Bandeau cathedrale et monuments

La Cathédrale

Les Abbayes du Cher

Les Abbayes de l'Indre

Les Basiliques

Accueil > Cathédrale et Monuments > Abbayes du Cher > Loroy

Abbaye de Loroy

Loroy (ou Lorroy)vient de Lorregius puis Locus regius.

Vulgrain, archevêque de Bourges, qui fonda ce monastère en 1125 dans la commune de Merry ès Bois, pour les religieux de l'ordre de Citeaux leur donna, avec la seigneurie de Saint Satur, la permission illimitée de défricher.

Les Seigneurs de Sully et de Graçay leur accommodèrent la même faculté, et bientôt de grandes étendues, de belles futaies qui couvraient cette partie de la Sologne, disparurent et furent remplacées par des pâtures et des terres labourables : mais comme le sol a peu de profondeur, il a été bientôt été épuisé.

Cette abbaye a été ruinée par les protestants en 1560. En 1661 un incendie, causé par l'imprudence d'un valet d'écurie, l'a totalement réduite en cendres.

Elle a été depuis rebâtie sur un plan vaste et régulier, le couvent qui forme un carré de 46 m de longueur sur 34 m de largeur, renferme une cour avec des cloîtres à l'entour.

Le médecin Aubry, à qui les bâtiments de cette abbaye ont été adjugés avec quelques domaines lors de la révolution a fait démolir l'église pour en vendre les matériaux et il laisse tomber les clôtures en ruine; quant au bâtiment principal, il l'entretient avec soin, quoiqu'il en occupe à peine la 12ème partie.

L'administration du département, après avoir formé le projet d'en faire l'acquisition pour y placer un dépôt de mendicité, y a renoncé à cause des inconvénients qu'il y aurait eu à y établir une maison de force dans un lieu aussi isolé, en considérant que sa position est peu agréable, que d'aussi vastes bâtiments ne sauraient convenir qu'au propriétaire d'une grande terre, et qu'ils sont peu propres à l'établissement d'une manufacture attendu qu'il n'y a pas de cours d'eau régulier.

Le Comte de Clermont-Tonnerre reconstruit une chapelle à la fin du XIXe siècle sur l'emplacement de l'ancienne.

De très belles ruines de l'église du XIIIe siècle sont encore visibles.

Propriété privée non visitable

Bâtiment inscrit à l'inventaire des monuments historiques le 27 octobre 1971

Pas de Culte