logo

La théorie transpersonnelle (1) : "Une quatrième force"
Par Alain Rioux M.Ps. Psychologue (1996)

maslow

jung

Abraham Maslow  Carl Gustav Jung

.
Pour plusieurs, la psychologie transpersonnelle semble être une nouvelle approche. Elle est souvent associée au mouvement "new-age", ce qui lui vaut la réputation d'être populaire et sans racine. La psychologie transpersonnelle existe pourtant depuis près de trente ans aux États-Unis et elle regroupe des gens de plusieurs disciplines.

L'histoire

Le terme "transpersonnel" fût utilisé pour la première fois par C. G. Jung dans un article daté de 1917 qui titrait: "The Personal and the Collective (or Transpersonal) Unconscious". Quelques décennies plus tard, dans les années 60, Abraham Maslow, Stanislav Grof et Antony Sutich utilisèrent le terme "transpersonnel" pour décrire une nouvelle branche de la psychologie qui intégrait leur compréhension des traditions mystiques orientales en relation avec la psychologie humaniste dont ils étaient des figures de proues.
.

jung

Carl Gustav Jung

.
En 1969, Maslow et Sutich fondèrent: "The Journal of Transpersonal Psychology", et en 1971, avec la collaboration d'autres chercheurs, ils créèrent: The Association for Transpersonal Psychology. En 1973, sous la présidence de James Fadiman, psychologue et auteur de plusieurs ouvrages sur le transpersonnel, l'association pris un nouvel essor et inaugura sa première conférence nationale. Fadiman fût aussi un des co-fondateurs, en 1975, de l'Institut de Psychologie Transpersonnelle situé à Palo Alto en Californie. 

Littéralement, le terme "transpersonnel" signifie: au-delà du personnel, au-delà de la personnalité. Il s'agit de reconnaître que ce que nous sommes ne se limite pas à notre personnalité et que nous pouvons aller beaucoup plus loin dans notre développement que l'identification égoïque. 
.

grof

Stanislav Grof

.
Au-delà de l'ego, au-delà du corps, nous pouvons poursuivre notre route sur des voies qui sont décrites dans plusieurs traditions spirituelles.

Quatrième force de la psychologie

Selon Abraham Maslow, la psychologie transpersonnelle doit être considérée comme une quatrième force dans le champ de la psychologie. La première est la psychologie des profondeurs, décrite par Freud et qui nous parle de motivation, de psychodynamique et de pathologie mentale surtout à travers des études de cas. La seconde est le béhaviorisme qui étudie l'apprentissage, les comportements conditionnés et observables en mettant l'emphase sur la méthode expérimentale. La troisième est la psychologie humaniste qui est surtout concernée par la condition humaine, les émotions, les attitudes et la thérapie.

La psychologie transpersonnelle diffère de ces "forces" en ne se limitant pas à l'étude du fonctionnement humain normal ou anormal. Elle étudie aussi le supra-normal et les états dans lesquelles les humains évoluent au-delà de leur niveau de fonctionnement quotidien. Les états de conscience altérée obtenus dans la méditation et lors du sommeil dans le rêve, les expériences spirituelles, paroxystiques et transcendantes touchent l'être humain dans plusieurs aspects de sa nature. La psychologie transpersonnelle s'intéresse à l'impact de ces expériences dans les dimensions intellectuelle, émotionnelle, corporelle, communautaire, créatrice et spirituelle.

 

Tous droits réservés, Conception Alain Rioux, Psychologue, © Copyright 2001-2002. Nombre de visites : 92422