Lashkar-e-Taïba (LeT)

18 juin 2007 – 14:32

del.icio.us Reddit Digg Facebook Technorati Google StumbleUpon Windows Live Yahoo Ask Mister Wong France Newsvine

Terrorisme | Groupes terroristes

Autres noms

Lashkar-e-Toiba, Lashkar-i-Toiba (LiT), Lashkar-i-Taiba (Saint Régiment), Lashkar-e-Tayyiba (LT) (Armée des justes), Lashkar-e-Taibyya, Lashkar-e-Taiba, Lashkar-e-Tayyiba (Armée des purs et des justes), Lashkar-e-Taiba (Armée des justes), Lashkar-Taiba (Armée des bons), Lashkar e Toiba, Lashkar e Taiba, Lashkar-E-Tayyaba, Lashkar e Tayyiba

Description

Lashkar-e-Taïba (LeT) ou Armée des purs est l’aile militante du Markaz Da’wa wal-Irshad (MDI), un centre intégriste et islamiste d’enseignement religieux et d’aide social créé vers la fin des années 1980.

Le LeT est basé au Pakistan, pays à partir duquel il mène des opérations terroristes dans l’Etat indien du Jammu-et-Cachemire. Ses cibles sont soit des civils et des politiciens, soit les forces de sécurité indiennes contre lesquelles il lance des attaques suicides.

Le LeT aurait des contacts avec la plupart des groupes terroristes islamistes en Asie mais aussi au Moyen-Orient et en Tchétchénie. Il serait également très proche avec les talibans afghans mais aussi avec al-Qaïda. Cette proximité date du conflit en Afghanistan contre les Soviétiques où ses membres ont suivi un entraînement au Jihad au cours des années 80.

En janvier 2002, le gouvernement pakistanais a interdit le Lashkar-e-Taïba.

Activités

Lashkar-e-Taïba (LeT) a mené bon nombre d’attaques terroristes contre les forces de sécurité indienne et des civils dans l’Etat indien du Jammu-et-Cachemire depuis 1993.

Le LeT a ainsi revendiqué plusieurs attaques en 2001, notamment celle de l’aéroport de Srinagar en janvier qui a fait 5 victimes, celle du commissariat de police de Srinagar (8 officiers tués et plusieurs blessés) et celle d’un poste frontière indien en avril (4 morts).

La responsabilité de l’attaque du Parlement indien, le 13 décembre 2001, a été attribuée par le gouvernement de New Delhi au Lashkar-e-Taïba et au Jaish-e-Mohammed. Mais aucune preuve concrète n’est venue étayer cette accusation.

En 2002, le LeT est aussi soupçonné d’être impliqué dans l’attaque d’une base indienne qui a laissé 36 victimes.

En octobre 2005, le gouvernement indien soupçonne le LeT d’avoir perpetré les attentats de New Delhi (60 morts) mais les attaques ont été revendiquées par un autre groupe, jusque là inconnu.

Le Lashkar-e-Taïba est en outre suspecté de venir en aide aux combattants d’al-Qaida. Ainsi, le 14 mai 2002, un responsable de la mouvance de ben Laden, Abu Zoubaydah, a été capturé dans une maison appartenant au LeT à Faisalabad.

Effectifs et moyens

Le LeT aurait pluisieurs milliers de militants, localisés essentiellement dans le Cachemire indien et pakistanais. Tous les activistes du groupe sont des Pakistanais, formés dans les écoles coraniques intégristes (Madrassas) situées entre le Pakistan et l’Afganistan ou sont des vétérans des guerres afghanes. Le LeT bénéficie de dons collectés auprès de la communauté pakistanaise expatriée dans le Golfe persique et le Royaume-Uni, de Pakistanais et d’hommes d’affaires cachemiris.

Le groupe dispose d’un site Internet (Jamaat ut-Daawa) sur lequel il délivre des informations et des appels aux dons.

La somme totale des actifs du LeT est inconnue mais elle lui permet de maintenir des liens avec d’autres groupes islamistes radicaux, comme aux Philippines, au Moyen-Orient et en Tchétchénie.

Ayant anticipé le gel de ses avoirs par le gouvernement pakistanais, le LeT a blanchi son argent par le biais d’investissements financiers.

Oussama ben Laden serait par ailleurs un des plus important financier du LeT.

Sphere: Related Content

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Faire un commentaire