CNRS Archives Ouvertes
CCSd
Accueil du site > ManuHAL et guide du dépôt > Dépôt en plein texte ; que déposer ?
Dépôt en plein texte ; que déposer ?

Dépôt en plein texte, quelques conseils sur les conditions de dépôt.


Textes intégraux : que déposer, dans quelles conditions ?

Textes intégraux : que déposer, dans quelles conditions ?

Vous faites partie d’un laboratoire de recherche, et vous avez réuni le ou les fichiers du texte intégral d’un document que vous considérez comme d’un niveau scientifique approprié pour Hal [1]. Il peut s’agir d’un manuscrit qui va être soumis à une revue scientifique ou qui a déjà été publié, d’un chapitre d’ouvrage, d’une thèse qui a été soutenue, etc.. ou même d’un document dont seule la diffusion scientifique via Hal est envisagée. Vous avez l’accord de l’ensemble des auteurs pour effectuer ce dépôt, de sorte que rien ne s’y oppose. Comment alors procéder exactement ?

Vous avez le choix entre déposer votre texte intégral en :

- « mode visible » (visibilité immédiate du texte intégral pour tous), ce qui correspond à la fonction principale de communication scientifique directe de Hal
- « mode différé » où le texte intégral ne devient visible qu’après un délai ajustable.

Le mode visible est, bien entendu, à privilégier. Comment choisir ? En considérant les trois cas ci-dessous rangés par ordre de préférence décroissante.

MODE VISIBLE Deux conditions doivent être satisfaites, l’une portant sur l’origine des fichiers déposés, l’autre sur leur contenu.

1. Origine des fichiers déposés

Les fichiers déposés sur Hal en mode visible doivent être :

(a) de préférence des « fichiers auteur », c’est à dire des fichiers produits au sein du laboratoire par un auteur, un secrétariat, etc.

(b) si vous n’avez que des fichiers provenant d’un éditeur, obtenus par exemple en les recopiant lors de la consultation en ligne d’un journal commercial, ou des scans d’une revue commerciale, il est indispensable pour un dépôt en mode visible de :

(i) s’assurer que l’éditeur autorise le dépôt sur une archive ouverte, comme c’est souvent le cas pour les journaux dits en « open access »

(ii) sinon recueillir l’accord formel de l’éditeur pour ce dépôt particulier [2].

Dans les autres cas, vous devez choisir le mode différé.

2. Contenu des fichiers

Le contenu doit être du niveau scientifique requis (cf. plus haut) et ne pas tomber dans l’une des exceptions suivantes :

a) document devant rester confidentiel (clause de secret dans un contrat de recherche, projet de prise de brevet [3], procédé technique à protéger, etc..) ; mémoire de thèse ayant donné lieu à soutenance à huis clos, ou dont le jury n’a pas recommandé la reproduction.

b) document pour lequel a été, ou sera signé un contrat/accord de transfert de droits à un éditeur interdisant la mise en ligne du document. Il est suggéré aux auteurs d’éviter autant que possible de signer à l’avenir des accords de transferts de droits interdisant la mise en ligne de leur travail dans des archives ouvertes, mais il est clair que ce n’est pas toujours possible. En dernier recours, c’est aux auteurs d’en juger.

c) de façon générale il est déconseillé de déposer sur Hal en mode visible un document dont l’auteur attend une rémunération de la part d’un éditeur, comme par exemple le manuscrit d’un livre destiné à la vente ; ne pas hésiter en revanche à déposer les articles scientifiques ou la thèse dont ce livre sera extrait.

3. Documents et articles anciens

La vocation principale de Hal est de rendre compte de la recherche vivante et actuelle, mais il est également possible de déposer des documents dont la rédaction est ancienne. Deux cas sont possibles :

a) s’il n’a pas été publié, et si vous estimez que son intérêt scientifique le justifie, rendez le visible en ligne sans précaution particulière.

b) s’il a été publié, les recommandations des §§ 1 et 2 ci dessus s’appliquent : mettez le en ligne en mode visible uniquement si aucun contrat ou accord de transfert de droits l’interdisant explicitement n’a été signé.

MODE DIFFERE

L’utilisation de ce mode permet de mettre en ligne le texte intégral au bout d’un délai réglable choisi à l’avance. Ce délai peut être utilisé pour donner le temps de déposer un brevet, publier un autre document, ou tout simplement satisfaire les contraintes imposées par les éditeurs qui interdisent la mise en ligne avant un certain temps après la publication ; pour plus de détails, voir le site .

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP