Accueil Sans catégorie Eric Zemmour reprend sa place de sexiste en chef

Eric Zemmour reprend sa place de sexiste en chef

par La rédaction

Zemmour Zemmour « Si le pouvoir ne reste pas dans les mains des hommes, il se dilapide. » « Il y a peu de femmes qui discutent intelligemment du football ». Deux thématiques, deux nouvelles provocations machistes d’Eric Zemmour.

C’est un nouveau festival d’Eric Zemmour. On aimerait le passer sous silence, tant l’homme se délecte de ses provocations. Mais sa notoriété étant ce qu’elle est, mieux vaut dénoncer que ne rien dire et banaliser.

Invité sur BMFTV, le 26 mars, pour vendre son nouveau recueil de chroniques, le polémiste a à nouveau affiché sa détestation des femmes et son mépris pour l’égalité. Sur son air habituel du « C’est comme ça ».  Il avait fait à peu près le même numéro, quelques jours auparavant, dans l’émission « On n’est pas couché » sur France 2.

A la 7ème minute de l’interview (voir la vidéo), la journaliste Ruth Elkrief le lance sur la place des femmes en politique. L’occasion pour Eric Zemmour de développer sa thèse : « Depuis 20 ans, il y a une montée de la présence féminine en politique (…) or parallèlement, concomitamment, le pouvoir du politique s’évapore ». Et d’enchaîner les poncifs : « Il y a un lien entre le pouvoir et la virilité. » « Si le pouvoir ne reste pas dans les mains des hommes, il se dilapide. » « Elles n’incarnent pas le pouvoir, c’est comme ça ». Suprême déshonneur : « Aujourd’hui, les hommes politiques, pour la plupart, sont dans l’ordre du féminin. Ils sont dans l’ordre du social ».

Puis le voilà invité à réagir sur les propos de Bernard Lacombe, le responsable de l’Olympique lyonnais qui a fait scandale la veille en déclarant qu’il « ne discute pas de football avec les femmes » et en les renvoyant « à leurs casseroles » (Voir : « Je ne discute pas de football avec des femmes »).

Du pain bénit pour Eric Zemmour. Lequel trouve « scandaleux qu’il [Lacombe] doive s’excuser ». Et d’enfoncer le clou, histoire de reprendre sa place de sexiste suprême : « Il y a peu de femmes qui discutent intelligemment du football (…) En général, elles ne comprennent pas grand chose au football ».

Pendant tout l’échange, Ruth Elkrief a joué l’offusquée face aux propos du polémiste. Tout en l’incitant sans relâche à proférer ces propos d’un autre âge. Tristes médias.

 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

20 commentaires

20 commentaires

florence 27 mars 2013 - 10:27

Cet homme est à plaindre… il est en effet visiblement atteint de délire mégalomaniaque, en ceci qu’il est persuadé d’être doté de tous les talents, y compris celui d’être un homme 🙂

Répondre
Alain Leduc 27 mars 2013 - 12:26

J’attend encore celui ou celle qui démontera ses arguments point par point sans utiliser des lieux communs du genre « la société change », »c’est un réac », etc.

Zemmour a construit sa théorie sur l’Histoire et il faut bien reconnaître que très peu ont le bagage suffisant pour l’affronter sur ce terrain là.

Avec l’UE et la mondialisation, c’est juste d’affirmer que le pouvoir des politiciens n’est plus ce qu’il était. Le politique joue encore, mais à la marge (Mittal a plus de pouvoir que Hollande)!!! Ce sont les chefs d’entreprises, les financiers et les capitaines d’industries qui détiennent le véritable pouvoir… celui de l’argent. Les femmes sont très peu présentes dans ces milieux là, c’est un fait! Alors il faut arrêter de psalmodier des banalités et commencer à utiliser des arguments pour s’opposer à la pensée de Zemmour.

Je crois encore que peu font l’effort de comprendre que le fait que les femmes n’incarnent pas le pouvoir ne veut pas dire qu’elles ne l’exercent pas réellement! Mesdames, vous avez un pouvoir réel sur nous les hommes et sur la société : dans la société actuelle, ce sont vos valeurs qui dominent. Mais le pouvoir, vous ne l’incarnerez jamais (sauf quelques exceptions) parce qu’ il faut des caractéristiques biologiques et des valeurs masculines pour cela.

