Dunkerque Fred Rister, ses succès avec David Guetta et ses épreuves dans un documentaire

Dès leur première rencontre, le DJ devient le complice de David Guetta. Photo Fred Rister.
Dès leur première rencontre, le DJ devient le complice de David Guetta. Photo Fred Rister.

Marcher sur le sable, à Malo comme en Californie, « c’est un peu le film de ma vie ». Un peu comme le fil conducteur de ce destin incroyable, Malo et sa plage lancent le documentaire de Frank Dalmat, produit par Julien Tricard. De ses origines à ses projets « en solo », I want a miracle retrace par chapitres la vie et la carrière du complice de David Guetta, originaire de Dunkerque. Fred Rister lui-même s’y raconte, évoquant le déclic à l’écoute de A whiter shade of Pale de Procol Harum, « une chanson qui touche, qui ne quitte plus la tête ». « Drogué aux vinyles », le compositeur retrace son parcours, du salon de coiffure dans lequel il travaille aux platines des boîtes du Dunkerquois, aux rencontres qui ont façonné les hits.

Tournage dans l’urgence

Ami d’enfance, producteurs, auteurs, chanteurs, responsables de la Sacem(1), de nombreux témoignages mettent en perspective les étapes des succès et la personnalité de Fred Rister, atteint d’un neuvième cancer. Dans l’urgence du tournage, le réalisateur force les rencontres avec Chris Willis, David Guetta, will.i.am, Jason Evigan, etc. « Normalement pour les interviewer, il faut des mois. Quand on a dit que c’était pour parler de Fred Rister, les portes se sont ouvertes tout de suite, c’est la magie de ce type de docu », glisse Julien Tricard, le producteur.

« Je voulais que la première soit à Dunkerque »

L’idée du film est née il y a deux ans de Christophe Piot, éditeur de David Guetta. « Quand il m’a dit qu’il fallait faire un docu sur Fred Rister, j’ai dit «sur qui ?», raconte Julien Tricard, également son associé. Et puis, j’ai commencé à connaître cette histoire. Et, évidemment, il y avait un film à faire. Je suis allé chercher Frank car il est fan de musique électro. » Pour le réalisateur, c’est aussi une découverte : « Je ne savais pas qu’il y avait un homme de l’ombre. Ce docu, c’est totalement fortuit, c’est plus qu’une aventure, c’est une rencontre. Fred est un exemple de résilience. »

Le compositeur a été chaleureusement applaudi ce mardi au Studio
43 lors de l’avant-première du documentaire.
Le compositeur a été chaleureusement applaudi ce mardi au Studio 43 lors de l’avant-première du documentaire.

Une rencontre avec un compositeur, « qui a fait danser la planète », et n’a pas hésité longtemps avant d’accepter. « Ce docu est un peu à mon image : simple, à l’image de ce que sont les gens du Nord. Je voulais que la première soit à Dunkerque. Je reviens toujours à mon point de chute. »

(1) Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

Pour le voir

Rendez-vous sur France 3 Hauts-de-France lundi 17 juin. D’une durée de 52 minutes, le documentaire sera diffusé après Soir 3, à 23 h 30.

Commenter