France

Harcèlement sexuel abrogé : rassemblement samedi à Paris

Justice vendredi 04 mai 2012

Après l’abrogation de la loi sur le harcèlement sexuel décidée vendredi par le Conseil constitutionnel, plusieurs associations féministes ont appelé à un rassemblement samedi matin à Paris « pour exiger une nouvelle loi ».

Aujourd’hui, toutes les procédures en cours pour harcèlement sexuel sont annulées, ont déploré plusieurs associations, criant au « recul historique » des droits des femmes et demandant qu’une loi mieux formulée soit adoptée de toute urgence après les législatives de juin.

L’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT), la marche mondiale des femmes, Femmes solidaires et le collectif national des droits des femmes ont appelé à un rassemblement samedi 5 mai à 11 h à Paris, place Colette (Ier arrondissement), près du Conseil constitutionnel.

« Concrètement […] les victimes de harcèlement sexuel n’ont plus aucun recours pour le dénoncer » et « les procédures en cours sont annulées », ont rappelé ces associations. « Pour contrer cette décision criante d’injustice, une nouvelle loi doit être rédigée », ont-elles estimé, tout en jugeant qu’une telle loi aurait « déjà dû être votée », puisque les pouvoirs publics, le gouvernement et le Parlement avaient été alertés par l’AVFT sur les carences des textes en vigueur.

La décision du Conseil constitutionnel « représente une grave régression et une attaque frontale pour les droits des femmes », ont-elles encore estimé.

François Hollande s’est engagé, s’il est élu le 6 mai, à présenter au Parlement « une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel », après la décision du Conseil constitutionnel, a indiqué vendredi dans un communiqué son équipe de campagne.

 
 
 
 
 

En direct de nos rédactions

A la Une
Bretagne
Basse Normandie
Pays de la Loire
Sport

-->