Faîtes l’effort de lire son livre le premier sexe, puis démontez le si vous le pouvez. Là est la vraie démarche critique… Mais qui de nos jours prend encore le temps de lire un livre par lui même?
On tweet, on réagit à chaud on est noyé sous les infos et on ne pense plus. On se contente des résumés des médias et on attache plus d’importance à la forme qu’au fond. Je suis désolé, mais la thèse de Mr. Zemmour sur la féminisation de la société n’est pas réductible à une manchette sur un site internet ou a une interview de 15min.
Lisez son ouvrage « le premier sexe » et on en reparle.

Répondre
Alain Leduc 27 mars 2013 - 12:44

« On devrait le passer sous silence, tant l’homme se délecte de ses provocations »

La preuve que la société est féminisée… regardez comme Zemmour est traité parce qu’il sort des clous de la pensée correcte… Ces propos ne seraient qu’une provocation???!!! Mais non, désolé mais il pense vraiment ce qu’il dit et a écrit une thèse à ce sujet. Pour vous, Florence, c’est homme est carrément malade! Je propose qu’on le fasse soigner et qu’on l’envoie dans un camp de rééducation qui l’aidera à retrouver ses esprits et à enfin penser correctement…

Il balancerait des poncifs? Encore une fois, il essaye simplement de résumer son propos dans une émission où le temps est limité. Les poncifs ce serait plutôt:
« le polémiste a à nouveau affiché sa détestation des femmes et son mépris pour l’égalité. « 

Comment pouvez vous écrire cela? Zemmour est marié, il aime et respecte les femmes! il dit aussi qu’il y a des exceptions et que certaines femmes peuvent incarner le pouvoir si elles se masculinisent!

Un peu de sens critique SVP, vous dévaloriseriez moins le féminisme. Quand je lis ce genre d’articles, je ne vois que sectarisme, dogme et pensée dominante.

Répondre
Pauline Arrgh 27 mars 2013 - 13:47

La preuve que la société est féminisée… regardez comme Zemmour est traité parce qu’il sort des clous de la pensée correcte…

le problème n’est pas qu’il « sorte des clous ». Le sexisme, comme le racisme et l’antisémitisme, n’ont malheureusement rien d’original ni de neuf.

Ces propos ne seraient qu’une provocation???!!! Mais non, désolé mais il pense vraiment ce qu’il dit et a écrit une thèse à ce sujet.

Sincère ou pas, ce mode de pensée est archaïque et intellectuellement pauvre.

Comment pouvez vous écrire cela? Zemmour est marié, il aime et respecte les femmes!

Tous les hommes mariés respectent les femmes, c’est d’une logique implacable. Emile Louis était marié lui aussi. C’est vrai qu’il respectait les femmes…

Répondre
hic 27 mars 2013 - 14:57

« Alain Decul »

Comment pouvez vous écrire cela? Zemmour est marié, il aime et respecte les femmes!

Je ne savais pas que le mariage était une garantie de respect des femmes. Donc les maris qui battent leur femmes les respectent. CQFD

Répondre
isabelle germain 27 mars 2013 - 15:01

« Alain Leduc »
J’attend encore celui ou celle qui démontera ses arguments point par point sans utiliser des lieux communs du genre « la société change », »c’est un réac », etc.

Zemmour a construit sa théorie sur l’Histoire et il faut bien reconnaître que très peu ont le bagage suffisant pour l’affronter sur ce terrain là.

Avec l’UE et la mondialisation, c’est juste d’affirmer que le pouvoir des politiciens n’est plus ce qu’il était. Le politique joue encore, mais à la marge (Mittal a plus de pouvoir que Hollande)!!! Ce sont les chefs d’entreprises, les financiers et les capitaines d’industries qui détiennent le véritable pouvoir… celui de l’argent. Les femmes sont très peu présentes dans ces milieux là, c’est un fait! Alors il faut arrêter de psalmodier des banalités et commencer à utiliser des arguments pour s’opposer à la pensée de Zemmour.

Je crois encore que peu font l’effort de comprendre que le fait que les femmes n’incarnent pas le pouvoir ne veut pas dire qu’elles ne l’exercent pas réellement! Mesdames, vous avez un pouvoir réel sur nous les hommes et sur la société : dans la société actuelle, ce sont vos valeurs qui dominent. Mais le pouvoir, vous ne l’incarnerez jamais (sauf quelques exceptions) parce qu’ il faut des caractéristiques biologiques et des valeurs masculines pour cela.

