Accueil Actualités Défusion de Bois-Guillaume-Bihorel : la Ville ne fera pas appel


Défusion de Bois-Guillaume-Bihorel : la Ville ne fera pas appel


Publié le 15-07-2013 à 17:23:23 par




1







C’est désormais sûr. La défusion de la ville nouvelle de Bois-Guillaume-Bihorel aura bien lieu : les élus ont décidé de ne pas faire appel de la décision du tribunal administratif. Virage à 180°C.

Entérinée en août 2011, effective depuis le 1er janvier 2012, la fusion des deux communes n’aura pas vécu bien longtemps. "Nous n’aurions été fixés définitivement que dans plusieurs mois, indique Gilbert Renard, maire de la commune nouvelle. L’ensemble des procédures auraient pu nous mener jusqu’après les élections. En cas d’annulation, cela aurait eu des conséquences lourdes, notamment avec l’annulation des élections et l’obligation d’en organiser de nouvelles. Mais nous aurions été à deux ans des élections, j’aurais fait appel."

Retour en arrière

Dans les services, le travail de détricotage a commencé. Les services fusionnés vont retrouver leur taille initiale, les impôts locaux leur situation précédente tout comme les tarifications sociales. Il va falloir étudier de près bon nombre de choses et notamment les projets, investissements et emprunts lancés par Bois-Guillaume-Bihorel. Il y a eu la réhabilitation des Provinces, ou encore le parquet du gymnase de Bihorel refait avec les fonds de la commune nouvelle… Comment départager investissements, réalisations ? "Il va être délicat de mettre en œuvre les conséquences de cette séparation. Cela demande beaucoup d’investissement humain." Tous les panneaux n’avaient pas été changés et les anciens conservés. De ce côté le volte-face paraît plus aisé. Les comptes, la future ex-ville nouvelle devra les tirer au clair. Mais elle en demandera également aux services de l’Etat pour la gestion du dossier de fusion.

Le travail ne manquera pas dans les mois qui viennent. L'opposition, qui dénonçait le passage en force du projet et criait au "déni de démocratie", ne cache pas sa satisfaction. "On ne voyait pas quels étaient les réels avantages de la défusion et au bout d'un an on ne les voit toujours pas", avance Claude Taleb, conseiller municipal d'Europe Ecologie les Verts à la mairie de Bois-Guillaume-Bihorel. Une affirmation que réfute le maire. "Les gens commençaient à percevoir l’intérêt de la fusion et beaucoup se sont dit déçus que finalement tout soit annulé", conclut Gilbert Renard, déçu.




1 REACTIONS








Par Louis Edgar de Tamoles
Posté le 16 juillet à 19h14

La grande majorité des projets en nombre et valeur a été canibalisé par Bois Guillaume. Cette défusion va permetre enfin d'entretenir Bihorel avec l'argent de Bihorel et enfin pouvoir choisir un maire qui aura enfin la confiance des Bihoreillais.
depeches normandie
  • ROUEN
  • REGION
  • FRANCE

Suivez l'actualité
actualite caen calvados

actualite saint-lô manche

actualite cherbourg manche

actualite alencon orne

actualite rouen

A lire aussi
L'ACTUALITE A ROUEN
Consultez la chaine actualité

Découvrez la boutique...