Techniques du cinéma

 

Techniques de tournage

Plateau de tournage

La méthode de reproduction est similaire à celle utilisée pour la photographie et repose sur l'impression d'une pellicule cinématographique (procédé argentique) par exposition à la lumière à l'aide d'une caméra. L'impression de mouvement est obtenue en multipliant les prises de vue à intervalles très rapprochés ; initialement de 16 images par seconde, la cadence fut augmentée à 24 i/s avec l'arrivée du cinéma sonore : en effet, la qualité du son (bande passante) dépend de la vitesse de défilement du film.

 

Techniques de laboratoire

Le laboratoire est une phase importante de la création d'un film en pellicule. C'est pourquoi certains cinéastes développent eux-même leur films de manière artisanale.

 

Techniques de montage

Le montage d'un film cinématographique peut se faire de manière traditionnelle, à partir du premier positif (ou rushes) de tirage, qui devient la copie de travail ("aux ciseaux et au scotch") ou en montage virtuel sur une station de montage informatique (ordinateur). Dans le cas d'un montage traditionnel, le négatif est ensuite conformé (coupé et collé) au laboratoire.

La station de montage virtuel travaille à partir d'une copie digitale du négatif scanné. L'ensemble de la post-production peut être réalisé sur ordinateur. Le transfert sur film peut se faire alors directement depuis la machine de montage virtuelle ou de finition.

 

Techniques de projection

Notons que la télévision fonctionnant à 25 i/s pour les systèmes PAL et SECAM (en raison de la fréquence du courant électrique domestique, 50 Hz), les films de cinéma sont légèrement plus courts et les sons légèrement plus aigus lorsqu'ils sont diffusés à la télévision.

Le phénomène de la persistance rétinienne permet d'entretenir la perception de la lumière reçue par l'œil lors du masquage du changement de photogramme qui est projeté immobile. L'œil perçoit donc la succession d'images présentées comme une scène se déroulant devant lui, entrecoupée des battements de paupières. L'illusion d'une image en mouvement résulte d'une tendance du cerveau à considérer que des images semblables sont des vues du même objet qui a changé ou s'est déplacé (on appelle ceci l'« effet phi »).

Après développement dans des laboratoires spécialisés, on fait défiler la pellicule devant une source de lumière blanche (projecteur) qui reproduit l'image animée (film) sur un support réfléchissant (en général un écran blanc).

RETOUR ACCUEIL CINEMA

*****

Récupérée de http://fr.wikipedia.org/wiki/Cinema
Auteurs : EDUCA33E Michel_BUZE Fred.th Emmanuel Phe YoLeArno Naevus Briling Pantoine Aaton77 Laurent.a Ash_Crow Céréales_Killer Tipiac Remi Holycharly Mr_Patate Pontauxchats Fourvin Vanisback FRED Le_gorille David_Berardan Sebjarod David_Latapie Zubro Ork Korrigan Hemmer Fimac Lmaltier Treanna Shakti Liove Philippe_perret GôTô Greudin Pmx Ryo Spooky Hashar Archibald Marc_Mongenet MedBot Otets CRicard Okki Nataraja ThierryVignaud Jyp Woww Alexboom Le_Migou Badmood Marcel.c Cristus Oftheball Alno Hégésippe_Cormier Med Sylvano Yuzuru Onxy Tornad Cédric Jlz Clio64 Spone Denis_Dordoigne Christov Roudoule Pclent Alphatwo ~Pyb Faflo Looxix Orthogaffe ZeroJanvier Pulsar Howard_Drake Cdang THA-Zp Koyuki Vargenau Aoineko Jusjih Romanito Plathey Meszigues
Voir Cinéma et Acteurs sur Stars et Célébrités
Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

-->