L’axe routier relie Béjaïa à Sétif et à Jijel: Deuxième jour de fermeture de la RN9 : le bras de fer habitants-wali de Béjaïa continue

Vous êtes ici  >  Accueil  >  Culture et Média


L’universitaire et ancien ministre algérien Mustapha Chérif a obtenu le Prix Unesco‑Sharjah pour la culture arabe 2012, pour ses contributions à la promotion de la culture arabo‑musulmane, a indiqué ce vendredi 8 mars l’APS.

Proposé par la délégation permanente algérienne à l’Unesco, M. Chérif a été désigné lauréat par un jury international et distingué ex‑aequo avec l’Arab British Centre du Royaume-Uni. La distinction lui sera remise le 25 avril prochain, lors d’une cérémonie qui sera présidée à la Maison de l’Unesco à Paris, par la directrice de l’agence onusienne, Mme Irina Bokova.
 
Mustapha Chérif est professeur à l’université d’Alger et directeur de Master en civilisation musulmane à l’université de Catalogne, en Espagne. Il est aussi l’auteur d’ouvrages sur les thèmes liés à la culture, à l’éducation et au dialogue interculturel dont, entre autres, L’islam à l’épreuve du temps, Islam tolérant ou intolérant et Rencontre avec le pape.
 
Tout récemment, la Fondation italienne Ducci lui a attribué le "Prix Ducci pour la culture de la paix" 2013, en considération à son engagement dans la valorisation du dialogue interculturel et interreligieux, et en récompense de son « oeuvre concrète de promotion de connaissance réciproque » et ses « efforts pour la recherche d’une culture de la paix durable entre les cultures ».
 
Doté de 60 000 dollars américains, à répartir à parts égales entre les deux lauréats, le prix Unesco-Sharjah a été créé en 1988 pour marquer la désignation de la ville émiratie de Sharjah Capitale culturelle de la région arabe. Et c’est sur proposition du gouvernement de l’Émirat de Sharjah et du roi Cheikh Sultan bin Mohammed Al‑Qassimi que l’Unesco a créé, en 2001, ce prix qui récompense chaque année deux lauréats (personnalités, groupes ou institutions) ayant œuvré, par leur travail et leurs réalisations exceptionnelles, à la diffusion d’une meilleure connaissance de l’art et de la culture arabes.

 

 
08/03/2013 à 21:14 | 3 commentairesRéagir

Articles relatifs

Vos réactions


Mustapha Chérif n'a jamais pris une minute de son temps pour dénoncer les dérives du système, auquel il a appartenu. Sa carrière est-elle plus importante? Dommage.

Félicitations au professeur Mustapha CHERIf. Un homme de sagesse, d'intelligence et de juste milieu.

c'est bien, bonne nouvelle pour lui et pour le peuple algérien même si on n'oublie pas qu'au début des années 1990 quand il était ministre de l'enseignement supérieur au gouvernement hamrouche, il n'a placé que les "émirs" du FIS à la tête des universités algériennes.

  • 1
Autres titres de l'actualité
Nos services

Météo

alger
Alger

Minimum : 15°C
Maximum : 22°C
Constantine
Constantine

Minimum : 8°C
Maximum : 19°C
Oran
Oran

Minimum : 16°C
Maximum : 26°C