Page d'acceuil Nouvelles Parutions Regarder par sujet Produits Informatiques
Bon du commande Pour nous trouver
English
Résultats complets du sondage

On peut avoir accès au logiciel gratuit Acrobat Reader, nécessaire pour lire ces documents, en le rapatriant de la page d'introduction de Adobe. Presser sur le bouton jaune ci-dessous.

Téléchargez Acrobat Reader

Le sommaire du rapport final se trouve ci-après.

Rapport finale
(415 K)
Résultats de la recherche sur l'établissement d'une base de données et d'un service de commande centralisés pour les publications gouvernementales.
« Sommaire », « Contexte et introduction », « Objectifs de la recherche », « Méthodologie »,
« Résultats de la recherche», « Conclusion ». Veuillez noter: les appendices C-E mentionnés dans ce rapport n'ont pas été publiés ici pour raison de confidentialité commerciale.
Annexe A
(31 K)
Résultats des rencontres avec les groupes de consultation.
Annexe B
(1164 K)
Résultats du sondage postal.


Sommaire

Le présent rapport expose les conclusions de deux projets de recherche -- un questionnaire postal et deux groupes de consultation -- réalisés pour aider Les Éditions du gouvernement du Canada (ÉGC), qui formaient autrefois le GCC-É, à repositionner leur organisation et leurs services face à leur clientèle actuelle et potentielle.

La recherche visait particulièrement à évaluer les réactions de la clientèle à l'égard de certains services que les ÉGC offrent actuellement ou pourraient vouloir offrir à l'avenir à leurs ministères clients auteurs de publications. En fait, la recherche avait pour principal objectif de demander et d'évaluer l'opinion des ministères clients sur l'établissement d'une base de données et d'un service de commande centralisés.

Selon les résultats de la recherche, la clientèle accorde son appui avec certaines réserves à l'établissement d'une base de données et d'un service de commandes centralisés, et tient particulièrement à ce que ce service joue un rôle de coordination plutôt qu'un rôle de réglementation. Les inquiétudes soulevées ont trait à la viabilité à long terme, à la rentabilité et à l'efficience du service. Les gestionnaires ont indiqué que le service pourrait avoir plus de succès s'il est d'abord établi à petite échelle et que ses activités consistent surtout au départ à recueillir des données sur les publications non gratuites. La recherche révèle que de nombreux ministères disposent déjà de données sur ces publications enregistrées électroniquement. En outre, les listes de leurs publications se trouvent dans leur site Internet.

L'établissement d'un service centralisé pose d'autres difficultés, notamment obtenir l'appui des ministères, définir les termes « édition » et « publications », et fournir des lignes directrices sur les données qui devraient être saisies, le format adéquat et le logiciel approprié. Les participants ont également mentionné que le fait d'aider à la collecte et à la compilation des données requises, en fournissant des fonds ou des ressources humaines, accroîtrait grandement la collaboration et le soutien à l'égard du projet puisque la plupart des ministères sont financés par crédit et ne peuvent pas profiter des recettes tirées directement de la vente des publications.

Les répondants et les participants ont également démontré un intérêt pour des « services de gestion des publications ». Les conclusions révèlent, en effet, que les gestionnaires aimeraient être guidés et conseillés dans quelque 20 domaines liés à l'édition. Ils se sont montrés particulièrement intéressés par les domaines suivants : droit d'auteur de la Couronne et concession de licence, lignes directrices relatives à l'édition sur Internet, Programme des services aux dépositaires et coédition.

En ce qui concerne les activités d'édition, les personnes consultées ont indiqué la plupart du temps qu'elles privilégiaient les ressources internes pour l'exécution de ces activités tant dans le passé que dans l'avenir. Toutefois, pour un certain nombre d'activités, au moins un répondant sur cinq a indiqué que l'aide des ÉGC était nécessaire, surtout pour la production, le traitement des commandes et le service à la clientèle, la promotion, l'analyse après vente et l'analyse des marchés. Pour ce qui est de l'entreposage, de la gestion des stocks et de la distribution, le tiers des répondants ont indiqué qu'ils auraient recours à des ressources internes. Les autres ont mentionné au moins six autres options, notamment l'AAP, le recours au secteur privé, et l'utilisation combinée de ressources internes, de l'AAP et du secteur privé.

Au sujet des communications, les gestionnaires ont indiqué qu'ils aimeraient avoir plus d'information sur les questions relatives à l'édition. Ils ont proposé que les communications se fassent par courrier électronique, par télécopieur, par la poste ou dans le cadre d'exposés.