L’axe routier relie Béjaïa à Sétif et à Jijel: Deuxième jour de fermeture de la RN9 : le bras de fer habitants-wali de Béjaïa continue

Vous êtes ici  >  Accueil  >  Divers


Abdelmadjid Attar, ancien PDG de Sonatrach (1997-2000), a été mis sous contrôle judiciaire, dans le cadre de l’enquête sur les scandales de corruption à Sonatrach, par le tribunal de Sidi M’hamed (Alger), rapportent, ce mardi 9 avril, les quotidiens El Watan et Echourouk. « Abdelmadjid Attar a été entendu hier, puis inculpé par le juge d’instruction, qui l’a placé sous contrôle judiciaire », affirme El Watan. Selon Echourouk, M. Attar a été mis sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur « les conditions d’attribution de contrats par Sonatrach entre 1997 et 2000 », période durant laquelle il était PDG de la compagnie nationale des hydrocarbures. Le quotidien arabophone précise aussi que l’ancien ministre des Ressources en eau (2000-2003) a été inculpé dans le cadre de l’enquête sur Sonatrach 1 et que l’enquête sur son éventuelle implication dans l’affaire Sonatrach 2 se poursuivait.
 
TSA a déjà révélé que les contrats attribués par Sonatrach, ces vingt dernières années, étaient concernés par les enquêtes sur les scandales de corruption (lire nos informations).
 
L’ex-vice-président de Sonatrach, Chawki Rahal, sous mandat de dépôt
 
Toujours selon El Watan, l’ex-vice-président de Sonatrach chargé de la commercialisation, Chawki Rahal, a été placé sous mandat de dépôt, dans le cadre de l’enquête, par le même tribunal sur l’affaire Sonatrach 2. M. Rahal était sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Sonatrach 1, qui avait éclaté début 2010.
 

Le même journal affirme que le responsable de SNC Lavalin Algérie a été entendu par le même juge d’instruction comme témoin dans l’enquête sur les conditions d’attribution du contrat de réalisation de la centrale électrique de Hadjret Ennouss (Tipasa) par Sonelgaz au groupe canadien pour 820 millions de dollars. El Watan rapporte aussi que le juge d’instruction a placé sous mandat de dépôt, dimanche dernier, la patronne du bureau d’études privé CAD, Nouria Meliani-Mihoubi, qui a décroché le marché de rénovation du siège de Sonatrach à Ghermoul (Alger). 

 
09/04/2013 à 09:10 | 6 commentairesRéagir

Articles relatifs

Vos réactions


C'était prévisible malheureusement... Les gros manitous courent toujours et leur protecteur le dénommé fakhamatouhou alias Boutesrika le roi fainéant coule des jours paisibles... lui même protégé par ceux là même qui l'ont placé à ce poste! Le scénario à la libyenne se dessine de plus en plus avec une crise dont l'issue sera immaîtrisable et incertaine!

lire le peuple a faim

César le peuple à fin ! ! ! Qu'on lui donne à boire ! ! ! A défaut de grives,contentez-vous de merles...

ridicule, les grosses têtes courent toujours . lamentable ce qu'il font.

Bizarre vous croyez pas? Contre Abdelmadjid Attar on a vite fait de découvrir des indices l'incriminant même si les dossiers étaient poussiéreux et pleines de toiles d'araignée ,mais contre Chakib Khalil et Farid dont les preuves sont aussi fraîches,ils ne sont toujours pas mis en cause.

pffffffft, des lampistes qui ont dû exécuter des ordres venus d'ailleurs. en fait, tant que notre bienaimé fakhamatouhou national n'est pas placé sous contrôle judiciaire et que son premier cercle (khellil, saïd, m. bedjaoui, etc.) n'est pas placé sous mandat de dépôt, l'individu lambda rigolera sous cape en attendant le moment où il fera subir à la pourriture qui nous gouverne le sort de keddhafi (voir les vidéos, interdites au moins de 18 ans, du lynchage du petit dictateur)

  • 1
Autres titres de l'actualité
Nos services

Météo

alger
Alger

Minimum : 14°C
Maximum : 23°C
Constantine
Constantine

Minimum : 7°C
Maximum : 21°C
Oran
Oran

Minimum : 13°C
Maximum : 27°C