Aller au contenu

L'État islamique a fait 251 morts en France en 4 ans

251 personnes sont mortes en France depuis 2015 à la suite d'attentats portant la signature du groupe État islamique, dont la chute en Syrie a été annoncée ce samedi 23 mars.

Janvier 2015: la France est meurtrie par les attentats à Paris contre Charlie Hebdo et un supermarché cacher. Mais elle ne se doute pas que débute alors une vague d'attaques sans précédent.

«Vous attaquez le califat, on vous attaque»: le 11 janvier 2015, dans une revendication posthume, Amédy Coulibaly, l'un des trois assaillants abattus après les attentats du 7 au 9 janvier contre le journal satirique, une policière à Montrouge et le magasin Hyper Cacher (17 morts), déclare avoir prêté allégeance à l'organisation djihadiste, qui a proclamé le 29 juin 2014 le «califat» dans la zone irako-syrienne.

Le soir du 13 novembre 2015, 130 personnes sont tuées à Paris et Saint-Denis par trois commandos de djihadistes de retour de Syrie - dont trois Français. Le choc est immense. Le président de l'époque François Hollande évoque un «acte de guerre».

Le 14 juillet 2016 à Nice, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, trentenaire tunisien fasciné par l'imagerie ultraviolente de l'EI, lance un camion sur la promenade des Anglais, tuant 86 personnes. Si rien ne permet de le relier à la sphère djihadiste, son «action solitaire» s'inscrit dans les incitations au meurtre de l'EI.

Cette année-là, d'autres attaques feront écho aux incessants appels lancés depuis la zone irako-syrienne par le propagandiste roannais Rachid Kassim. «Inspirateur» de l'homme qui a assassiné en juin 2016 deux policiers à Magnanville, il a également «délivré directement ses consignes» aux deux jeunes qui ont tué un mois plus tard un prêtre de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, selon les enquêteurs.

Il y a tout juste un an, Radouane Lakdim, un délinquant radicalisé, avait, lui, tué quatre personnes dans l'Aude, dont le gendarme Arnaud Beltrame, une attaque aussitôt revendiquée par l'EI.

35 commentaires
  • HIRO TAKASHI

    le 24/03/2019 à 12:42

    Quand on veut être objectif et avancer des chiffres qui servent réellement l'histoire, les chiffres doivent être pour tous, donc combien de morts au Moyen-Orient, en Asie, aux USA !

  • TH64

    le 24/03/2019 à 10:03

    C'est beau la diversité.

  • antoine92320

    le 24/03/2019 à 09:26

    Encore un titre incomplet
    Il faudrait fire combien les islamistes ont coûté a la France aussi

L'État islamique a fait 251 morts en France en 4 ans

S'ABONNER
Partager
S'abonner
-->