tous pourris !!!

 
Courageux anonyme
08H10 28/11/2007

Peut-être que, de démocratie, on en a que le nom...

Fusius

 
Courageux anonyme
11H48 28/11/2007

Ras le cul de toutes ces vermines politichiennes, ces socialistes de droite, ces journalistes à la botte, ces El Kabach, ces Pernaut, ces animateurs TV insultants, ces étudiants qui applaudissent d'autres étudiants qui se font matraquer, ces abrutis en vison qui crachent sur les cheminots,ces salauds qui éructent leur racisme sans être inquiétés, ras le bol de ce troupeau bélant qui ne pense qu'à sa gueule, ces avocats d'affaire qui investissent la politique pour dérouler le tapis rouge à ces esclavagistes qu'on nomme "capitaines d'industrie", vedettes délétéres d'un CAC 40 qui ne pense qu'à nous ramener au Moyen-Age en nous assénant leur merde de novlangue "réformer-flexibiliser-négocier-respecter" MON CUL!
Ras le bol de cette hyéne de PArisot et ces vélléités de destruction de "priviléges" sociaux, ces racailles du MEDEF, ex-barons voleurs. Ces enfoirés qui s'étonnent et s'indignent de la violence de ces sauvageons à qui l'on a fait des promesses sur lesquelles on s'empresse de s'asseoir dessus. Ras le bol de voir ces salopards détruire méthodiquement les services publiques pour ouvrir grand la porte de leurs congénéres du privé. C'est bandant 1500 milliards potentiels de marché de l'éducation, non?

Chaque jour améne son lot de saloperies de la part de cette clique, gauche/droite confondues.
Quel exemple pour nos gosses...
Qui sont ces gens?

 
Courageux anonyme
08H28 28/11/2007

On croit rêver quand on lit:

[Pour le chef de file du parti, le député François Sauvadet, c'est même plutôt à François Hollande et à François Bayrou de devoir "s'expliquer devant les Français", puisque le PS et le MoDem ont refusé de "changer la loi"]

Espèrons qu(ils paireont un jour au travers de nos votes ce hold-up permanent sur les finances publiques

 
09H39 28/11/2007

j apprecie beaucoup la pub en marge a gauche de cet article:
annonce google : sejour promo a tahiti -50 °/°
quel humour!!!!
possible que ceux du MODEM s y refugient et definitivement ??

 
09H43 28/11/2007

mille excuses .....ceux du NOUVEAU CENTRE ....
ca change tout enfin peut etre...

 
Courageux anonyme
10H27 28/11/2007

Et tous cela avec notre argent.Mais la ,y a pas de flammes , y a pas de tires, y a pas de basannes pourtant ce sont les memes voyous qu a VILLIER LE BELLE, cela me donne envie de tout casser:Ils sont tous ceux qui s indignent de se qui se passe en banlieue parisienne,bah...je n ai mme plus envie d ecrire.

 
10H38 28/11/2007

Au karcher les petits magouilleurs, débarrassons nous de ces racailles !

 
Courageux anonyme
10H40 28/11/2007

Bon, on a bien compris. Ces mangeurs de soupe n'ont qu'un seul but: LE POGNON. Leur engagement politique n'était basé que sur leur intérêt personnel. C'est pour cela qu'ils ont quitté François Bayrou, lorsqu'ils se sont aperçu qu'il défendait précisémment le contraire. Et quand ils ont réalisé qu'ils ne pourraient pas bénéficier d'un financement public, ces malhonnêtes ont trouvé une martingale ehontée. Maintenant, le centre est en Polynésie. A quand un conseil des ministres décentralisé à Tahiti?
Beurk...beurk...beurk

 
Courageux anonyme
11H29 28/11/2007

Ce qui m'étonne le plus, c'est pourquoi ces personnes ne se sont pas tous simplement inscrites à l'UMP, d'autant qu'ils soutiennent avec force l'action du gouvernement et ont quitté l'UDF de Bayrou. Créer un pseudo parti et acquérir ainsi de fortes subventions publiques au profit d'un parti fantôme. Je ne veut pas imaginer qu'une partie de cet argent finisse dans les caisses de l'UMP...

 
Courageux anonyme
11H29 28/11/2007

PARTOUT ON ENTENDS C'est degoutant ecoeurant injuste et ca continue il y a vraiment matiere a ce poser des questions mais la reponse n'est elle pas que tout le monde s'en fou ? pendant ce temps le roi continue dans l'indifference totalequelle honte!

