Après les bombardements, Alfred Mame reconstruit près de la Loire la prestigieuse imprimerie familiale. « On va faire une petite usine-bijou ensemble ! », dit-il à Bernard Zehrfuss, qui traduit par une écriture délibérément moderne son point de vue sur la reconstruction dans une ville en bord de Loire.

L'usine de 17 000 m² qu'il édifie en trois ans réunit une « tour » administrative de trois niveaux et une nappe horizontale d'ateliers. Elle remportera en 1954 le
Grand Prix de l'architecture industrielle à Milan.

« Mame, dira l'architecte, c'est un coup de poker, l'introduction de l'aluminium en toiture ». La couverture est en effet étudiée avec Jean Prouvé, qui traite aussi l'étage de direction au sommet de la « tour ». L'emploi de sheds d'aluminium vitrés est une première en Europe. Ils diffusent savamment la lumière naturelle dans les ateliers et allègent l'édifice pour ménager les fondations en terrain alluvionnaire.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

-->