Claude Harmel, figure de l'anticommunisme, fondateur de l'Institut supérieur du travail

Claude Harmel, de son vrai nom Guy Lemonnier, est mort le dans la nuit du 14 au 15 novembre. Après avoir milité dans les années 1930 à la SFIO, il  fut pendant la guerre secrétaire général adjoint du parti collaborationniste de Marcel Déat et rallia par la suite la droite parlementaire libérale.

Par Abel Mestre

Publié le 29 novembre 2011 à 19h36 - Mis à jour le 01 décembre 2011 à 17h48

Temps de Lecture 1 min.

Claude Harmel, de son vrai nom Guy Lemonnier, est mort le dans la nuit du 14 au 15 novembre. Dans sa jeunesse, dans les années 1930, il fut un militant de la SFIO. Mais la guerre changea ses options politiques. Il milita dans les rangs du Rassemblement national populaire (RNP), le parti collaborationniste de Marcel Déat, dont il fut secrétaire général adjoint.

A la Libération, en 1947, Harmel est condamné à quatre ans de prison et à la dégradation nationale à vie. La même année, il bénéficiera d'une libération conditionnelle puis d'une grâce amnistiante. Après cela, il rentre en contact avec Georges Albertini, une éminence grise de l'anticommunisme, lui aussi ancien du RNP. Il participe alors au Bulletin d'études et d'informations politiques internationales qui deviendra par la suite le bulletin Est et Ouest. Cette revue est spécialisée dans la lutte anticommuniste et, selon Frédéric Charpier dans son livre très documenté, Génération Occident (seuil 2005), ne rechigne pas à fournir la CIA en notes d'études sur les mouvements communistes.

Dans la nébuleuse des structures anticommunistes proches des réseaux Albertini, Harmel prendra aussi des responsabilités à l'Institut d'histoire sociale, dont il deviendra le secrétaire général en 1976 et à l'Institut supérieur du travail, proche du grand patronat, qu'il fondera et présidera. C'est par le truchement de ces structures que Claude Harmel prendra sous son aile d'anciens militants d'extrême droite, comme Alain Madelin ou Hervé Novelli, qui se convertiront au libéralisme économique et à la droite parlementaire.

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner

Voir les contributions

Dans la même rubrique

Services

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.