 
Courageux anonyme
11H48 28/11/2007

Oui mais, au moment où s'est présentée à l'assemblée la discution relative au financement du Nouveau Centre, un certain nombre de députés UMP ont très franchement affiché leur opposition. C'était une idée de sarko.....mais avec risque de retour de manivelle. L'UMP est un parti bien groupé avec quelques variantes (nouveau centres et quelques chiraco-villepinistes) et, pour le moment c'est très bien. Le jour où Sarko ne fera plus l'unanimité à l'UMP (et ça arrivera, il y a d'ailleurs quelques frondeurs tels Devedjian et quelques déçus de ne pas avoir eu de portefeuille) et bien, il leur sera très facile de se regrouper au nouveau centre, qui deviendrait de ce fait un second parti de droite. UMP Nouveau Centre idem RPR-UDF.

 
Courageux anonyme
11H49 28/11/2007

Ras le cul de toutes ces vermines politichiennes, ces socialistes de droite, ces journalistes à la botte, ces El Kabach, ces Pernaut, ces animateurs TV insultants, ces étudiants qui applaudissent d'autres étudiants qui se font matraquer, ces abrutis en vison qui crachent sur les cheminots,ces salauds qui éructent leur racisme sans être inquiétés, ras le bol de ce troupeau bélant qui ne pense qu'à sa gueule, ces avocats d'affaire qui investissent la politique pour dérouler le tapis rouge à ces esclavagistes qu'on nomme "capitaines d'industrie", vedettes délétéres d'un CAC 40 qui ne pense qu'à nous ramener au Moyen-Age en nous assénant leur merde de novlangue "réformer-flexibiliser-négocier-respecter" MON CUL!
Ras le bol de cette hyéne de PArisot et ces vélléités de destruction de "priviléges" sociaux, ces racailles du MEDEF, ex-barons voleurs. Ces enfoirés qui s'étonnent et s'indignent de la violence de ces sauvageons à qui l'on a fait des promesses sur lesquelles on s'empresse de s'asseoir dessus. Ras le bol de voir ces salopards détruire méthodiquement les services publiques pour ouvrir grand la porte de leurs congénéres du privé. C'est bandant 1500 milliards potentiels de marché de l'éducation, non?

Chaque jour améne son lot de saloperies de la part de cette clique, gauche/droite confondues.
Quel exemple pour nos gosses...
Qui sont ces gens?

 
11H52 28/11/2007

bin je suis ans voix.....
Je galere tous les mois, arrivé le 20 je n'ai plus d'argent, je viens de recevoir ma taxe d'habitation, je ne peux plus payer quoique ce soit.....
Et eux n'ont pas de soucis à se trouver de l'argent en employant quelques combines...
Je vais toucher le fond, adieu......

 
elliot54 (sarkophobe nauséeux)
12H00 28/11/2007

Quelle bande de prédateurs.
L'argent les rend fous.

Y a t'il un moyen de contrôler efficacement comment va être employé ce pactole qui sort de nos poches via les impôts ?

Et que font les journalistes (A part quelques uns de RUE89 ou BAKCHICH) ?

Je pense, j'espère, qu'on arrive au bout de ce système, que ça va imploser tôt ou tard.

Reveillons nous !

 
Courageux anonyme
12H46 28/11/2007

La grogne monte et aucune alternative pour nous faire entendre au près de nos avides élus. AFFICHONS TOUS DES BRASSARDS EN ROUGE OU EN NOIR AVEC JUSTE " CITOYEN EN COLERE". Faites passer le mot, c'est rien comme contestation mais en devenant nombreux, nous pouvons attirer au moins leur attention et celle de leurs affidées LES MEDIAS. Partout et pacifiquement. AGISSONS

 
Michael A. (doctorant à Paris)
13H28 28/11/2007

Ce serait plus clair d'inscrire
"non aux députés voleurs"

Bon ok c'est plus long, mais je crois que c'est plus clair...