Faîtes l’effort de lire son livre le premier sexe, puis démontez le si vous le pouvez. Là est la vraie démarche critique… Mais qui de nos jours prend encore le temps de lire un livre par lui même?
On tweet, on réagit à chaud on est noyé sous les infos et on ne pense plus. On se contente des résumés des médias et on attache plus d’importance à la forme qu’au fond. Je suis désolé, mais la thèse de Mr. Zemmour sur la féminisation de la société n’est pas réductible à une manchette sur un site internet ou a une interview de 15min.
Lisez son ouvrage « le premier sexe » et on en reparle.

Je me suis infligé la lecture du torchon de Zemmour, puis j’ai écrit un livre « si elles avaient le pouvoir… » et le bagage intellectuel des journalistes qui travaillent aux nouvelles NEWS n’a rien à envier à celui de Monsieur Zemmour. La « thèse » de Zemmour peut être résumée à de la provocation doublée d’une détestation des femmes qui tentent de sortir de la place où les misogynes de sa trempe veulent les enfermer. Je suis ravie qu’il y ait un bad buzz autour de ses propos. La prochaine fois dites que vous êtes d’accord avec lui, assumez, ne dites pas que nous avons rien compris à son auguste pensée.

Répondre
titine 27 mars 2013 - 15:07

« Alain Leduc »

Je crois encore que peu font l’effort de comprendre que le fait que les femmes n’incarnent pas le pouvoir ne veut pas dire qu’elles ne l’exercent pas réellement! Mesdames, vous avez un pouvoir réel sur nous les hommes et sur la société : dans la société actuelle, ce sont vos valeurs qui dominent. Mais le pouvoir, vous ne l’incarnerez jamais (sauf quelques exceptions) parce qu’ il faut des caractéristiques biologiques et des valeurs masculines pour cela.

Merci M. Leduc, je suis complètement d’accord avec vous et ça fait du bien de vous lire. Parce que je n’arrête pas d’essayer de prouver à mon entourage que c’est bien mon vagin qui me pousse irrémédiablement à souhaiter un service public de qualité, et que le fait d’avoir des seins, intrinsèquement, m’empêche d’accéder à un poste à responsabilités. J’ai bien essayé de ne pas m’épiler pendant 6 mois pour essayer de ressentir les effets de la testostérone, de me couper les cheveux courts avant mon entretien annuel, mais rien n’y a fait, j’ai des ovaires et donc, bio-lo-gi-que-ment parlant je ne peux pas devenir chef d’équipe.
Allez, gros bisous !

Répondre
Berenice 27 mars 2013 - 16:56

Ce que je trouve fascinant chez Zemmour c’est cette absence totale du sens du ridicule. Comment un être qui physiquement est l’antithèse même de la virilité (et même masculinité) petit, chétif, malingre, une ossature de fillette etc. peut-il oser discourir sur la virilité en s’en réclamant. Non mais franchement!

On en a de la peine pour lui.

Répondre
Pitchoune Ratzinger 27 mars 2013 - 18:54

« Berenice »
Ce que je trouve fascinant chez Zemmour c’est cette absence totale du sens du ridicule. Comment un être qui physiquement est l’antithèse même de la virilité (et même masculinité) petit, chétif, malingre, une ossature de fillette etc. peut-il oser discourir sur la virilité en s’en réclamant. Non mais franchement!

On en a de la peine pour lui.

Je dirais que c’est justement sa façon à lui de se re-viliriser. Qu’il doit avoir peut d’être associé au féminin, à LA FÂME, pour tenir de tels propos.

Et dire que le pouvoir politique s’effrite parce que le nombre de femmes entrant en politique, ça demande encore à être prouvé. Peut-être que ce sont les hommes qui sont à l’origine de cet effritement, ce qui fait qu’on laisse plus de femmes entrer en politique? La relation de cause à effet peut être inversée, sans compter que 2 phénomènes peuvent apparaitre de façon concomitante, sans qu’il n’y ait de lien entre eux…

Répondre
Jul 27 mars 2013 - 22:15

On pourrait dire de toute période historique qu’elle est très différente de celle qui la précède ou que « les hommes politiques ne sont plus ce qu’ils étaient », c’est un poncif et certainement pas un argument. En tous cas, dans une copie de 1er cycle en histoire, ça ne passerait pas.
Quand à dire « Depuis 20 ans, il y a une montée de la présence féminine en politique (…) or parallèlement, concomitamment, le pouvoir du politique s’évapore », c’est confondre corrélation et causalité… et ça aussi, ça s’apprend en 1er cycle universitaire.

