Lyon déjà tourné vers l'intersaison

FOOTBALL OL Pas le temps de se reposer sur ses lauriers. Traversant une zone de turbulences malgré l'officialisation de son...

François Tixier

— 

Pas le temps de se reposer sur ses lauriers. Traversant une zone de turbulences malgré l'officialisation de son 6e titre de champion, l'OL se projette dans le futur. Le président Jean-Michel Aulas veut reprendre la main et vise déjà une 7e couronne. Il lui faut avant cela régler quelques dossiers chauds.

Le cas Gérard Houllier. Il reste un an de contrat au coach rhodanien, qui réclame des garanties pour l'avenir. « Moi aussi j'ai des garanties à demander aux entraîneurs et aux joueurs, mais être à la tête d'un groupe d'une vingtaine d'internationaux en est déjà une », répond le président, qui n'a « aucun doute qu'Houllier soit l'entraîneur la saison prochaine ».

Vers une refonte de l'encadrement. Jean-Michel Aulas évoque une réorganisation de l'encadrement technique. Patrice Bergues et Rémi Garde sont en fin de contrat.

Du mouvement dans l'air. Le président n'écarte pas le départ d'Eric Abidal, « surtout si le transfert est de très grande dimension ». Gérard Houllier, lui, semble vouloir être plus impliqué dans le recrutement et la composition de son groupe au sein duquel l'ambiance est tendue, notamment avec Diarra et Fabio Santos, peu utilisés, ou Fred, qui cherche une augmentation.

Juninho dans l'attente. A 32 ans, le stratège brésilien espère prolonger jusqu'en 2010 et met la pression pour connaître les ambitions du club. « Il faut avoir une équipe meilleure et dans ces conditions, j'aimerais bien continuer. Il faut savoir qui peut rester, qui peut partir », dit-il. Juninho hier soir avait un premier rendez-vous avec Jean-Michel Aulas pour commencer à évoquer son avenir.