Présentation des chefs-d'œuvre proclamés en 2001 et 2003
UNESCO > Culture > Patrimoine immatériel > Proclamation > Chefs-d'œuvre 2001 et 2003
English
Français
Español
RÉGIONS & PAYS
THÈMES ASSOCIÉS
LISTES 2001/2003/2005
- Proclamation 2005 -
* Chef-d'œuvre multinational
° Site du patrimoine mondial
<< Retour
Chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité :

"Le théâtre de marionnettes sicilien, Opera dei Pupi"
 
Proclamation:
2001

État(s) membre(s):
Italie

Localisation:
Population de Catania, Acrireale, Siracusa, Licata, Alcamo, Palermo, Partinico - Catania, Acrireale, Siracusa, Licata, Alcamo, Palermo, Partinico; Sicile; Italie

Thèmes associés:
Arts du spectacle
RESSOURCES
Diaporama élargi
Télécharger la vidéoConnexion bas débit:
30s: -
Lecture en ligne de la vidéoConnexion haut débit:
Streaming Intranet bientôt disponible
 

Description:
 
 DIAPORAMA  
Diaporama élargi

L’Opera dei Pupi, théâtre de marionnettes, a pris forme au début du XIXème siècle en Sicile et a rencontré un vif succès auprès des classes populaires de l’île. Les marionnettistes racontaient des histoires en s’inspirant, le plus souvent, de la littérature chevaleresque médiévale mais aussi des poèmes italiens de la Renaissance ou encore de la vie des Saints ou de celle de bandits célèbres. Les dialogues de ces représentations étaient en grande partie improvisés par les marionnettistes eux-mêmes. Les deux principales écoles de marionnettes de Sicile, Palerme et Catania, se distinguent notamment par la taille et la forme des marionnettes de même que par les techniques de manipulation et l’apparence de la scène du théâtre haute en couleurs. Il s’agissait souvent d’entreprises familiales où les traditions et techniques du spectacle étaient transmises de génération en génération. Cependant, les marionnettistes ont abandonné la sculpture, la peinture et la conception des marionnettes, très sophistiquées et aux expressions appuyées, à des artisans spécialisés employant des méthodes traditionnelles. Les marionnettistes, cherchant toujours à se surpasser dans l’exécution de leur art, exerçaient une grande influence sur leur auditoire. Autrefois étalées sur plusieurs soirées, ces représentations constituaient autant d’occasions pour les couches populaires de sortir et discuter de “choses et d’autres”. Cette forme de théâtre reflétait le sentiment d’appartenance et de conscience identitaire des Siciliens.

Risques de disparition:

Les bouleversements économiques et sociaux engendrés par l’extraordinaire croissance économique des années cinquante ont considérablement touché cet art et l’ont menacé dans ses fondements mêmes. Les formes similaires de théâtre dans le reste de l’Italie ont disparu à cette époque pour réapparaître quelques vingt années plus tard. L’Opera dei Pupi constitue donc l’unique exemple de tradition ininterrompue pour cette forme de théâtre. Actuellement, les progrès techniques, notamment la diffusion de la télévision, ont détourné beaucoup de Siciliens de ces représentations théâtrales. Les difficultés économiques ne permettant plus aux marionnettistes de vivre de leur art, ils s’orientent vers des professions plus lucratives. Le tourisme a contribué à amoindrir la qualité des spectacles normalement destinés à un public local.

Plan d'action:

Il est prévu d’organiser des ateliers de formation pour jeunes marionnettistes, des festivals de théâtre de marionnettes sicilien, d’instaurer des prix pour les meilleures troupes, d’organiser des spectacles aux niveaux national et international et de créer une école de marionnettes afin d’assurer la transmission de L’Opera dei Pupi.

   
'use strict';