Au sujet de l’absence des femmes dans les milieux de pouvoir, demandez-vous pourquoi, c’est pas mal de faire des observations, mais essayer de faire des hypothèses étayées et non déterministes, ce ne seraient pas mal… C’est ce qu’on demande aussi en 1er cycle universitaire, aux étudiants et étudiantes, cher Monsieur !

Une femme.

« Alain Leduc »
J’attend encore celui ou celle qui démontera ses arguments point par point sans utiliser des lieux communs du genre « la société change », »c’est un réac », etc.

Zemmour a construit sa théorie sur l’Histoire et il faut bien reconnaître que très peu ont le bagage suffisant pour l’affronter sur ce terrain là.

Répondre
eghza 28 mars 2013 - 08:22

« Aujourd’hui, les hommes politiques, pour la plupart, sont dans l’ordre du féminin. Ils sont dans l’ordre du social ».

Ben quelque part, moi je l’aime presque bien cette phrase : donc les personnes qui font du « social », qui se préoccupent d’autrui, qui préfèrent consensus et négociation, bref les bons hommes politiques seraient des hommes « féminins » ?
C’est plutôt gentil pour les femmes quelque part…
Parce qu’imposer ses idées aux autres, ne se préoccuper que de soi, se montrer psychorigide, faire preuve d’inadaptabilité ne sont pas tout à fait des qualités mais plutôt de défauts, voire de l’incompétence, non ?

Et puis si il admet que les hommes puissent être féminins, c’est plutôt une bonne nouvelle aussi, il peut aussi admettre que des femmes puissent être masculines… et puis finalement, mr zemmour finira peut être par comprendre que le sexe des personnes n’a rien à voir avec leur comportement/compétence….bon ça, il lui faudra encore quelques années de réflexions pour y arriver, mais c’est plutôt bon signe, non ? 😉

Répondre
Lacoste 11 juin 2016 - 01:39

Ce qui est le plus grave, c’ est que visiblement il méprise le social, le dialogue,le consensus.

Répondre
THERYCA 28 mars 2013 - 08:28

On ne peut pas discuter intelligemment de football avec les femmes ? Admettons que ce soit vrai. On ne peut pas préparer le repas de Monsieur tout en suivant le match à la télé. Tout ça c’est de l’égocentrisme tout viril. Et qu’est-ce que le football sinon une distraction légère pour traverser la vie sans jamais faire marcher son Intelligence.
Passons à la politique : est-ce que la politique peut donner envie aux femmes de s’en mêler ? Si quelques unes ont le courage de s’en mêler envers et contre tout, c’est ou bien du masochisme ou bien un apostolat.

Répondre
anniebatlle 28 mars 2013 - 09:24

levez le doigt!

Répondre
Haudebourg jeannine 28 mars 2013 - 10:39

[bonjour amis et amies féministes,
et si on faisait une campagne contre ces émissions et ces intervenants dépassés par l’évolution des mentalités et dans les faits.
M. ZEMMOUR est disqualifié qui l’invitera encore sur nos ondes publiques ? Il ne manque pas de femmes intelligentes et ayant fait de brillantes études pour démonter le sexisme ambiant.
il faudrait aussi que les éditorialistes et autres journalistes se comportent à un autre niveau que flatter la bétise !!
une féministe en colère.

Répondre
florence 28 mars 2013 - 12:12

« Pitchoune Ratzinger »

« Berenice »
Ce que je trouve fascinant chez Zemmour c’est cette absence totale du sens du ridicule. Comment un être qui physiquement est l’antithèse même de la virilité (et même masculinité) petit, chétif, malingre, une ossature de fillette etc. peut-il oser discourir sur la virilité en s’en réclamant. Non mais franchement!

On en a de la peine pour lui.

Je dirais que c’est justement sa façon à lui de se re-viliriser. Qu’il doit avoir peut d’être associé au féminin, à LA FÂME, pour tenir de tels propos.

