PPDA et le Quatuor Salieri ont ouvert la saison à Aigueperse

Photo © Elise Baiera

Le 31 e festival Osez le classique avait promis d'ouvrir sa saison de concerts itinérants sur un périple musical fait de connivences et d'oppositions.

 

Décliné avec Patrick Poivre d'Arvor (récitant) et le quatuor à cordes Salieri, cela donnait, hier soir, une représentation enivrante et décalée.

Les artistes ont remonté le temps, à morceaux choisis dans la littérature et le répertoire musical des XIX e et XX e siècle.

Classique, folklore, souvenirs… Voyage à bord d'un train que l'on imagine rêveur ou tragique pour traverser l'Europe jusqu'en Asie, témoin d'époques chahutées par les hoquets de la politique et les bouleversements industriels. Tendre aussi.

Il paraît même que, les trains…

Côtoyant les pupitres sous les voûtes de pierre, un fauteuil de velours vert. Un vieux livre y repose. Le journaliste y a glissé les vers et la prose de Makine, de Gogol, de Cendras et d'autres auteurs allemands ou Polonais. Bref, de quoi siffler le départ d'un train qui « palpite », « renifle », « crie »…

  

Il paraît même que les trains font des « sauts périlleux et retombent sur leurs quatre roues » ! Ils traversent aussi des steppes, ou voyagent au-dessus de terres ukrainiennes enamourées.

On embarque !

Transportés, surtout, par ce Quatuor Salieri, complice et capable de dire bien plus que ce que le programme littéraire susurre. Toujours aussi surprenants, ces musiciens-là savent dépasser les frontières convenues du répertoire classique pour délivrer un programme transversal fait de rencontres, de contrastes musicaux et de complémentarités entre le texte et les envies de l'oreille.

Repartant de plus belle à chaque étape littéraire, Le Transmusibérien , spectacle de plus d'une heure sans entracte, a donc filé comme seuls en sont capables les beaux voyages.

è Prochain concert. Musical Gataway, le 29 juin, à Ébreuil.

Anne Bourges

 

Désolé, le contenu de cet article ne peut pas être affiché suite à une erreur. Veuillez recharger la page.

Ailleurs en vidéo
-->