 
Courageux anonyme
12H49 28/11/2007

La grogne monte et aucune alternative pour nous faire entendre au près de nos avides élus. AFFICHONS TOUS DES BRASSARDS EN ROUGE OU EN NOIR AVEC JUSTE " CITOYEN EN COLERE". Faites passer le mot, c'est rien comme contestation mais en devenant nombreux, nous pouvons attirer au moins leur attention et celle de leurs affidées LES MEDIAS. Partout et pacifiquement. AGISSONS

 
Courageux anonyme
13H14 28/11/2007

Cette honteuse magouille est elle à mettre en relation avec "l'accident" d'avion qui a couté la vie à des elus polynésiens (ecologistes) et un (ou deux) emissaire(s) de l'UE il y a quelques mois?

 
Courageux anonyme
14H00 28/11/2007

Je suis outré par les basses combines du Nouveau Centre. Ces hommes politiques sont une véritable honte pour notre pays, pour tous les français à qui on demande de se serrer la ceinture, de respecter la loi, de payer leur impôts.

Et ils osent affirmer "regardez, il fallait changer la loi car maintenant on est obligés de monter des combines fiscales pour toucher le pactole". Ils ne méritent pas notre confiance. Honte à eux.

 
Courageux anonyme
14H27 28/11/2007

parce qu'un parti s'associe avec une formation de Polynésie, on crie au scandale. Arrétons cette hypocrisie et ces comportements à bas relents colonialiste et raciste.
Pourquoi ne dit on rien quand on voit les socialistes s'associer aux communistes et défiler avec l'extème gauche?
Vievement que la Polynésie soit indépendante . Quand on pense que le tahitien est interdit à l'assemùblée régionale!!!

 
Courageux anonyme
14H30 28/11/2007

Mon fils si tu veut reussir dans la vie soit un TRAITRE !!!!Dammed Judas était donc dans le vrai !J'espère que nous les Français nous serons mins couyon que Jésus et qu'on ne tendra pas l'autre joue

 
14H33 28/11/2007

comment ne pas devenir extremiste en ecoutant les arguments pitoyables de ce deputé. chaque jour qui passe le dégout augmente.il est reconnu que plus vous détournerez les lois ou l'argent moins vous serez puni, c'est abject, après ça aprenez l'honneteté a vos enfants ils vont vous rirent au nez auront ils tords?

 
Courageux anonyme
14H34 28/11/2007

Mon fils si tu veut reussir dans la vie soit un TRAITRE !!!!Dammed Judas était donc dans le vrai !J'espère que nous les Français nous serons mins couyon que Jésus et qu'on ne tendra pas l'autre joue

 
14H37 28/11/2007

Il faut les comprendre les députés du nouveau centre.
Ils ont quitté leur domicile initial et divorcé d'avec leur leader, qui a gardé pour lui tous les acquis patrimoniaux: nom, financement public, fichiers d'adhérents, etc.
Reccommencer à zéro coute cher. Et comme pour bien des divorcés dans le besoin qui n'ont pas d'autres solutions, ils n'ont que le système D comme planche de salut.
Bien sur le système D est désavoué dans les banlieux, mais il semble que dans les allées du pouvoir il s'agisse plutot d'une qualité.

 
Courageux anonyme
14H41 28/11/2007

nouveau centre ! je croyais que c'etait : nouveaux cons !?

 
Courageux anonyme
14H55 28/11/2007

Nouveau Centre, Gauche Nouvelle, Nouveaux c... oui !! A y regarder de plus près, les "militants" de ces 2 partis godillots (et fantômes) décrochent très largement l'Oscar de la ringardise (Sauvadet, Cavada, Bockel, santini...). Franchement, je ne vois pas ce que ces mecs apportent au débat politique aujourd'hui. Ce sont les ténias de la vie publique qui vivent (très bien) aux crochets de poretefeuille.

 
Courageux anonyme
17H50 28/11/2007

comme quoi quand ils veulent trouver de l'argents (et pas qu'un peu)ils le trouvent, augmention de salaire , voyage en famille . mais c'est les cheminots les nantis. le peuple est hypnotise, enfin j'espere
Beeks

 
Courageux anonyme
18H07 28/11/2007

le nouveau centre est à l'ump ce que le Cloaca Maxima était à Rome!

 
PHILet NIC (CONCIERGE)
18H47 28/11/2007

Ces politiques s'étonneront un jour de l'abstention
, ils nous diront que nous sommes des mauvais citoyens.
Le peuple ne nous comprend pas, dissolvons le peuple.

 
Courageux anonyme
22H00 28/11/2007

Les français sont malins : ils votent pour le plus malins, tant pis pour les abrutis de pauvres : ils n'ont qu'à gagner plus d'argent au lieu de quémander dans la rue.