Et dire que le pouvoir politique s’effrite parce que le nombre de femmes entrant en politique, ça demande encore à être prouvé. Peut-être que ce sont les hommes qui sont à l’origine de cet effritement, ce qui fait qu’on laisse plus de femmes entrer en politique? La relation de cause à effet peut être inversée, sans compter que 2 phénomènes peuvent apparaitre de façon concomitante, sans qu’il n’y ait de lien entre eux…

Pour moi la relation de cause à effet, c’est tout simplement l’accès des femmes depuis une cinquantaine d’années dans les lieux de Savoir (grandes écoles, universités…) Savoir c’est Pouvoir.

Répondre
Hervé Bossard 28 mars 2013 - 12:29

« Si le pouvoir ne reste pas dans les mains des hommes, il se dilapide. » Tant mieux, supprimons le pouvoir

Répondre
Briere Pascal 28 mars 2013 - 14:06

« florence »

« Pitchoune Ratzinger »

« Berenice »
Ce que je trouve fascinant chez Zemmour c’est cette absence totale du sens du ridicule. Comment un être qui physiquement est l’antithèse même de la virilité (et même masculinité) petit, chétif, malingre, une ossature de fillette etc. peut-il oser discourir sur la virilité en s’en réclamant. Non mais franchement!

On en a de la peine pour lui.

Je dirais que c’est justement sa façon à lui de se re-viliriser. Qu’il doit avoir peut d’être associé au féminin, à LA FÂME, pour tenir de tels propos.

Et dire que le pouvoir politique s’effrite parce que le nombre de femmes entrant en politique, ça demande encore à être prouvé. Peut-être que ce sont les hommes qui sont à l’origine de cet effritement, ce qui fait qu’on laisse plus de femmes entrer en politique? La relation de cause à effet peut être inversée, sans compter que 2 phénomènes peuvent apparaitre de façon concomitante, sans qu’il n’y ait de lien entre eux…

Pour moi la relation de cause à effet, c’est tout simplement l’accès des femmes depuis une cinquantaine d’années dans les lieux de Savoir (grandes écoles, universités…) Savoir c’est Pouvoir.

C’est un exercice difficile de devoir défendre un homme avec qui on ne partage rien que son humanité mais bon je prend le risque Zemour souligne a juste titre le fait que les femmes qui ont émergées ces dernières années en politique ne sont le résultante que de stratégies et de choix personnel de fait du prince les Rama Dati Belkacem n’on rien apporté au débat

Répondre
florence 30 mars 2013 - 10:24

« Briere Pascal »

« florence »

« Pitchoune Ratzinger »

« Berenice »
Ce que je trouve fascinant chez Zemmour c’est cette absence totale du sens du ridicule. Comment un être qui physiquement est l’antithèse même de la virilité (et même masculinité) petit, chétif, malingre, une ossature de fillette etc. peut-il oser discourir sur la virilité en s’en réclamant. Non mais franchement!

On en a de la peine pour lui.

Je dirais que c’est justement sa façon à lui de se re-viliriser. Qu’il doit avoir peut d’être associé au féminin, à LA FÂME, pour tenir de tels propos.

Et dire que le pouvoir politique s’effrite parce que le nombre de femmes entrant en politique, ça demande encore à être prouvé. Peut-être que ce sont les hommes qui sont à l’origine de cet effritement, ce qui fait qu’on laisse plus de femmes entrer en politique? La relation de cause à effet peut être inversée, sans compter que 2 phénomènes peuvent apparaitre de façon concomitante, sans qu’il n’y ait de lien entre eux…

Pour moi la relation de cause à effet, c’est tout simplement l’accès des femmes depuis une cinquantaine d’années dans les lieux de Savoir (grandes écoles, universités…) Savoir c’est Pouvoir.

C’est un exercice difficile de devoir défendre un homme avec qui on ne partage rien que son humanité mais bon je prend le risque Zemour souligne a juste titre le fait que les femmes qui ont émergées ces dernières années en politique ne sont le résultante que de stratégies et de choix personnel de fait du prince les Rama Dati Belkacem n’on rien apporté au débat

« les Rama Dati Belkacem n’ont rien apporté au débat ».. quel débat ? Que savez-vous des capacités de ces personnes ? de leur engagement et de leur travail ? Vous êtes-vous déjà demandé qui tient le rôle des marionnettes aux guignols de l’info ?

Répondre

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
--> 'use strict';